Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 23 novembre 2017

Ô Rom, unique objet de mon ressentiment !

Nous avons remonté tranquillement les quelques centaines de mètres qui séparent notre chez nous de la place des Abbesses.
Arrivés près du « Mur des je t’aime » à côté duquel la municipalité, y voyant sans doute une relation de cause à effet, a judicieusement placé une crèche, nous nous sommes arrêtés pour boire un café dans le restaurant du gendre de ma petite sœur.
Je ne sais pas exactement en quels termes elle est avec son gendre mais je les pressens tendus…
Heure-Bleue et moi avons papoté un moment, elle devant son « déca », moi devant mon « express serré ».
Nous sommes repartis et nous avons « radoté de la promenade », empruntant les rues qui redescendent vers le boulevard de Rochechouart.
Je me suis demandé une fois de plus pourquoi « on » avait changé le nom de la place Dancourt en Charles Dullin.
En approchant de la place de Clichy, nous avons été soudain submergés par la foule.
Un énorme « boyau de gens », s’étendant sur le terre-plein central du Moulin Rouge à la place de Clichy.
Un boyau fait d’une « farce »,  mélange d’Irlandais et de Français et d’une enveloppe entièrement faite de Roms.
Les uns venus pour trouver de quoi boire dans les bistrots du boulevard.
Les autres venus pour récupérer de quoi manger dans les poches des premiers…
Heure-Bleue ayant déjà « confié » un portefeuille et moi un smartphone aux tire-laine, nous sommes restés prudemment à l’écart de la foule…
Mais ce fut une chouette promenade.

Commentaires

Le "quartier chaud" de Paris conserve son aura international.

Écrit par : Nina | jeudi, 23 novembre 2017

Répondre à ce commentaire

oups! ton titre!

Écrit par : Coumarine | jeudi, 23 novembre 2017

Répondre à ce commentaire

Dancourt auteur et acteur a été relégué aux oubliettes Est- ce lui qui avait remplacé la" place du théatre" ??

Écrit par : Nina | jeudi, 23 novembre 2017

Répondre à ce commentaire

J'adore cette petite place, surtout à la nuit tombée lorsqu'elle prend des airs à la Magritte. Charles Dullin, ça me parle plus que Dancourt mais je ne suis pas parisienne "de souche" ! :)

Écrit par : lakevio | jeudi, 23 novembre 2017

Répondre à ce commentaire

Moi qui laisse tout traîner, va falloir que je sois plus attentive...

Écrit par : livfourmi | jeudi, 23 novembre 2017

Répondre à ce commentaire

Littré a cité 700 fois Dancourt: un régal ! (sur internet).

Écrit par : Nina | jeudi, 23 novembre 2017

Répondre à ce commentaire

L'avantage c'est que vous connaissez le quartier par cœur ainsi que les inconvénients! Les pauvres touristes, il y en a qui ont dû se faire avoir sur la quantité...bisous.

Écrit par : Tarrah | jeudi, 23 novembre 2017

Répondre à ce commentaire

quand j'étais venu à Paris, pour trois jours on avait tenté de me piquer quelque chose dans mon sac par deux fois. Pauvre innocente je le portais en bandoulière! Robert avait l'œil heureusement !J'aime bien l'expression " radoter de la promenade" !

Écrit par : emiliacelina | jeudi, 23 novembre 2017

Répondre à ce commentaire

Latcho drôm....

(Allez voir ce qu'on en dit sur you tube, et vous verrez les Roms autrement) o;))) (enfin, en plus).

Écrit par : Pivoine | jeudi, 23 novembre 2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire