Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 26 novembre 2015

Je ferai du beau avec du lait.

Ça faisait deux jours.
Le suspense devenait insupportable.
Chaque repas me voyait inquiet, attendant que se produise l’évènement qui confirmerait l’inéluctable.
L’évènement qui prouverait que, malgré la mode « complotiste » qui remet ces temps-ci en cause les choses les plus établies, il en est d’irréfutables.
Ce soir enfin, l’attendu se produisit.
Lectrices chéries, vous ai-je déjà parlé d’un pull bleu layette ?
Mais si, rappelez vous.
Ce pull qu’Heure-Bleue adore mais ne peut habituellement porter plus de deux heures.
Eh bien, malgré les louvoiements du sort.
Malgré la prudence d’Heure-Bleue.
L’attendu autant que prévisible s’est produit.
Rond.
Un cercle presque parfait.
La marque de la destinée inéluctable.
Sa texture ?
Douce, soyeuse.
Sa composition ?
Du beurre.
Du vrai, du fondu, du qui adoucit la soupe déjà somptueuse de la lumière de mes jours.
Et placé… Holààà… Pfiouuu… Une merveille.
Ce pull bleu layette, dit « pull à taches » est un pull à col « en V ».
Où donc croyez vous lectrices chéries, qu’atterrit cette gouttelette ?
Pile sous la pointe du col.
On eut dit une broderie, faite toute exprès pour souligner la vocation du pull.
Que dis-je, la vocation, son destin irrévocable.
Tout de même, les fondements d’un univers que je pensais stable, gouverné par des lois de la physique que je pensais inébranlables, viennent de trembler.
C’est la première fois depuis des années que je vois ce pull rester immaculé plus de deux heures.
Au soir du troisième jour, le fait nous ramenant à la normalité se produisit enfin.
Mais trois jours, lectrices chéries, trois jours...
Si les vérités les plus solidement établies font défaut, je vous le dis, les temps sont venus.
Moi qui pensais que l’eschatologie était un truc de gogos lancé par Saint Jean un jour où il avait le moral dans les chaussettes…
Je vais devoir me plonger dans la lecture de ses exégètes.
Oh pis non ! J’ai quand même un gâteau à faire pour Marie-Madeleine.

Commentaires

Le goût, faudrait arrêter de me faire chercher le sens des mots employés : j'ai pas de place sur ma table pour un dico ouvert en permanence. Eschatologie ....

Voilà qui va occuper les temps morts : combien de temps entre les taches si Heure-Bleue s'obstine à ne pas vouloir cacher ses p'tits pulls par une serviette.

Les paris sont ouverts...

Écrit par : Sophie | jeudi, 26 novembre 2015

Répondre à ce commentaire

achéte lui, une jolie serviette à nouer autour du coup, que ça lui donne envie de la mettre

Écrit par : maevina | jeudi, 26 novembre 2015

Répondre à ce commentaire

C'est ce fameux pull que tu n'aimes pas... que dis-je, que tu détestes !?

Écrit par : Praline | jeudi, 26 novembre 2015

Répondre à ce commentaire

Tu vois , tout arrive ; encore un peu et tu devras le tacher en douce!

Écrit par : epalobe | jeudi, 26 novembre 2015

Répondre à ce commentaire

Je serais HB, pour te punir de ton ironie, j'irais m'acheter un beau cachemire de ce beau bleu que tu aimes tant!

Écrit par : Zazie | jeudi, 26 novembre 2015

Répondre à ce commentaire

Zazie, il a de la chance, je ne porte pas de cachemire, j'ai toujours trop chaud...

Écrit par : heure-bleue | jeudi, 26 novembre 2015

C'est un record, notifié ce jour!

Écrit par : livfourmi | jeudi, 26 novembre 2015

Répondre à ce commentaire

C'est l'inconvénient d'avoir des avantages : on se tache !

Écrit par : Berthoise | jeudi, 26 novembre 2015

Répondre à ce commentaire

Pour ce qui est de la fin des temps...si on pouvait attendre un peu, ça m'arrangerait, j'ai encore deux trois trucs à faire...
Il est bon, donc, que ce pull ait retrouvé sa vocation première qui est apparemment de se tacher... ;-)
¸¸.•*¨*• ☆

Écrit par : celestine | jeudi, 26 novembre 2015

Répondre à ce commentaire

c'est sûr! Trois jours , c'est plus que deux heures ! Mais parti comme tu l'étais dans la première partie de ta note je croyais que tu allais nous annoncer que le petit pull était fichu! Mais tant de vocabulaire pour une petite tache de rien du tout............. tu pousses le bouchon un peu loin !

Écrit par : emiliacelina | jeudi, 26 novembre 2015

Répondre à ce commentaire

on veut une photo du pull depuis le temps... et pi moi tous mes habits sont à taches...je suis très maladroite. Et au début du texte je pensais que tu nous annonçais une gastro ;-)

Écrit par : pucca | vendredi, 27 novembre 2015

Répondre à ce commentaire

Et sinon une broche ? Tu lui offres une jolie broche, pas trop petite, de quoi couvrir une tâche environ comme taille et hop, il dure une jour de plus le joli pull bleu...bon il ne faut pas que l'impact soit placé trop bas, ce serait bizarre une broche sur le nombril.
Le beurre, salé ?

Écrit par : Brin de broc | vendredi, 27 novembre 2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire