Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 16 novembre 2014

Monuments hystériques…

Il y a des jours comme ça où le temps est à l’orage…
Il suffit de peu pour que ça parte en vrille.
Une réflexion d’autant plus malvenue que j’aurais pu la garder pour moi si j’avais écouté plus attentivement la lumière de mes jours, par exemple...
Il ne s’agissait pas là de lumière mais de chauffage.
Et ça a chauffé, justement…
Ça m’a permis de me rendre compte que malgré le passage des décennies, peu de choses sont oubliées.
Notamment les choses désagréables.
Heure-Bleue, qui me taxe parfois d’Alzheimerisme avancé me reconnaît une mémoire plutôt fidèle.
Je peux vous assurer que la sienne l’est bien plus.
Je ne parle pas des reproches habituels qui vous viennent à l’esprit quand vous vous chamaillez, non, je vous parle de toutes ces petites choses que vous avez balancées au cours de votre vie.
Et c’est fou ce qu’on a pu envoyer comme vacheries en plus de quatre décennies.
J’ai tendance à les oublier et, de fait je ne m’encombre pas la mémoire avec ça.
Ce n’est pas la peine.
Si j’ai un trou de mémoire, je n’ai qu’à chercher querelle à Heure-Bleue, elle me les ressortira toutes.
Depuis la vanne lancée en juin 1971 à propos de mon retard – nous avions rendez-vous et je suis arrivé des heures en retard- jusqu’à ce « c’est futé, ça, de laisser le chauffage sur 20°C et laisser la fenêtre grande ouverte toute la nuit ! On chauffe la rue maintenant ? » nous en avons eu, des escarmouches.
Du coup, quand l’annuaire de tout ce que j’avais balancé comme vacheries a commencé à m’être jeté à la figure ligne par ligne, eh bien, lectrices chéries, je ne me suis pas esbaudi de mon sens de la répartie.
Non, non, non, pas du tout.
Je me suis enfui à mon rendez-vous avec cet ami.
Nous devions aller voir une expo photos au Grand Palais.
Ça a achevé le naufrage de la journée.
Tout ce que nous avons gagné, c’est de ne pas faire une queue de deux heures pour entrer.
En réalité il ne s’agit pas d’une expo mais d’un salon dans lequel des galeries tentent de vendre des tirages photo à un prix indécent.
Et pour avoir le droit de regarder des tirages photo, même si certains sont très beaux, ma carte de bancal fut sans effet.
L’entrée était à 30 €.
Bon, il y avait des tirages à 30.000 € mais tout de même, payer pour visiter une boutique...
J’ai quand même vérifié une fois de plus, à voir certaines photos, qu’il n’est pas si courant qu’une femme soit aussi belle nue qu’habillée.
Du coup je suis content d’avoir marié Heure-Bleue…
Il me faudra juste faire attention à « ne pas avoir la langue avant les dents » quand une vanne me viendra à l’esprit…

Commentaires

J'aime bien ce billet car comme dans les contes, ça finit bien ! :)

Écrit par : Praline | dimanche, 16 novembre 2014

Répondre à ce commentaire

La langue avant les dents, je ne connaissais pas cette expression, savoureuse.

Écrit par : mab | dimanche, 16 novembre 2014

Répondre à ce commentaire

Ce qui ne sera pas simple.

Écrit par : livfourmi | dimanche, 16 novembre 2014

Répondre à ce commentaire

On se refait... difficilement ! Mais bon (haussement d'épaules) puisque tout finit bien !
Bon dimanche à vous deux.

Écrit par : lakevio | dimanche, 16 novembre 2014

Répondre à ce commentaire

pourquoi ne pas proposer des solutions ? il y'en a peut être plus.

Écrit par : JR | dimanche, 16 novembre 2014

Répondre à ce commentaire

Une jolie note... 30 € ça fait cher je trouve

Écrit par : lanabc | dimanche, 16 novembre 2014

Répondre à ce commentaire

réglement de compte à OK Corral on dirait !

Écrit par : liliplume | dimanche, 16 novembre 2014

Répondre à ce commentaire

a ton âge tu ne sais pas encore qu'il faut tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler ?

Écrit par : emiliacelina | dimanche, 16 novembre 2014

Répondre à ce commentaire

bon pense à baisser le chauffage pour cette nuit !! l'expo photos a 30€ mais c'est dingue çq !

Écrit par : maevina | dimanche, 16 novembre 2014

Répondre à ce commentaire

Vous pourriez leur donner des idées: http://www.m6.fr/serie-scenes_de_menages/

Écrit par : muse | dimanche, 16 novembre 2014

Répondre à ce commentaire

On se chipote mais que ferait on sans l'autre?
Allez, l'orage passe, il fera beau demain!

Écrit par : edith | dimanche, 16 novembre 2014

Répondre à ce commentaire

Très émouvant ce billet sur les querelles intestines, une jolie déclaration d'amour en sorte

Écrit par : marie-madeleine | mardi, 18 novembre 2014

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire