Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 13 juillet 2016

Homard m'a tuer...

Hier, comme prévu, Heure-Bleue avait de la tension.
Elle atteignait ce 140 à la systole, cette limite qui pousse le médecin à vous prescrire un médoc qui vous fout en l’air en deux mois.
Elle, plutôt zen sauf quand elle trouve que j’ai mis les oreillers en « cafouillon » en faisant le lit, panique à l’idée d’aller chercher les résultats de son analyse de sang annuelle.
Celle qu’elle daigne faire tous les trois ans.
Je suis donc allé chercher l’enveloppe maudite.
Je suis un gentil mari, alors j’ai évité de la jouer Bedos médecin dans « Un éléphant ça trompe énormément ».
Comme je fais ça depuis très longtemps et que j’ai commencé bien avant de connaître Heure-Bleue, j’ai la technique.
Heureusement, le seul point un peu gênant est ce test de sensibilisation à divers allergènes.
Il en est ressorti qu’Heure-Bleue présente une légère trace de sensibilisation à la crevette.
A part ça, rien.
Je l’ai donc accompagnée chez le médecin.
Elle avançait, fière d’avoir enfin accédé à sa demande.
En sortant du cabinet, sur le chemin du BHV, la lumière de mes jours m’assène :
- Minou ! Je ne peux plus manger de homard !
J’ai tenté de la consoler :
- Mais non, tu montres une légère sensibilité à la crevette, à la limite du mesurable…
Puis, après m’être égoïstement réjoui d’un « Youpee, j’aurai tout le homard » je l’ai rassurée d’un « De toute façon, tu préfères le caviar » qui a semblé la satisfaire.
Du coup, cette trace d’allergie est bien partie pour « coûter bonbon »…
Nous sommes passés au BHV prendre quelques photos d’une vague expo qui n’en est  pas une.
Une photo a attiré mon attention, un des fondateurs du BHV avait probablement eu la prescience de ce que deviendrait le quartier plus d’un siècle plus tard.
Je ne vois pas d’autre raison au choix de ce prénom…

images smartphone 016.jpg

Puis nous sommes allés prêter notre concours à une « ZAD » inconnue du monde mais bien réelle.
Celle de la cafeteria du cinquième étage du BHV.
Eh oui lectrices chéries, malgré les efforts désespérés des « quatre barrettes » du groupe Galeries Lafayette pour les en chasser, les vieux du quartier qui ne boivent que de l’eau gratuite continuent à y passer des heures à papoter de ce qu’était le quartier avant l’invasion des Tamerlan de l’économie du tourisme.
Ces derniers semblent enfin s’être aperçus qu’un immense espace vide bordé sur un côté d’un rayon de cantine d’usine et occupé en son centre par une caisse rebutait le chaland.
Puis on est revenu à la maison après avoir fait quelques courses rue Rambuteau.
Juste le temps de se « pouiller » avec une vieille atrabilaire qui reprochait à la lumière de mes jours d’avoir allongé le pas pour s’asseoir à la place qu’elle convoitait.
J’ai même vu un jeune homme monter dans le bus avec, vous savez, cet air un peu fier du type qui s’est quand même lavé les mains alors qu’il n’y avait personne pour le voir quand il est sorti des toilettes.
L’humanité est décidément une source inépuisable de surprises…

Commentaires

décidement j'adore ta façon de conter et ce sens de l'humour dont je ne me lasse pas
bonne journée

Écrit par : sylvie | mercredi, 13 juillet 2016

Répondre à ce commentaire

Finalement, on vous aime les hommes dans ces moments-là. Mon mari va me chercher aussi mes résultats. A chaque fois, je lui dis "s'ils sont mauvais, tu ne dis rien". Mais, s'il ne disait rien, c'est que ce serait mauvais. Insoluble, ce dilemme...comme le café. Au fait, toi, c'est ta femme qui s'y colle quand tu fais aussi tes bilans ?
J'aime le titre. Mais, à défaut d'homard, mangez des moules..

Écrit par : julie | mercredi, 13 juillet 2016

Répondre à ce commentaire

Quand vous n'êtes pas occupés par les zados, vous vous occupez des zad...
Et on s'étonne d'avoir de la tension ? :-)
¸¸.•*¨*• ☆

Écrit par : celestine | mercredi, 13 juillet 2016

Répondre à ce commentaire

Alors, plus de crevettes, mais le Omar Sy !
J'adore le terme de "pouiller" :-)

Écrit par : Praline | mercredi, 13 juillet 2016

Répondre à ce commentaire

alors vous avez mangé du caviar ou du homard ??

Écrit par : maevina | mercredi, 13 juillet 2016

Répondre à ce commentaire

je ne sais pas si l'humanité est vraiment une source inépuisable de surprise.... mais je suis certaine que tes notes le sont !

Écrit par : emiliacelina | mercredi, 13 juillet 2016

Répondre à ce commentaire

Ça me rappelle le "Ils n'ont pas de pain qu'ils mangent de la brioche"

Écrit par : mab | jeudi, 14 juillet 2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire