Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 28 décembre 2014

Blogs de comptoir.

Tiens, je vais faire comme Heure-Bleue aujourd’hui.
Non, je ne vais pas vous parler de Manou qui a d’un seul coup pourri une nappe avec du Bourgogne et gâché du Bourgogne en tachant une nappe.
Non, je vais vous parler de ce que je lis parfois.
Ce qu’il y a de bien avec les blogs, c’est que je n’ai plus besoin d’aller au bistrot pour assister à des débats de politique de comptoir.
J’ai des piliers de bistrot à domicile en pagaille.
J’en ai plein mon écran.
Je survole plein d’autres blogs que les vôtres, lectrices chéries.
Les vôtres, je les lis avec attention.
D’autres me font rire.
D’autres me feraient plutôt pleurer.
Et vous savez quoi, lectrices chéries ?
D’autres encore, dont un mot a parfois attiré mon attention, m’effraient.
Je me perds en conjectures sur ce qui peut amener certaines et certains à haïr avec autant de vigueur et de constance des gens qu’ils ne croiseront jamais ailleurs que dans les articles qui traitent de faits divers.
Un des problèmes est que ceux là sont pires que ceux que je voyais au bistrot : Ils sont sobres.
Ils n’ont même pas besoin de boire pour laisser échapper des énormités que je n’oserais pas penser et encore moins dire avec un coup dans le nez.
C’est vous dire si je me demande ce qui peut obscurcir leur jugement puisque ce n’est pas l’alcool.
Le judaïsme n’est pas loin dans la famille, il est même assez près dans mon lit, mais  grâce –si l’on peut dire- à ces gens, je sais que le juif est riche, pingre et ne recule devant rien pour s’approprier le bien d’autrui.
Ces gens m’ont appris aussi, alors que toute une jeunesse dans un « quartier d’Arabes » me l’avait caché,  que le rebeu ne pense qu’à voler, a des rasoirs plein les poches et que ça lui sert à égorger le gaulois, qui est de surcroît un mauvais musulman. Ce qui malheureusement est le cas de tous ceux qui ne sont pas musulmans.
Ils m’ont aussi enseigné à l’occasion que le jaune est fourbe et fait semblant mais ne s’intègre pas dans notre pays dont tout le monde sait qu’il a des « racines chrétiennes » même si manifestement, le message du Christ a échappé à une majorité.
Heureusement, pour donner une touche, que je souhaite finale, à leur besoin de détestation il reste le Noir, l’Africain, celui qui vient juste pour user nos allocs, se faire soigner gratos et pire, est protégé par un gouvernement qui « protège les étrangers mais laisse mourir nos SDF à nous ».
Ce Noir, cet Africain qui se précipite chez nous et en profite pour nous rouler dessus avec un camion.
Volé sans doute, le camion.
 Ce qui me frappe le plus souvent, c’est que cette propension à la détestation n’est le fruit d’aucune réflexion, ne souffre aucun argument contradictoire et se satisfait d’approximations voire de rumeurs.
Tout ce qui leur arrive ou ce qui leur déplaît dans leur vie, c’est la faute des autres.
Jamais n’est posée la question de sa propre responsabilité.
Envisager une solution quelconque ?
Pas du tout, mais trouver un coupable, c’est fait sur le champ.
Comme les choses ne s’arrangent pas, quand on manque de fait divers il reste le bobo.
Ce « bien-pensant » qui ne voit pas le mal sournois qui ronge « notre beau pays aux racines etc. »
Il n’a pas le temps, lui, il lit Télérama…
Il ne s’est pas encore rendu compte, cet imbécile de bobo, que la Terre est peuplée essentiellement d’étrangers qui veulent rien que nous faire perdre notre identité…
Non, ce crétin de bobo se contente de regarder le monde, d’en apprendre les langues, les cultures, les arts, la littérature.
Tout ça dans le but, stupide sans doute, d’avoir une idée de ce que sont tous ces étrangers qu’il persiste à voir comme des êtres humains.
Il fait ça, cette andouille, histoire d’en savoir autre chose que ce qu’en disent , la bave aux lèvres, ceux qui ont peur de tout ce qui ne leur ressemble pas, ne vit pas sous les mêmes cieux, ne mange pas la même chose, ne parle pas la même langue.
Eux mêmes d’ailleurs manient assez mal, pour ce que j’ai constaté, leur langue censément maternelle.
Aaahhh le « bobo », ce crétin de « droit-de-l’hommiste »...
Ça ne l’empêche pas de temps à autre d’être agacé par certains de ces étrangers.
Ceux qui ont fui leur pays pour trouver la paix et la liberté et qui reprochent à la France de ne pas ressembler au pays qu’ils ont fui et le regardent, lui, avec réprobation…
Non, il est pas comme eux, ce naïf de bobo.
Il a envie de garder son boulanger, lui...


Commentaires

Excellentissime, le "issime " c'est mon cadeau de fin d'année

Écrit par : mab | dimanche, 28 décembre 2014

Répondre à ce commentaire

remarquable ton billet...
sur les sites des journaux en ligne que je lis, beaucoup de commentaires sont ainsi bêtes et méchants,
Chacun est persuadé d'avoir la vérité, qu'il a raison et attaque et injurie l'autre s'il ose parler en termes mesurés de "l'étranger" qui vient manger le pain des Français comme le dit le Fernand

Écrit par : Coumarine | dimanche, 28 décembre 2014

Répondre à ce commentaire

Et c'est ainsi , qu'en temps de crise se cristallisent toutes les rancoeurs , la presse et la télévision , surtout la télévision y sont pour beaucoup , j'essaye d'expliquer parfois aux ânes ce qu'il en est vraiment , mais je ne suis pas certaine du résultat .

Écrit par : Brigitte | dimanche, 28 décembre 2014

Répondre à ce commentaire

face aux ignorants qui pensent avoir la science infuse et qui se gargarisent en n'ayant aucune ouverture d'esprit , de compassion et respect des traditions de chacun , il n'est même pas possible d'exprimer ses idées, le dialogue est pipé dès le début!

Écrit par : emiliacelina | dimanche, 28 décembre 2014

Répondre à ce commentaire

L'étranger est conspué, le capitalisme encensé.... cherchez l'erreur...

Écrit par : pennylane22 | dimanche, 28 décembre 2014

Répondre à ce commentaire

Bravissimo pour cet article...... Nous ne sommes pas toujours du même avis mais il y a toujours moyen de discuter, il y a un échange sur ce blog, ce qui n'est effectivement pas le cas de certains nauséabonds à l'affût de la moindre rumeur de plus négative et surtout à caractère de xénophobie ......Et on peut les dénoncer, les plates formes ont trop peur de perdre "la clientèle" même de si bas étiage, interdit par la loi, et comme ils se remontent les uns les autres çà en fait des coms et des pages de pub............pour tourner en rond. Pour les non initiés ce n'est guère un exemple non plus pour la langue de Molière !!!!

Écrit par : réalité | dimanche, 28 décembre 2014

Répondre à ce commentaire

Des noms, des noms, des noms.

Écrit par : juliette | lundi, 29 décembre 2014

Répondre à ce commentaire

Est-ce que je t'ai déjà dit tout le bien que je pensais de ton blog ?
Non. Je suis impardonnable.
J'aime ce que tu écris et ta façon de l'écrire.
Voilà.

Écrit par : Berthoise | lundi, 29 décembre 2014

Répondre à ce commentaire

Bravo, c'est très très bien dit... et c'est tout à fait ce que je pense.

Écrit par : lanabc | mardi, 30 décembre 2014

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire