Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 20 avril 2018

Festival de cannes.

De rien, Mab, de rien…
Comme vous le savez, tandis que JJF allait se faire défigurer, que dis-je, étriper un pied à Garches, je tentais quant à moi de ne pas étriper mes petites-filles.
Bon, j’exagère, j’ai eu seulement envie de les jeter par terre et de danser dessus, de les piétiner.
Mais je me suis retenu.
Mais c’est seulement parce que leur père, mon fils, est plus fort que moi.
Sinon…
Alors, pour les occuper nous les avons emmenées dans les jardins du quartier qui sont nombreux, dont le Sacré-Cœur.
C’est là que j’ai vu que la reprise économique était en marche.
Il y a des signes qui ne trompent pas.
J’ai vu, rue de Steinkerque, de nombreuses « EURL » nouvellement créées, entièrement dévolues à tirer le plus de subsides possibles du passant sans en déclarer le moindre €uro à l’administration fiscale.
Je n’avais en effet jamais vu autant de joueurs de bonneteau qu’il y a plus de cinquante ans du côté du Marché aux Puces.
L’activité est en plein boom  et la présence de la maréchaussée ne dérange pas les joueurs de bonneteau acharnés à soutirer le pécule des touristes.
Hélas, la concurrence déloyale des Chinois a tué le commerce de cravates vendues à la sauvette dans un parapluie.
Heure-Bleue serrait son sac à main, je gardais prudemment la main dans ma poche histoire d’être sûr que c’était la seule à tenir mon « smartphone ».
 Le mois d’avril à Paris, lorsqu’il fait beau, est un piège redoutable qui réveille la tendance romantique du touriste et la tendance chapardeuse du pickpocket.
Le second étant aidé par la veine rêvasseuse du premier.
Ce fut une chouette promenade qui nous mena vers le haut de la butte, puis rue Saint Vincent où nous n’avons pas vu celle qui s’appelait Rose et sentait bon la fleur nouvelle.
Nous l’avons descendue tranquillement jusqu’à la place Constantin Pecqueur.
Là, j’ai failli me rappeler une veste mémorable quand les petites et la lumière de mes jours ont voulu faire une halte au petit jardin de la place.
Heure-Bleue a été émue quand P’tite Sœur lui a amené une jonquille magnifique.
Puis elle s’est rappelée soudain qu’il était mal vu de dépouiller les parterres des jardins publics et en a fait part à P’tite Sœur qui n’en a rien eu à cirer…
Le moment est alors venu de traverser la place pour prendre le pain dans « cette boulangerie qui fait paraît-il une excellente baguette » aux dires d’un couple de touristes avec qui nous avions conversé.
Heure-Bleue s’est levée, m’a tendu la jonquille et dit, à voix suffisamment haute pour attirer l’attention d’autres promeneurs « Minou, tu ne veux pas prendre ma fleur ? Maintenant ? »
Le printemps à Paris est une merveille vous dis-je…

Commentaires

Pas merci pour les chansons qui tournent en boucle dans ma tête déjà bien pleine de trucs inutiles.

Écrit par : mab | vendredi, 20 avril 2018

Répondre à ce commentaire

C'est tendre et bucolique.
Et cette note d'amour fou me transporte...
C'est beau que je m'en peux plus. ;-)
¸¸.•*¨*• ☆

Écrit par : celestine | vendredi, 20 avril 2018

Répondre à ce commentaire

Qu'est-ce que des joueurs de bonneteau ? Et des EUEL ? lOL... Faut traduire. Les pick pockets, ça je vois. Il faut vraiment s'acheter des vêtements avec des poches intérieures bien dissimulées (à tel point qu'il faut se contorsionner pour pêcher ce qu'il y a dedans)...

Le temps semble se maintenir ! Bientôt, il fera trop chaud, je sens ça.

Déjà, l'après-midi, près de chez moi, il fait 31°. Mais heureusement, la température retombe la nuit...

Écrit par : Pivoine | vendredi, 20 avril 2018

Répondre à ce commentaire

Cela semble incroyable que certains puissent encore se faire escroquer au jeu du bonneteau !

Écrit par : Claude | vendredi, 20 avril 2018

Répondre à ce commentaire

Ma mère s'était confectionnée une ceinture à poches portée sous ses vêtements. Je l'ai conservée. Elle peut servir!!

Écrit par : Nina | vendredi, 20 avril 2018

Répondre à ce commentaire

Il suffit que le bonneteau se fasse par "un magicien" dans une salle et ça devient un divertissement. J'ai essayé de le faire avec les petits, mais leurs yeux fonctionnent plus que vite que mes mains !!!

C'est fatigant les enfants...; autant ils peuvent être adorables autant ils peuvent devenir, comment dire ... Encore avez-vous la possibilité de les sortir grâce au beau temps !

J'aime beaucoup les chansons anciennes ; vers les années 50, on nous a prêté un gramophone avec quelques enregistrements, un régal.

Écrit par : Sophie | vendredi, 20 avril 2018

Répondre à ce commentaire

Je vois que le printemps influence nettement HB... c'est bien !!

Écrit par : Sophie | vendredi, 20 avril 2018

Répondre à ce commentaire

Je suis ravie par ce printemps estival ! Ainsi qu e par les chansons anciennes. J'ai fait square aussi avec Augustin. Pieds nus dans le sable tout neuf !

Bonne fin de semaine à vous deux.

Écrit par : lakevio | vendredi, 20 avril 2018

Répondre à ce commentaire

c'est la première fois que je ne capte pas ton titre avec le texte...rien sur le festival de Cannes...oui je sais je suis blonde!!!!!!!!!! bisous.

Écrit par : Tarrah | vendredi, 20 avril 2018

Répondre à ce commentaire

Je crois que les cannes sont pour JJF. Hélas !

Écrit par : Berthoise | vendredi, 20 avril 2018

elle est trop mignonne p'tite sœur !
COMMENT ????? Il faut que ce soit des touristes qui vous renseignent sur une bonne boulangerie A PARIS ? C'est le comble !

Écrit par : emiliacelina | vendredi, 20 avril 2018

Répondre à ce commentaire

Heure-Bleue est mutine.... et tu adores ça....Mais les autres n'ont pas dû comprendre......

Écrit par : Anne | samedi, 21 avril 2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire