Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 07 mai 2018

Moi j’aime pas la mer…

lakevio.jpg

D’abord, la première fois que je l’ai vue, c’était au Tréport.
Je n’ai pas aimé.
Il y avait toujours du vent, la plage, pleine de cailloux était aussi inconfortable que le lit de la chambre du petit hôtel où nous étions pour deux nuits.
Imaginez un lit à deux places, dit « lit de 140 » avec mon père et ma mère côte à côte.
Puis ma sœur cadette et moi, allongés au pied du lit en travers et tête bêche.
Je suis sûr néanmoins que nous avions mieux dormi que nos parents…
Il s’écoula des années avant que je ne revoie la mer.
Quelque chose comme sept ou huit ans.
Là, j’ai plus aimé.
Non que ce fut confortable, la côte pleine de rochers n’avait rien de douillet.
Néanmoins, Marilyn Monroe trépassant ce mois là fut l’occasion d’une intéressante découverte. En plus il faisait beau.
Je revis une fois encore la mer, la Méditerranée cette fois, en 1970, en accompagnant quelqu’un à Marseille.
Ça ne m’a pas enthousiasmé plus que ça.
Bref, je n’étais d’accord avec Baudelaire…
Plus tard, je l’ai revue plusieurs fois, la pleine mer bleue et profonde.
Mais jamais à Saint Malo.
Contrairement à Mme Hué, je ne trouve pas que rien ne soit aussi beau dans le monde.
Quand j’y repense, je me vois allongé sur un sable douteux, assis sur un rocher plein d’aspérités, marchant sur des galets qui me démontent les pieds.
Non, décidément, j’aime pas la mer…