Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 20 novembre 2019

Balagan empaillée ?

Heure-Bleue et moi étions partagés depuis la mort de Balagan, notre greffière de luxe.
Allions-nous prendre un chat, non comme remplaçante car on ne remplace pas Balagan mais un successeur ?
Puis nous nous étions dit « Bof… Ce sont des « bêtes à chagrin » et si on prend une autre chatte, on risque de mourir avant elle… »
Sans compter qu’avec une nouvelle bestiole, finis les week-ends impromptus, finies les promenades qui traînent, finies les soirées interminables chez les enfants.
Sans parler des week-ends où nous avons les filles à la maison.
Nous avions donc conclu que prendre une autre bestiole à la maison était déraisonnable et surtout terriblement égoïste.
Plus égoïste que ne pas en prendre une autre.
Rassérénés par l’idée géniale qui prouvait que malgré une certaine méchanceté foncière, nous n’étions pas pires que le premier Ministre du Travail venu nous avons repris notre vie sans greffier.
Toutefois, l’idée ne nous en avait pas abandonné.
Puis, le destin, toujours farceur, m’a donné le coup de pouce que je n’espérais plus.
Nous devions hier aller chez le dentiste et nous y sommes allés mais, vers midi, je suis allé chercher le pain.
En revenant, j’ai regardé le rebord de la fenêtre du rez-de-chaussée plein de choses qui n’y étaient pas quand je suis monté vers la place par la rue Lamarck.
Bien m’en a pris !
Ce rebord était rempli de tas de choses dont beaucoup de livres.
J’ai regardé ce qu’il y avait comme livres sur ce rebord.
Puis mon attention fut attirée soudain.
Il y avait un chat !
Un petit chat dans un panier !
Le même modèle que Balagan !
Une, car je suis sûr que c’était une, une chatte donc trônait dans un panier !
Une chatte tricolore, comme Balagan, exactement comme Balagan.
J’ai pris précautionneusement la bestiole et son panier et je suis remonté à la maison.
En entrant j’ai dit à la lumière de mes jours « Ma mine ! J’ai pensé à toi !J’ai ramené une petite chatte comme Balagan ! »
Elle était encore dans la salle de bains alors elle a seulement dit « Ah ? »
Puis elle l’avue et a dit « Beurk ! Ça c’est kitsch ! »
Elle est pas belle et d’un goût exquis cette Balagan réduite ?

20191120_145915.jpg

Commentaires

Mince alors, moi qui pensais que j'avais une excuse aggravée pour ne pas vous rendre visite....

Au moins, la belle ne sautera pas sur votre lit pour réclamer ses croquettes....

Écrit par : Sophie | mercredi, 20 novembre 2019

Répondre à ce commentaire

beurk oui, mais c'est quand même une coïncidence !

Écrit par : ang/col | mercredi, 20 novembre 2019

Répondre à ce commentaire

Ah AH Balagan mi-ia ture. Cen'est pas une bête à chagrin, c'est un nid à poussière !

Écrit par : delia | mercredi, 20 novembre 2019

Répondre à ce commentaire

elle a le poil hérissé !!!!

Écrit par : emiliacelina | mercredi, 20 novembre 2019

Répondre à ce commentaire

Tu m'étonnes !
Moi aussi si j'étais dans un panier comme ça j'aurais le poil hérissé.

Écrit par : le-gout-des-autres | mercredi, 20 novembre 2019

On dirait un gremlins !
Fais gaffe ...
•.¸¸.•*`*•.¸¸☆

Écrit par : celestine | jeudi, 21 novembre 2019

Répondre à ce commentaire

LOL :-)
au moins il n'y aura pas d'odeurs de litière dans l'appartement ;-)

Écrit par : Adrienne | jeudi, 21 novembre 2019

Répondre à ce commentaire

LOL !!!J'y croyais moi à un vrai chat !!!!

Écrit par : manoudanslaforet | jeudi, 21 novembre 2019

Répondre à ce commentaire

Je vous lis de montpellier, au départ ce fut un hasard de blog en blog, mais maintenant j'y reviens ! Merci pour vos récits toujours poétiques, farceurs, qui me touchent car c'est tellement ça la vie !

Écrit par : Nadège | jeudi, 21 novembre 2019

Répondre à ce commentaire

J'ai aussi pensé que tu avais un vrai chat... comme moi qui, au départ, ai fait famille d' accueil... mais non ;-)
C'est kitsch, en effet...
Et les livres ?

Écrit par : Pivoine | jeudi, 21 novembre 2019

Répondre à ce commentaire

N'a-t-il pas un mécanisme qui imiterait la respiration ? J' ai vu ça dans une boutique. Argh!

Écrit par : Nina | jeudi, 21 novembre 2019

Répondre à ce commentaire

Mais moi aussi je croyais à un vrai chat ! ma cop' Mathilde vient d'en prendre un, alors je me disais tiens c'est contagieux :-)

Écrit par : Praline | jeudi, 21 novembre 2019

Répondre à ce commentaire

L’anecdote du vélo ne t’aura pas vacciné : tu ramasses tout ce qui traines! (Blague!)

Écrit par : Val | vendredi, 22 novembre 2019

Répondre à ce commentaire

Moi-aussi, j'ai cru que c'était un vrai chaton, tellement même que je l'ai montré à mon mari en lui disant "t'as vu le chaton qu'a trouvé un blogueur, on devrait leur proposer nos chats sauvages qui trainent dans le quartier". Oui, depuis 6 mois, une chatte a fait des petits qui ont pris possession du quartier, tantôt chez les uns, tantôt chez les autres, même que la chatte sauvage est impossible à attraper et est encore grosse et pas commode, elle nous regarde d'un air mauvais..D'ailleurs, je voulais faire un article sur ces chats, qui crée de l'animation dans le quartier... Il y a aussi une autre chatte qui attend aussi des petits, qui a sauté au visage d'un voisin et se fait la guerre avec l'autre mère chatte, chacune défendant son territoire...Heureusement que ce ne sont pas des chiens sauvages. Tous les après-midi, elles cherchent un endroit au sec pour dormir, on les voit souvent traverser notre terrain. Même qu'un moment, ils avaient squatté notre vide sanitaire..Tiens, ptêtre un sujet d'article...

Écrit par : julie | vendredi, 22 novembre 2019

Répondre à ce commentaire

commentaire disparu !!!

Écrit par : julie | vendredi, 22 novembre 2019

Répondre à ce commentaire

suffit de mettre un autre commentaire pour voir apparaitre le précédent...Elémentaire mon cher Watson.

Écrit par : julie | vendredi, 22 novembre 2019

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire