Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 15 juin 2020

Devoir de Lakevio du Goût N°43

devoir de Lakvio du Goût_43.jpg

J’aime Hopper et son génie de l’étrangeté de la banalité.
« Hotel Room » me le démontre et me pose la question :
Que fait-elle donc, si peu vêtue, assise l’air si peu intéressé par son livre ?
J’entrevois plusieurs cas.
Et vous ?
Qu’en aurez-vous dit lundi ?

Voilà à quoi je suis réduite !
Un mauvais « Back Street »…
Je sais bien qu’il n’y en a pas de bons mais tout de même…
Au moins Ray a vécu des moments d’amour fou avec son Walter !
Évidemment, il l’a roulée dans la farine avec ces histoires « d’amour pur ».
J’avais prévu autre chose que « l’amour pur » moi !
Je pensais à des tas de choses qui me donnaient chaud au point que je n’avais même pas pensé à emporter un livre avec moi.
Maintenant me voilà dans cette chambre d’une neutralité confondante, réduite à passer le temps en lisant la Bible de Gédéon du tiroir de la table de nuit…
« Un week-end d’amour, de joie et de bonne chère pour ma chérie ! » avait-il dit.
Je me voyais déjà, picorant sur un lit dévasté un peu de caviar d’Iran pour récupérer un peu de l’énergie dépensée à nous aimer sauvagement.
Et je rêvais à la suite promise.
Je me voyais errant dans les couloirs ou le parc de la propriété, oubliant que les mains sont faites pour porter autre chose que des bagues ou des sacs à main car toutes choses habituelles étaient faites par d’autres, payées pour le faire à ma place.
Mincissant encore pour lui faire honneur au point j’en suis sûre qu’il me resterait juste assez de muscles pour tendre au concierge du « Plaza » mon « American Express Platinum », celle qu’il aura garantie pour moi.
Eh bien non !
Je suis restée en tenue légère sur le lit et, au bout de plus de deux heures, j’ai appelé le service d’étage pour qu’on m’amène au moins un peu de café et un ou deux toasts.
Le garçon d’étage vient de frapper à la porte et je ne sais pas si je peux lui ouvrir dans cette tenue plus que légère.
Oh ! Et puis après tout, je suppose que je peux, dans ces hôtels, le personnel sait se tenir, quasiment des robots, des mécaniques bâties pour servir…
Je ne suis pas dans un bouge tout de même.
Un beau garçon est devant la porte.
Il n’a pas de café ni de toasts.
Juste un petit mot sur le papier à en-tête de l’hôtel.
Il me le tend et je sais qu’il l’a lu car il me dit « Madame, il me faut l’empreinte de votre carte avant que j’amène le petit en-cas que vous avez demandé… »
Le salaud !
Je suis à trois heures de chez moi, dans l’état à côté, à sa demande.
« Tu comprends, dans le Connecticut, je suis connu… » a-t-il prétendu.
Il voulait éviter d’être surpris par une connaissance avant qu’il n’annonce à sa femme qu’il la quittait pour moi.

Vu le prix des chambres ici, je vais savoir vraiment ce qu’est « Back Street ».
Au moins jusqu’à Noël.
Non mais quelle ordure !
Finalement, voyons si le garçon d'étage est vraiment un robot et s’il sert si bien...

PS : Excusez-moi, j'ai fait si précipitamment ce matin que la dernière phrase est restée chez Word...

Commentaires

Adrienne nous dit le cruel dilemme de la coiffure.

C'est là :
https://adrienne414873722.wordpress.com/2020/06/15/m-comme-maillot

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 15 juin 2020

Répondre à ce commentaire

j'ai lu deux fois et pas compris pourquoi il la fait venir dans cet hôtel pour l'y oublier ;-)

Écrit par : Adrienne | lundi, 15 juin 2020

Répondre à ce commentaire

Alainx raconte une super chouette histoire ici :

https://alainx3.blogspot.com/2020/06/edward.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 15 juin 2020

Répondre à ce commentaire

Non mais quel salaud !
Et quelle gourde !

Écrit par : Berthoise | lundi, 15 juin 2020

Répondre à ce commentaire

J'ai rien compris à ton devoir et pas le mien, la fatigue sans doute.

Écrit par : delia | lundi, 15 juin 2020

Répondre à ce commentaire

un salaud et une gourde dit Berthoise: c'est exactement ça!
(j'ai écrit aussi ;-) coumarine.blogspot.com

Écrit par : Coumarine | lundi, 15 juin 2020

Répondre à ce commentaire

Mais c'est une cruche, les hommes quittent rarement leur femme.

Écrit par : heure-bleue | lundi, 15 juin 2020

Répondre à ce commentaire

Mais pourquoi ne s'est pas tournée vers le garçon d'étage ? Après tout hein !
J'ai écrit aussi.

Écrit par : Yvanne | lundi, 15 juin 2020

Répondre à ce commentaire

J'ai eu le nez creux en fait puisque mon com est venu avant la dernière phrase de ton texte.

Écrit par : Yvanne | mardi, 16 juin 2020

J'ai pas fait le mien ! lol !

Écrit par : delia | lundi, 15 juin 2020

Répondre à ce commentaire

Encore une qui s'est fait avoir. J'espère qu'elle a le fric pour régler la chambre..Bon, à 1ere vue, on ne dirait pas un 5 étoiles…
J'ai rêvé autrement. et c'est moi qui réglerai la note à moins que je ne demande au gouvernement vu que c'est sa faute..

Écrit par : julie | lundi, 15 juin 2020

Répondre à ce commentaire

C'est vrai qu'elle n'est pas bien grasse la dame..

Écrit par : julie | lundi, 15 juin 2020

Répondre à ce commentaire

Coumarine nous donne une sombre vision de la chambre et du moral de son occupante.
J'ai bien aimé.
C'est là :

https://coumarine.blogspot.com/2020/06/assise-sur-son-lit-elle-reve.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 15 juin 2020

Répondre à ce commentaire

Fabie nous raconte une attente impatiente.
On attend avec elle ici :

http://monparcourscancerdusein.eklablog.com/long-voyage-a189936400

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 15 juin 2020

Répondre à ce commentaire

Gwen nous enseigne les bienfaits d'un minimum de prudence avant tout investissement.
Il y a un risque à investir dans le mauvais produit.
C'est là et ça m'a bien fait rire :

http://bourlingueuse.canalblog.com/archives/2020/06/14/38369974.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 15 juin 2020

Répondre à ce commentaire

Heure-Bleue dit très bien qu'au premier coup il faut virer ou fuir le cogneur.
C'est connu : Ils ne savent pas faire autrement.
C'est là :

http://heure-bleue.blogspirit.com/archive/2020/06/14/devoir-de-lakevio-du-gout-n-43-3151334.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 15 juin 2020

Répondre à ce commentaire

Juliette se reconfine ici et ça ne manque pas de sel :

http://cearriveenfrance.over-blog.com/2020/06/devoir-du-lundi-prison-de-reve.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 15 juin 2020

Répondre à ce commentaire

Val découvre là qu'elle devient presbyte.

C'est là :

http://motsdeval.canalblog.com/archives/2020/06/15/38370723.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 15 juin 2020

Répondre à ce commentaire

Ce n'est pas toujours facile de prendre son indépendance ! http://passionculture.be/2020/06/15/papa-nest-pas-daccord/

Écrit par : Passion Culture | lundi, 15 juin 2020

Répondre à ce commentaire

Passion Culture raconte les débuts de 'L'entente Cordiale".
C'est là :

http://passionculture.be/2020/06/15/papa-nest-pas-daccord

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 15 juin 2020

Répondre à ce commentaire

Yvanne parle de deuil et de rumeurs.
C'est là :
http://yvanne19.canalblog.com/archives/2020/06/15/38370769.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 15 juin 2020

Répondre à ce commentaire

Tu revisites un classique de la littérature américaine ?
Roulée dans la carte bancaire !
Cela dit je ne sais pas s'il faut comprendre qu'elle s'est farcie le garçon d'étage ?

Écrit par : alainx | lundi, 15 juin 2020

Répondre à ce commentaire

Un salaud intégral ce Walter, non ? Mais Ray est tout de même un peu nunuche... Trois heures de route et diète jusqu'à Chritmas devraient la guérir rapidement, mais le garçon d'étage a sans doute pu pallier les manques de l'amant initialement prévu !

Écrit par : Gwen | lundi, 15 juin 2020

Répondre à ce commentaire

Le Goût est un vrai chef; tout le monde a vu un livre là où il n'y a ...qu'un horaire de train (d'après Hopper lui-même) :)

Écrit par : Nina | lundi, 15 juin 2020

Répondre à ce commentaire

Chez toi aussi on lui pose un lapin je vois ! Maintenant que j'ai récupéré mon ordi, je poste à nouveau sur colombine : http://demainestunautrejour.eklablog.com/?

Écrit par : ang/col | lundi, 15 juin 2020

Répondre à ce commentaire

Colombine nous refait le coup façon David Lynch.
Je donne le boulot et on est obligé de le faire à la place de l'auteur...
Mais chouette, c'est là :

http://demainestunautrejour.eklablog.com/le-rendez-vous-a190303052

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 15 juin 2020

Répondre à ce commentaire

Avec la dernière phrase, elle est moins gourde.

Écrit par : Berthoise | mardi, 16 juin 2020

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire