Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 11 novembre 2016

So long Leonard !

Il y en a d’autres qui n’auraient pas volé le Nobel de littérature.
Bien sûr parmi les poètes anglophones il y a Cummings ou Harrison.
Mais si un chanteur devait se le voir décerné, j’aurais vraiment aimé que ce soit Cohen.
Il me revient un souvenir des années 1980 (j’écris ça comme ça parce qu’écrire « les années quatre-vingt » comme le veut la règle, ça m’écorche l’œil restant, c’est comme ça Milky, je n’y peux rien).
Revenons à mon poète.
Un collègue avec qui je copinais, un gamin de huit ans de moins que moi, m’avait proposé d’aller à Pleyel assister à un concert donné par Leonard Cohen.
J’ai dû décliner  pour cause de voyage au diable vauvert.
Quand je suis revenu, ce collègue m’a dit « Tu te rends compte ? Dans la salle, il n’y avait que des vieux ! Rien que des plus de quarante ans ! »
Que voulez vous dire à ça, lectrices chéries ?
Aujourd’hui, alors que Leonard Cohen vient de mourir, je me souviens d’un type d’une cinquantaine d’années à la voix grave et aux mots émouvants.
Je viens de retrouver ce vinyle acheté en 1975 dans ce coin de bibliothèque qui me sert de discothèque en bordel.

20161111_081844.jpg

Celui qui a chanté « Suzanne » et « The partisan » est mort.
Il aura suivi de peu sa muse, Marianne Ihlen...
Les meilleurs s’en vont.
Du coup je ne me sens pas très bien…

Commentaires

Je viens de ma page où j'ai "partagé" ce moment qui m'a touchée.

J'aime les mots de Cohen, et cette voix qui les chantait me fait toujours vibrer.

Il a retrouvé sa muse, après seulement quelques mois de séparation, c'est ce qu'il souhaitait.

Écrit par : Sophie | vendredi, 11 novembre 2016

Répondre à ce commentaire

Je vais finir par ne plus écouter la radio le matin, que des mauvaises nouvelles!

Écrit par : mab | vendredi, 11 novembre 2016

Répondre à ce commentaire

j'adore ta conclusion woodyallenienne...
¸¸.•*¨*• ☆

Écrit par : celestine | vendredi, 11 novembre 2016

Répondre à ce commentaire

Oui il méritait un prix Nobel... peut être l'année prochaine, on peut toujours rêver.
Bowie et aujourd'hui Cohen... chaque mort emporte un petit bout de moi.
Bientôt il n'en restera rien LOL

Écrit par : Françoise | vendredi, 11 novembre 2016

Répondre à ce commentaire

c'est toute notre génération qui commence à s'effriter

Écrit par : maevina | vendredi, 11 novembre 2016

Répondre à ce commentaire

Je l'aimais beaucoup. Sa belle voix grave...

Brassens aussi mériterait le nobel, non ?

Écrit par : liliplume | vendredi, 11 novembre 2016

Répondre à ce commentaire

Les meilleurs s'en vont, mais pas tous... Tout de même!

Écrit par : Livfourmi | vendredi, 11 novembre 2016

Répondre à ce commentaire

La roue tourne... et on n'y peut couic.

Écrit par : la baladine | samedi, 12 novembre 2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire