Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 28 novembre 2020

Sacré dollar...


En plus vous allez entendre parler des méfaits du dollar avec l'accent « pied-noir » des années 60...
Adrienne
me donne l’occasion de m’interroger sur le mode de société calviniste en général et néo-zélandais en particulier.
L’article qu’elle indique propose l’idée d’empêcher les voyageurs de la campagne néo-zélandaise de faire pipi dans l’herbe et est défendue par le ministre du tourisme.
Il réussirait presque, à lire l’article désigné par Adrienne, à nous persuader que la Nouvelle-Zélande sent l’urinoir mal tenu dès l’approche de l’île.
C’est au genre d’ânerie lue dans l’article qu’on se rend compte que Mr Stuart Nash va changer d’avis d’ici cinq ou dix ans…
« L’image du pays » qu’il souhaite est celle d’un pays où le modèle est Ariane d’Auble…
Sauf que ce modèle de la femme parfaite selon Cohen doit s’appliquer à tous.
Animaux compris d’ici peu.
Je me rappelle cette Ariane, celle qui ne va jamais aux toilettes, dont le pet sent la violette et l’haleine la menthe, même après un sandwich au saucisson à l’ail.
Cette « idée du pays » que le ministre du tourisme souhaite est l’exemple parfait de cette éducation cinglée où la frustration est reine, où nous ne devrions être que de purs esprits indépendants d’un corps sale et en proie à des instincts dégoûtants.
Faire pipi quand le besoin se fait sentir, plus si besoin, semblent déjà des péchés.
L’amour lui-même ne doit guère que celui de dieu ou de son prochain.
Attention, son prochain en général, pas un exemplaire unique du prochain qui serait l’objet de nos pensées mais surtout de nos attentions qui deviendraient alors terriblement réelles au lieu de la beauté des choses éthérées qui devraient être l’unique but de notre existence.
En dehors de l’activité économique évidemment car n’oublions pas que le seul vrai commandement est « In God we trust. All others pay cash ».
Soyons vraiment sérieux dans un pays sérieux, quoi…

Commentaires

on veut bien les touristes mais pas leurs nuisances :-)
(où? mais où ai-je déjà lu ça nondidjou ;-))

Écrit par : Adrienne | vendredi, 27 novembre 2020

Répondre à ce commentaire

Quelle époque épique !
•.¸¸.•*`*•.¸¸☆

PS: moi quand je pète, ça fait des paillettes. Je dis ça, je dis rien... ;-) ;-) ;-)

Écrit par : celestine | samedi, 28 novembre 2020

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire