Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 18 mai 2016

Ah la la, sacré cœur, va !

On avait rendez-vous avec une amie bien connue des blogueurs de ma liste de favoris pour ses images.
Nous devions, elle, Heure-Bleue et moi, nous retrouver à la brasserie « Le Barbès ».
En face du « Louxor ».
Descendus du 54 à « Barbès-Rochechouart », nous avons traversé le boulevard et nous sommes arrêtés devant le « Louxor », aussi beau mais plus propre que quand j’étais petit.
Je n’ai pas pu résister.
Pendant que la lumière de mes jours regardait ce qui était affiché, je suis entré.
La caisse n’était plus au même endroit.
Un « vieux » papotait avec la jeune caissière.
Elle l’écoutait patiemment avec un peu d’affection dans le regard.
Elle m’a demandé ce que je voulais.
- Les places, quand c’est au premier ou au deuxième balcon, c’est le même prix ?
- Oui monsieur…
Le vieux a laissé échappé un petit rire.
La caissière a dit :
- Ah oui ! On m’a dit que plus on était en haut, moins c’était cher !
- Ah ! Vous voyez !
- Oui, mais ça, c’est ma grand’ mère qui me l’a dit, maintenant c’est le même prix partout…
Le « vieux » et moi on s’est regardé, on a haussé les épaules et je suis ressorti.
Nous nous sommes engagés dans le boulevard Barbès, Heure-Bleue voulait voir ce qu’était devenue la rue de la Goutte d’Or.
On nous a proposé, sur quelques dizaines de mètres, des « Marlboro » de contrebande, de nous désenvoûter, tout ça.
Heure-Bleue m’a serré le bras plus fort que d’habitude, inquiète, ça m’a rappelé quelque chose qui ne date pas d’hier sur ce boulevard.
Heure-Bleue, qui a l’impression de tomber dans un coupe-gorge dès qu’on s’éloigne du parc Monceau, a renoncé et nous sommes entrés à la brasserie « Le Barbès ».
On s’est installé devant la vitrine qui fait face à la sortie du métro, « ligne 2 » d’où devait normalement sortir notre amie.
Ce qui arriva.
Après un autre café, nous sommes sortis, soulagés de quitter un endroit où la sonorisation empêche d’entendre ce que disent ceux avec qui on parle.
Nous sommes allés tout de même rue de la Goutte d’Or.
Puis, nous avons remonté le boulevard de Rochechouart jusqu’à la rue d’Orsel et nous sommes allés nous asseoir sur un banc du Sacré-Cœur.
Je ne me rappelle pas quand le sable a été partout remplacé par de l’asphalte mais aujourd’hui, les allées ressemblent toutes à des autoroutes.
Des choses subsistent néanmoins, une boutique de souvenirs sur la place Saint Pierre, face au jardin, n’a pas changé depuis que je suis entré en sixième.
Si, peut-être le tenancier.
Mais pas le store, toujours jaune, seule a disparu la mention « Pellicules Kodak »…
Nous avons écouté, puis « accompagné », sauf Heure-Bleue qui chante faux, « La vie en rose », « J’suis snob » et « Les roses blanches ».
Nous avons reculé de soixante ans ou plus pendant un moment.
Les unes n’avaient plus mal au dos ou aux pieds, je n’avais même plus mal au genou droit.
Ce fut vraiment une chouette journée, avec juste ce qu’il faut de souvenirs pour faire un petit peu mal aux âmes, vous savez, cette sensation bizarre dont ne sait pas bien si on a mal ou si c’est du bonheur.
Mais il y avait assez de joie pour que ça passe très bien.
On est retourné boire un café rue Ronsard, à la « Halle Saint Pierre » où ils ont une librairie super chouette, pleine de livres de poésie.
Je n’aime toujours pas Michaud mais bon…
Pour être sûr que ça passe encore mieux, j’ai fait des « spaghetti alla carbonara » en rentrant.
Vraiment chouette, cet après-midi.
Si si, lectrices chéries, je vous assure, vraiment chouette…

Commentaires

Chouette je n'en doute pas un instant et moi j'ai la chanson de Vian dans la tête maintenant.

Écrit par : mab | mercredi, 18 mai 2016

Répondre à ce commentaire

Curieuse comme je suis, j'ai cliqué sur "elle" pour voir qui a partagé votre joli après-midi..
C'est donc la maîtresse qui donne des devoirs de w-e, et nous vaut de bonnes lectures le lundi matin...

J'ai moi aussi, "j'suis snob" dans la tête maintenant...

Et puis de votre chouette (ne devrait-on pas dire hibou ?) après-midi, j'ai retenu ceci : "...., ça m’a rappelé quelque chose qui ne date pas d’hier sur ce boulevard."
et qu'une petite note suivra peut-être ?

HB, fille du parc Monceau, comme je la comprends.

Écrit par : Sophie | mercredi, 18 mai 2016

Répondre à ce commentaire

Ce n'est pas la peine que je dise combien j'apprécie ces après-midi nostalgie...
On a chanté et bien ri aussi.

Écrit par : lakevio | mercredi, 18 mai 2016

Répondre à ce commentaire

On aime bien remonter le temps parfois, ça fait du bien puis ça fait du mal, enfin pas tout le temps. Faudra qu'un jour je trouve le temps de venir déambuler avec vous une petite journée, ça serait trop chouette !!

Écrit par : Ysa | mercredi, 18 mai 2016

Répondre à ce commentaire

J'aime pas "Les roses blanches", trop triste.

Écrit par : Berthoise | mercredi, 18 mai 2016

Répondre à ce commentaire

Ben moi, lire vos articles à HB et toi, ça me fait de la peine...
J'habite ce quartier que je traverse depuis la mairie du 18 jusqu'à la rue Condorcet à pieds, plusieurs fois par semaine pour aller au sport, personne ne m'a jamais agressée, les gens me sourient.... Plus spontanément et plus sincèrement que les habitants des alentours du parc Monceau.
Oui, vraiment, que vous ayez vu ce quartier comme ça me fait mal...

Écrit par : imaginer | mercredi, 18 mai 2016

Répondre à ce commentaire

J'y fus aussi...grâce à ce récit, lu à l'instant.

Écrit par : Véro | mercredi, 18 mai 2016

Répondre à ce commentaire

j'ai d'abord lu HB ... alors je savais tout de votre après-midi!!!!!! Ça a dû être vraiment chouette! Vraiment, vraiment!!!!

Écrit par : emiliacelina | mercredi, 18 mai 2016

Répondre à ce commentaire

Vous arrivez à dormir la nuit après cette succession de café ?? Je connais bien cette sensation dont tu parles...c'est ma compagne...

Écrit par : liliplume | mercredi, 18 mai 2016

Répondre à ce commentaire

Moi ce que j'ai préféré, c'est le Louxor, Boris Vian et les spaghetti alla carbonara ;-)
¸¸.•*¨*• ☆

Écrit par : celestine | mercredi, 18 mai 2016

Répondre à ce commentaire

Hibou dis donc !...

Écrit par : Brin de broc | lundi, 30 mai 2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire