Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 24 mai 2022

De la mesure en toute chose...

Célestine, à peine sortie de son rêve tout rose et vénitien, m’a demandé hier :
« Mais c’était quoi cet appareil pharamineux ? »
Eh bien, voilà, c’était un oscilloscope.
Un appareil si rudimentaire qu’on l’eût pu dire rustique.
C’était une chose étrange et quelque peu magique à mes yeux.
J’ignorais totalement qu’on pouvait vendre de la magie en kit.
Dans mon esprit, tous ces appareils étaient si complexes et devaient être si précis qu’il était impossible qu’on pût les livrer en pièces détachées aux mains malhabiles d’amateurs.
Surtout très jeunes.
En plus cet engin me semblait très cher je vous l’ai dit.
J’ai retrouvé cet appareil dans une vieille revue qui le proposait le 10 octobre 1958…
Je sais depuis longtemps que l’on ne pouvait pas qualifier ce truc rescapé des guerres médiques d'appreil de musre.
Il était néanmoins proposé en 1961 pour la somme monstrueuse de douze mille « anciens francs ».
Autant dire un montant propre à pousser Mr de Rothschild à attendre les « Allocations familiales » pour acheter du sucre.
En voici l’image que je trouve aujourd’hui peu engageante.

oscilloscope Mabel 1958.jpg

Plus tard, assez au fait de ce qu’il faut attendre d’un véritable appareil de mesure, j’eus la chance de me voir proposer par l’entreprise l’achat à un tarif défiant toute concurrence pour cause de remplacement périodique du matériel.
Ça, c’était un véritable appareil de mesure !
Hélas, il disparut dans l’accident que j’eus sur l’autoroute.
Accident qui me coûta une voiture, un autre appareil de mesure inabordable, cet oscilloscope et une vertèbre cervicale.
Cet oscilloscope vit son tube cathodique brisé.
Une pure merveille capable de garder pendant huit heures en mémoire une période d’une sinusoïde de vingt nanosecondes finit bêtement en tessons…
Ce tube valant à lui seul la modique somme de plus de cinquante mille francs de 1995 soit plus de dix mille €uros d’aujourd’hui, il ne fut jamais remplacé.
Mais franchement, il était beau, non ?

483px-Tek-7623A.jpg

En plus il fonctionnait merveilleusement bien.
Bon, c’est pas passionnant ce que je vous raconte mais il faut bien que j’écrive un petit quelque chose et que je réponde à Célestine…

Commentaires

C'était donc ça l'appareil magique de ta jeunesse !
C'est intéressant la manière dont tu relates « tout ça » en deux billets.
C'est le jour où tu as embarqué ledit appareil de l'entreprise que tu es eu l'accident de voiture ? Trop pressé d'arriver à destination ?
C'est le « contexte » de cet accident (si c'est le cas) que je trouve singulier, mais je vais pas me livrer à une interprétation…

Écrit par : alainx | mardi, 24 mai 2022

Répondre à ce commentaire

En fait, cet accident est survenu un an après l'acquisition de l'appareil.
Je l'emmenais chez quelqu'un chez qui je devais travailler un bref moment.
Un pneu à éclaté sur l'autoroute et m'a valu un accident assez sérieux.
L'oscilloscope et un analyseur HP à un oeil lui aussi, ne s'en sont pas remis...

Écrit par : le-gout-des-autres | mardi, 24 mai 2022

Ah ! Un pneu qui éclate c'est terrible ! Surtout avec de telles conséquences…
je compatis même si l'événement date de bien des années semble-t-il.

Écrit par : alainx | mardi, 24 mai 2022

Du coup,je me rend compte que je n'ai pas "commenté "hier...pourtant jt t'ai bien lu..T u étais un gosse curieux destiné à être ce que tu es devenu : ingénieur,... c'était écrit!....!!

Écrit par : Emiliacelina | mardi, 24 mai 2022

Répondre à ce commentaire

C'est dingue ! En effet, cet appareil est d'une beauté mirifique, ladite beauté résidant surtout dans le fait que ( à mes yeux, évidemment) il ne sert strictement à rien.
On sent bien que c'était important pour toi à l'époque. Tu n'étais pas du genre à « laisser mesurer les autres » comme disait Raimu.
Si je comprends bien, cet appareil qui coûtait un bras t'a coûté un oeil en plus ?
Merci pour cette longue réponse.
Bisous émus
•.¸¸.•*`*•.¸¸☆

Écrit par : Célestine | mardi, 24 mai 2022

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire