Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 16 février 2018

Boîte people...

20180216_103023.jpg

Quand j’ai entendu le mastroquet dire « Bon… » avec un ton de doute, j’ai levé la tête du Télérama que je feuilletais en attendant la lumière de les jours.
Je ne sais plus si c’était le quatrième ou le cinquième « petit rosé » qu’il venait de servir.
L’artiste s’est cramponnée au comptoir et, après avoir tenté vainement de retrouver les paroles de « J’ai la mémoire qui flanche » s’est lancée dans un long dithyrambe de Louis de Funès.
Heure-Bleue est revenue pile poil pour entendre « Il a tout inventé ! Même Galabru ! »
La dame s’est tournée.
La lumière de mes jours a remarqué platement « pfiouuu… La pitanche, ça marque, hein ? »
J’ai refermé Télérama, histoire de faire semblant d’être bien élevé.
Heure-Bleue l’a pris, a regardé la couverture et m’a dit « Ah oui… Je vois pourquoi tu le lisais… »
Télérama, ex-revue « catho de gôche », étant assez « cul serré », je n’attendais pourtant pas d’informations renversantes sur le sujet mais j’aime bien me renseigner.
Un surcroît de culture n’est pas à négliger…
Notre ivrognesse a éclusé d’un coup un nouveau ballon de rosé et s’est lancée dans une interprétation tremblotante de Barbara à l’attention de sa voisine qui elle se cantonnait à la bière.
En quantité elle aussi…
Alors nous nous sommes levés juste pour voir entrer une dame qui s’est adressée à la buraliste.
C’est quand elle a dit « J’ai une alternative à la cigarette à proposer ! » que la lumière de mes jours  m’a traîné dehors avant que je ne dise « La pipe ! »…
En sortant nous avons revu aux tables du bistrot quelques têtes déjà là lors de notre précédente visite au Québec.
J’aime bien ce café.
C’est une enclave qui retire quarante ans à l’environnement du coin.
Comme toujours, nous avons traversé la rue pour acheter quelques vivres au Monop’ de la rue de Rennes.
J’aurais visité deux musées, ce jour là…

Commentaires

J'ai (j'avais) un petit PMU près de chez moi où se réfugiaient les "bras cassés". Hélas, le patron est décédé sans crier gare et le courrier s'entasse derrière la porte vitrée.

Écrit par : Nina | vendredi, 16 février 2018

Répondre à ce commentaire

pas encore ouvert ce télérama... j'en ai une pile qui attendent

Écrit par : ang/col | vendredi, 16 février 2018

Répondre à ce commentaire

Un sujet passionnant qui me donne envie de relire ce télérama (dont j'ai divorcé il y a quelques années) ;-)
¸¸.•*¨*• ☆

Écrit par : celestine | vendredi, 16 février 2018

Répondre à ce commentaire

Le musée dont il faut acquitter le prix d'un demi ou d'un café est mon préféré... il est vivant.

Bleck

Écrit par : Bleck | vendredi, 16 février 2018

Répondre à ce commentaire

Ton bistrot me fait envie.

Écrit par : Berthoise | vendredi, 16 février 2018

Répondre à ce commentaire

Oh oh !! Le Gout !! Une soirée culturelle et arrosée qui a donc un gout un peu amer après avoir relu la critique qu'en faisait Télérama, ex-revue « catho de gôche »(j'adore !!) .Ah !! Il est des jours ou la critique bien pensante ne mérite pas d’être lu .

Écrit par : Jerry OX | vendredi, 16 février 2018

Répondre à ce commentaire

elle bien fait HB de te tirer vivement! Le Goût ... tu es incorrigible!

Écrit par : emiliacelina | vendredi, 16 février 2018

Répondre à ce commentaire

Ça fait longtemps que je ne lis plus Télérame (je crois que là, je rabâche) mais par contre, j'ai un plaisir vif quand tu nous ponds un billet comme celui-ci ! je vois, j'entends, je hume...

Écrit par : Sophie | samedi, 17 février 2018

Répondre à ce commentaire

A propos de Woody, un article paru hier dans Les Soirées de Paris (Revue culturelle fondée en 1912 par Guillaume Apollinaire) :
http://www.lessoireesdeparis.com/2018/02/16/desamour-a-coney-island/
Toujours au sujet de Woody, je garde un souvenir ébloui de "Manhattan" que j'ai vu début 1980 au Classic 1 à Genève. En V.O.
Et puis sur la une de Télérama, on voit un violoncelle sur fond rose...
Ici, le carnaval bat son plein sous des trombes d'eau. Un temps à boire des "petits rosés" au Quebec.
Je vous souhaite une bonne soirée.
Un/e lecteur/trice incognito
Berne le 17 février 2018 vers cinq heures du soir

Écrit par : jeanjacques666 | samedi, 17 février 2018

Répondre à ce commentaire

Ah tu en vois du beau monde, il est près de la rue de Rennes le Québec ?
J’ai lu l’article de Télérama, je serais curieuse de lire le livre.

Écrit par : Anita | samedi, 17 février 2018

Répondre à ce commentaire

Très drôle... Heure-Bleue aurait dû te laisser donner ton avis ;-)

Écrit par : livfourmi | mardi, 20 février 2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire