Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 17 novembre 2015

Caramba ! Encore raté !

« On a retrouvé une Clio place Albert Kahn dans le XVIIIème arrondissement de Paris » m’annonce ma radio.

passage championnet.png

Ce quon voit là, cest lentrée du passage Championnet quand on est à côté du « Fontenoy », le bureau de tabac où mon père achetait ses « Bastos »...
Outre que c’est la première fois que j’entends « Place Albert Kahn » plutôt que « Place Championnet » je peux vous donner un renseignement, lectrices chéries.
Quand ils viennent traîner dans ce coin que je connais bien, on est sûr que les pandores ne se déplacent pas pour rien.
Même s’ils ne trouvent pas un djihadiste, rien qu’à fouiner par là, ils vont trouver sans aucun problème au moins un type qui aura du mal à leur expliquer pourquoi il a un sac à main, cinq cartes Visa à des noms différents et un cutter dans la poche.
Comme dit «Heure-Bleue, « ils ont bien fait d’aller ce balader dans ce coin, ils ne vont pas revenir les mains vides… »
Bon, que je vous dise, la lumière de mes jours n’a jamais aimé ce coin.
Pourtant nous y sommes allés avec Tornade qui connaissait un bijoutier rue Ordener et tenait, il y a quelques années à lui acheter une paire de boucles d’oreilles.
Je ne peux pas oublier ces boucles d’oreille.
Quand Tornade est à la maison, elle les range le soir toujours de la même façon :
- Une boucle d’oreille sur la table.
- Une boucle d’oreille par terre.
Tornade vise mal et pose la seconde juste à côté de la table.
Un peu comme Heure-Bleue pose parfois sa Rico juste à côté de la table de nuit.
Bon, avec Tornade ça fait moins de dégâts.
Les uns viennent flinguer chez nous, espérant nous éteindre.
Les pauvres, ils n’ont jamais lu autre chose que leur bouquin.
Enfin, ceux qui savent lire.
Sinon ils sauraient que le Français en général, le Parisien en particulier, est une engeance particulièrement rétive à l'autorité ou la menace.
D’ailleurs, les ministres de l’Intérieur le savent bien qui poussent sans cesse à la limitation de nos libertés individuelles.

Depuis l’Ancien Régime, les gouvernements ont toujours souhaité, sans y parvenir, à faire de Paris une commune « mosaïque », dispersée, sans autorité centrale, sans maire.
Histoire d’éviter la répétition d’incidents regrettables et mauvais pour l’image du pouvoir, genre la Fronde ou la Commune…
Hélas pour ceux, qui veulent lui mettre un licou ou faire plier le Parisien.
Ouaip ! Hélas pour eux, il y a toujours le détail qui fait que ça rate.

Je les entends dici pester.
« Caramba ! Encore raté ! »
Même Mr Aimé De Mesmaeker n’a jamais réussi à signer ses contrats avant la mort de Franquin.
D’ailleurs, malgré les affirmations de l’État Civil, je reste persuadé que Franquin avait une âme de Parisien.

Commentaires

Caramba, le coup passa si près
que le chapeau tomba
et que le cheval fit un écart en arrière...

mais le père de Victor continua sa route (je passe quand même sur le "donne-lui quand même à boire", faut pas pousser !!!)

Écrit par : Sophie | mardi, 17 novembre 2015

Répondre à ce commentaire

sa Rico =?

Écrit par : pucca | mardi, 17 novembre 2015

Répondre à ce commentaire

bonjour, un instant j'ai hésité, Bastos, mais non c'est Belga, l'industrie de cigarettes qui a été fermé à Molenbeek st Jean, rien que pour le hasard, j'aime lire vos deux blogs, et vos écrits encore plus en cette période , me remonte
un moral un peu flottant, merci à vous deux votre liseuse de chaque jour habitant bruxelles-ville,

Écrit par : chantal | mardi, 17 novembre 2015

Répondre à ce commentaire

pas drôle d'être Belge en ce moment, n'est-ce pas Chantal?
et encore moins bruxelloise...
pourtant à Molenbeek, il y a plein de monde (certes, basanés, voilés et touçatouça,) qui sont des gens ordinaires et désolés d'être ainsi pointés comme de la racaille
Oui il y en a... comme à Paris, comme partout ailleurs...
D'ailleurs le Gout, c'est bien de cela que tu parles dans ta note?
parce que cinq paires de boucles d'oreilles pour un sac à main... c'est légèrement un peu beaucoup!

Écrit par : Coumarine | mardi, 17 novembre 2015

Chantal, j'adore Bruxelles, nous y avons vécu, et je connais le quartier en question, nous nous sommes perdus, on habitait Ixelles, j'avoue c'est plus calme, mais on a la même chose à Paris..

Écrit par : heure-bleue | mardi, 17 novembre 2015

Mon mari vient de me dire qu'on nous pondait un" patriot act" à la française. On révise la constitution sans référendum.

Écrit par : Berthoise | mardi, 17 novembre 2015

Répondre à ce commentaire

quand-même je comprends que ce ne soit pas le coin préféré d'HB !!!

Ceci dit...J'aime bien Gaston Lagaffe!
C'est vrai que le Français est une race rétive à l'autorité et heureusement à la menace!

Écrit par : emiliacelina | mardi, 17 novembre 2015

Répondre à ce commentaire

Elle me plait bien Tornade décidément...
Elle me plait toujours ta façon de raconter, la Rico d'Heure Bleue à côté de la table de nuit (alors que vécu ça ne doit pas être drôle !), le rangement de Tornade...

Écrit par : Brin de broc | mardi, 17 novembre 2015

Répondre à ce commentaire

M'enfin, le rico d'Heure bleue à côté de la table de nuit ça fait désordre... et qui c'est qui nettoie après ?

Écrit par : Ysa | mercredi, 18 novembre 2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire