Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 19 mai 2016

Rage dedans…

Ça a mal commencé.
Mais on a bien ri après, rien qu’à repenser à la tête de l’architecte
.
L’expert est venu accompagné de l’architecte, d’un type du bâtiment et de la dame du syndic.
L’architecte fait partie de ceux qu’on devrait condamner à vivre dans ce qu’ils conçoivent comme bâtiment.
Ou pire : En face.
Et puis, comme il est architecte il est sûr qu’il peut toiser l’habitant de son œuvre.
Hélas, trois fois hélas, la réalité est cruelle et les faits malheureusement têtus.
Heure-Bleue commente la longue série de problèmes rencontrés auprès de la représentante du syndic qui est une femme charmante.
L’expert, lui, est quelqu’un que nous connaissons pour l’avoir déjà rencontré.
Il est affable et a de la mémoire car il me remercie à voix basse de lui avoir donné lors de sa dernière visite la méthode pour calculer facilement un angle avec une calculette et un double-décimètre.
L’architecte, lui, est en posture de combattant.
C’est un homme qui est pourtant censé gagner sa croûte en convaincant le client que ce qu’il fait est une merveille et que par conséquent il sait qu’on n’attrape pas les mouche avec du vinaigre.
Ben non !
Il commence par me demander ce qui cloche.
Je lui montre la champignonnière qui a élu domicile sur le mur qui jouxte la baie vitrée.
Je lui parle de la dérive de la fenêtre, malheureusement équipée de charnières pour huisserie en PVC alors que c’est une huisserie aluminium.
Ce brave garçon me jette, plein de mépris :
- Qu’est-ce qui vous permet de dire ça ? De quelles connaissances disposez vous ?
- Ben, je ne suis pas architecte ni menuisier…
Un sourire carnassier commence à fleurir sur le visage de l’architecte.
- Alors ? Qu’est-ce qui vous fait croire que ce ne sont pas les bonnes pièces ? Hmmm ?
- Oh, je ne jurerais pas que je serais capable de monter une fenêtre…
- Vous voyez bien, je me demande pourquoi vous dites ça.
- Eh bien, je ne suis pas architecte, vous disais-je mais ingénieur, j’ai une assez bonne idée des lois de la mécanique.
- Aaahh…
- Si les avions étaient fabriqués comme ça, vous monteriez dedans ?
- Euh…
Il m’a haï pile poil à ce moment là et m’a expliqué longuement qu’il passait beaucoup de temps à contrôler mais qu’il ne pouvait pas surveiller tout le monde.
Sa haine est devenue inexpiable quand je lui ai demandé si cet immeuble avait été réellement « recetté ».
Heure-Bleue lui a dit tout ce qui clochait et que l’immeuble avait été « fait à vue de nez, comme le bon dieu a fait les bossus ».
Il l’a haïe elle aussi.
Il m’a dit que le responsable du bâtiment était le promoteur, pas lui.
L’expert buvait du petit lait.
Il a pensé, lui, à demander une bassine d’eau et à vérifier un truc que l’architecte aurait dû vérifier lui-même.
Du coup il a achevé l’architecte en lui signalant que la pente d’évacuation des eaux pluviales était dans le mauvais sens et favorisait les infiltrations, qu’il allait falloir déposer toute la baie et faire quelques travaux de maçonnerie.
C’est le problème des gens comme ça, ça pense que les retraités sont des analphabètes craintifs.
Ça a oublié que les « petit vieux soixantehuitards » ça ne se laisse pas impressionner si facilement.
Même par un architecte.

Commentaires

Ah enfin ! heureuse pour vous , maintenant faut que ça suive ; ici tout un temps des " entreprises" montaient systématiquement dans le mauvais sens les gouttières des corniches de toits de voisins

Écrit par : epalobe | jeudi, 19 mai 2016

Répondre à ce commentaire

Bien fait pour l'architecte!

Écrit par : mab | jeudi, 19 mai 2016

Répondre à ce commentaire

J'adore comme tu reprends les gens. Tout en finesse!

Écrit par : livfourmi | jeudi, 19 mai 2016

Répondre à ce commentaire

espérons que ce ne soit pas un coup d'épée dans l'eau

Écrit par : maevina | jeudi, 19 mai 2016

Répondre à ce commentaire

Un grand moment. Même à distance et à retardement, je bois aussi mon petit lait !

Écrit par : lakevio | jeudi, 19 mai 2016

Répondre à ce commentaire

c'est vrai quoi! les retraités sont pas tous des petits vieux prêts à se laisser faire, soi disant parce qu'ils n'y connaissent rien!!
Y en a qui, quand ils ont une "rage dedans" révèlent pleinement leur talent!
Bravo le gout!

Écrit par : Coumarine | jeudi, 19 mai 2016

Répondre à ce commentaire

Bravo Le Goût et HB, vous savez vous défendre !
Et ces travaux, quand auront-ils lieu ?

Écrit par : Anita | jeudi, 19 mai 2016

Répondre à ce commentaire

C'est vrai, il en est des architectes comme de toutes les tranches de la société, il y en a des pourris et il y en a des bons...
Et je ne dis pas ça parce que mon fils est architecte... C'est juste qu'on est vite tombé dans les généralités...
Cela dit, j'aurais fait pareil avec celui-là. Il était imbu. Donc imbuvable. ;-)
Et tu le décris si bien qu'on voit littéralement sa tronche déconfite et ça fait du bien.
¸¸.•*¨*• ☆

Écrit par : celestine | jeudi, 19 mai 2016

Répondre à ce commentaire

T'es ingénieur en tout toi. Ne serais-tu pas plutôt un génie !

Écrit par : Ckan | jeudi, 19 mai 2016

Répondre à ce commentaire

Tu dis ça parce que tu as un fils architecte ?

Écrit par : heure-bleue | jeudi, 19 mai 2016

Quand la réalité (et on a vu tes photos) ne peut être contestée,
je ne vois pas pourquoi on devrait citer les pompes d'un mec qui se la pète.
Je sais qu'il ne peut être derrière chaque entreprise, mais au moins veiller au respect des plans et cotes qu'il a donnés à exécuter.
La dame du syndic a beau être gentille, c'est à elle d'actionner les expertises, travaux et réfections . Elle est payée pour ça.
Je peux te dire qu'on peut aller beaucoup plus loin (et plus vite) que vous ne le faites !

Écrit par : Sophie | jeudi, 19 mai 2016

Répondre à ce commentaire

Yes !!!!!

Écrit par : Berthoise | jeudi, 19 mai 2016

Répondre à ce commentaire

Bravo ! Nique l'architecte !!

Écrit par : liliplume | jeudi, 19 mai 2016

Répondre à ce commentaire

Ben dis donc !

C'est comme ça qu'elle t'a appris, ta reum ?

Écrit par : le-gout-des-autres | jeudi, 19 mai 2016

mais qu'est-ce que j'aurai aimé être juste spectatrice de cette entrevue! Vous êtes tous deux EX CEL LENTS !!!!!!!

Écrit par : emiliacelina | jeudi, 19 mai 2016

Répondre à ce commentaire

Tiens, je te dis la même chose qu'à ta moitié. Bravo, bravo...
Et pis, à deux, c'est tellement plus marrant. Te connaissait pas l'architecte. Nous, on te connaît un peu - d'accord, à travers écran interposé - mais, on attendait bien un truc de ce genre.
Un couple soudé, ça vaut tout un régiment pour affronter la bataille. Avec mon mari, nous ne sommes jamais aussi forts que lorsque nous nous serrons les coudes, au lieu de nous faire la g......e. Ouais, j'ai passé un bon moment avec vous. Nous avons eu un peu le même échange avec le proprio de ma belle-mère, il y a 15 jours, proprio venu chercher son loyer C'est la 1ere fois que nous le voyions. Il a vu qu'il ne fallait pas qu'il insiste avec nous.

Écrit par : Julie | vendredi, 20 mai 2016

Répondre à ce commentaire

Et bien voilà, quel plaisir de vous retrouver tous les deux pendant cette pause que la nième pluie du jour m'offre !
L'avait qu'à pas vous toiser celui-ci, non mais !

Écrit par : Brin de broc | lundi, 30 mai 2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire