Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 23 septembre 2019

Le fil d’Ariane…

devoir de Lakevio du Gout No9.jpg

« Solennels parmi les couples sans amour, ils dansaient, d'eux seuls préoccupés, goûtaient l'un à l'autre, soigneux, profonds, perdus. »
J’ai ouvert brièvement les yeux de peur de trébucher dans la salle de bains tandis qu’elle me tenait serré, m’entraînant dans une valse impromptue qu’elle chantonnait les lèvres closes.
En levant les yeux un instant, je nous ai vus dans le miroir.
Et c’est cette phrase de « Belle du seigneur » qui m’est venue aussitôt à l’esprit.
Mon dieu ce dos !
Et cette nuque…
Tout ce que je voyais n’avait été fait par la nature que pour être aimé, caressé, embrassé, admiré, regardé.
Je sentais déjà mes doigts dévorés par une attirance sans cesse renouvelée.
Dans un accès de jalousie rétrospective d’autant plus stupide que je la connaissais depuis quelque temps, je me suis demandé combien d’autres doigts, d’autres lèvres, avaient déjà parcouru ce cou et ce dos.
Elle a dû le sentir car elle arrêta immédiatement sa danse, ouvrit les yeux et dit :
- Qu’est-ce que tu as ?
- Rien…
- Mais… Mais… Tu es jaloux !!!
J’ai rougi.
- Mais non…
- À quoi as-tu donc pensé ?
- Mais rien, je t’admirais, simplement.
- Ne me prends pas pour une idiote, ou alors fais ça plus discrètement…
- Bon, je me demandais si…
- Je te connais, tu ne te demandais même pas « si » mais « combien », c’est ça ?
- Euh…
- Mon dieu que tu es bête !  Tu en es encore là ?
- Ben…
Elle s’est secouée sèchement pour sortir de mes bras et m’a poussé hors de la salle de bains.
Elle en est sortie un moment plus tard, murée dans le silence, sa pochette de produits de beauté à la main.
Elle est allée dans la chambre, en est ressortie en tenue de ville, mon sac de voyage dans une main, son sac-à-main dans l’autre.
J’ai compris qu’il valait mieux ne pas lui faire remarquer que c’était mon sac…
Elle, s’est dirigée vers la porte et l’a claquée en disant « Imbécile… Pauvre imbécile… »
Je me suis assis par terre avec l’envie de me gifler tellement j’ai été stupide, incapable de me contrôler au point d’étaler des préjugés d’un autre âge.
Non mais quel crétin !
Je m’accrochais à l’idée qu’elle ne m’avait pas dit « Adieu » et que tout n’était pas perdu mais qu’elle m’avait exilé à coup sûr.
Ça m’a évidemment rappelé ces deux vers de Verlaine…

...
«
Son nom? Je me souviens qu'il est doux et sonore,
Comme ceux des aimés que la vie exila. »

Commentaires

Evidemment, Adrienne l'a fait et est dans une rage folle !
Regardez un peu cette colère :

https://adrienne414873722.wordpress.com/2019/09/23/stupeur-et-tremblements-64/

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 23 septembre 2019

Répondre à ce commentaire

colère ou jalousie, je me demande si d'autres aussi auront fait dans les péchés capitaux ;-)

Écrit par : Adrienne | lundi, 23 septembre 2019

Répondre à ce commentaire

L'approche pragmatique de Cohen par Gwen est délicieusement rafraîchissante !

Son histoire est là.

http://bourlingueuse.canalblog.com/archives/2019/09/23/37652382.html#c77962370

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 23 septembre 2019

Répondre à ce commentaire

Alainx rêve comme un gamin, c'est de son âge...

Allez lire là :

https://alainx3.blogspot.com/2019/09/le-dernier-bal.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 23 septembre 2019

Répondre à ce commentaire

Val est partie dans l'Ouest sauvage...

C'est là :

http://motsdeval.canalblog.com/archives/2019/09/23/37651721.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 23 septembre 2019

Répondre à ce commentaire

Sylvie l'a fait, j'ai adoré.
Il est là :

http://etcaeteraet.canalblog.com/archives/2019/09/20/37648874.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 23 septembre 2019

Répondre à ce commentaire

Fabie nous raconte une histoire triste...

C'est là :

http://monparcourscancerdusein.eklablog.com/l-unique-danse-a170860262

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 23 septembre 2019

Répondre à ce commentaire

Et tu nous racontes qu'il n'y a pas d'amour heureux, sacré Goût.

Écrit par : heure-bleue | lundi, 23 septembre 2019

Répondre à ce commentaire

Heure-Bleue a des regrets, elle les dit ici :

http://heure-bleue.blogspirit.com/archive/2019/09/22/la-femme-de-dos-3141915.html?c

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 23 septembre 2019

Répondre à ce commentaire

Ambre-Neige nous allume avec une histoire de "sentimètres"...

Elle la raconte ici :

http://enviededouceur.canalblog.com/archives/2019/09/23/37655864.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 23 septembre 2019

Répondre à ce commentaire

La jalousie est le poison de l'amour disait je ne sais plus qui… La preuve !

Écrit par : SdL | lundi, 23 septembre 2019

Répondre à ce commentaire

Elle reviendra... puisqu'elle s'est trompé de sac !

Écrit par : Gwen | lundi, 23 septembre 2019

Répondre à ce commentaire

"L'erreur" sur le sac de voyage en dit long sur la rouerie des femmes....

Elle marque le coup, l'empêche de réitérer, mais reviendra cueillir les fruits de la repentance.

Mais il est bien vrai que les nuques (mais oui, celle des hommes aussi) en disent long et sont souvent bien révélatrices et tentantes.

Bon, je réitère pas mon couplet sur "Belle du Seigneur", ça fait plusieurs fois que je le déclame ici ou là;

Écrit par : Sophie | lundi, 23 septembre 2019

Répondre à ce commentaire

"les nuques des hommes"... hier un randonneur m'a doublée, les fesses moulées dans un short... WAOUUUH ! :-))

Écrit par : Praline | lundi, 23 septembre 2019

Beau texte ! J'ai mis le mien chez Colombine: http://demainestunautrejour.eklablog.com/

Écrit par : ang/col | lundi, 23 septembre 2019

Répondre à ce commentaire

Voilà ce que c'est d'ouvrir sa salle de bains, enfin son chez soi, à une inconnue aussi belle soit-elle, sachant que ça va être une souffrance... mais enfin elle va revenir récupérer son sac :-)

Écrit par : Praline | lundi, 23 septembre 2019

Répondre à ce commentaire

Colombine se demande s'il vaut mieux vivre avec un ami qu'avec un amant.
Elle n'en semble pas sûre...

http://demainestunautrejour.eklablog.com/

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 23 septembre 2019

Répondre à ce commentaire

L'erreur de sac ... sans aucun doute voulue prouve qu'il ne lui est pas indifférent ...

Écrit par : Francelyne | lundi, 23 septembre 2019

Répondre à ce commentaire

Voilà ce que c'est de penser si fort !
C'est un test, lorsqu'elle rapportera le sac, il faudra être plus discret. ;)

Écrit par : Fabie | lundi, 23 septembre 2019

Répondre à ce commentaire

Comment réprimer certaines pensées aussi! On a tous vécu ça...

Écrit par : livfourmi | mardi, 24 septembre 2019

Répondre à ce commentaire

Ounch! Une petite claque!
En tous cas, c'est une femme intuitive.

Écrit par : val | mardi, 24 septembre 2019

Répondre à ce commentaire

elle a su lire dans tes pensées!!!!!! Drôlement fortiche et...suceptible! Mais elle reviendra.....pour te ramener le sac ...

Écrit par : emiliacelina | mardi, 24 septembre 2019

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire