Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 12 janvier 2016

Elle boit pas, elle fume pas, elle drague pas, mais… elle cause !

Emporté par le flot des célébrités qui calanchent ces temps ci, l’Ours prépare déjà ses regrets de notre disparition prochaine qu’il détaille à la lumière de mes jours.
Il semblerait qu’au cours d’une discussion avec Manou, il ait émis l’avis péremptoire, sûrement à propos de son éducation :
- Papa, il est ch…
Merveille aurait alors pris vigoureusement ma défense en assénant :
- N’empêche, vous serez drôlement tristes quand papy « mourira ».
Et l’Ours, scandalisé de répondre :
- Je serai triste, mais moins qu’entendre comment parle ma fille en CE2…
Heure-Bleue et moi nous sommes fait la réflexion que Merveille parlait bien mieux avant de mettre les pieds à l’école.
Cela dit, nous nous étions fait la même réflexion quand l’Ours est allé à l’école.
Puis ça s’était aggravé quand il est entré au lycée où il apprit nombre de grossièretés.
Son langage atteignit le sommet, plus exactement il toucha le fond, lorsqu’il alla à la fac.
Mais là, nous n’avons rien dit.
Nous savions bien que le langage estudiantin est une altération sauvage du langage de corps de garde…

Commentaires

Mais c'est difficile de conjuguer les verbes du 3è groupe au futur !
Attendez un peu quand il faudra qu'elle fasse la distinction entre le futur et le conditionnel.
Elle suit simplement le processus normal : acquérir à la fois de nouveaux éléments de langage et la grammaire qui va avec...

Est-ce qu'elle lit ?

Écrit par : Sophie | mardi, 12 janvier 2016

Répondre à ce commentaire

Bien sûr qu'elle lit !
Et quand je pense que les bouquins d'Enid Blyton ont tous été retraduits en remplaçant le passé simple par le passé composé...
Un vrai scandale !
Ce n'était quand même pas de l'anglais ni du français du XVIème siècle !

Écrit par : le_gout_des_autres | mardi, 12 janvier 2016

Et je crois que l'apprentissage du subjonctif ne se fait qu'en 6 ième , 5 ième , enfin , découverte , pas apprentissage . Nous , on savait tous les temps , il faut dire que les punitions étaient de conjuguer les verbes à tous les temps , y compris du subjonctif .

Écrit par : Brigitte | mardi, 12 janvier 2016

Répondre à ce commentaire

Non, non, le subjonctif et le conditionnel sont au programme du CM2.

Écrit par : Berthoise | mardi, 12 janvier 2016

Je suis heureuse de voir qu'il n'y a pas que moi qui me mette en rogne contre l'appauvrissement de la langue dans les traductions du club des cinq.
Sur ce document, on voit nettement que ce ne sont pas seulement les passés simples qui ont été supprimés, mais toute la langue (et donc l'esprit du livre) qui a été remaniée.
Par exemple"C'est magnifique" devient l'inénarrable "c'est super"que les enfants utilisent à toutes les sauces. Mais il y en a bien d'autres...
Je te laisse apprécier, ainsi qu'à tes lecteurs.

https://pbs.twimg.com/media/BoJsMywCYAAtn2Y.jpg

Bises célestes
¸¸.•*¨*• ☆

Écrit par : celestine | mardi, 12 janvier 2016

Répondre à ce commentaire

L'article d'où est tiré la photo est d'ailleurs très intéressant également
http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1205546-le-club-des-cinq-retraduit-et-simplifie-on-prend-les-enfants-pour-des-imbeciles.html

Écrit par : celestine | mardi, 12 janvier 2016

La langue est vivante, elle évolue...Le français d'aujourd'hui n'a plus grand chose à voir avec la langue des classiques. Les passés simples tendent à disparaître, même dans la langue écrite, ainsi que les subjonctifs imparfaits. Il est vrai que certaines formes sont comiques!
Utiliser le présent plutôt que le passé (simple ou composé) donne au texte une allure plus directe, un sens plus dramatique, les choses se passent au fur et à mesure...
Ta Merveille a utilisé une forme verbale qui sera peut-être la norme dans 20 ans... la langue, je l'ai dit, évolue... est-ce un mal?

Écrit par : Coumarine | mardi, 12 janvier 2016

Répondre à ce commentaire

Ziva comme tu causes grave meilleur que moi, Coum ! ;-)

Écrit par : celestine | mardi, 12 janvier 2016

Heureusement que Merveille prend ta défense, tu serais démuni sinon.

Écrit par : Livfourmi | mardi, 12 janvier 2016

Répondre à ce commentaire

euh... à propos de "mourira"...
le futur simple de morire, en italien (langue romane comme le français), est "morirà"!
curieux, hein!

Écrit par : Coumarine | mardi, 12 janvier 2016

Répondre à ce commentaire

Avant de lire l'article du Nouvel'Obs, j'avais lu la biographie assez détaillée d'Enid Blyton. Ben dis donc, les anglais ont fait fort :

"À partir des années 1950, l’œuvre d'Enid Blyton suscite une controverse grandissante chez les critiques littéraires, les enseignants et les parents. Elle est décriée pour son simplisme et en raison des thèmes qu'elle aborde, notamment dans la série Oui-Oui. Certaines bibliothèques et écoles interdisent ses œuvres et la BBC refuse de les diffuser des années 1930 aux années 1950 pour manque de valeur littéraire. D'aucuns reprochent également à ses livres d'être élitistes, sexistes, racistes, xénophobes et à contre-courant de la libéralisation de la société britannique de l'après-guerre, mais ils n'en demeurent pas moins des best-sellers jusqu’à sa mort en 1968."

Écrit par : Sophie | mardi, 12 janvier 2016

Répondre à ce commentaire

Sophie
Cela est étonnant !
Je me suis gavée de bibliothèque rose, et je ne suis ni raciste, ni sexiste...
Si la version de 1950 manquait de valeur littéraire, que diraient-ils alors des traductions actuelles, pauvres à pleurer...
Mais bon, je sais que tout cela est un combat d'arrière garde...
Les jeunes d'aujourd'hui ont 500 mots de vocabulaire, et personne n'y trouve rien à redire.
Bises
¸¸.•*¨*• ☆

Écrit par : celestine | mardi, 12 janvier 2016

La Comtesse de Ségur a subi aussi l'outrage de voir ses phrases amputées de bien des mots et expressions certes un peu surannées mais délicieuses à l'oreille.

Écrit par : mab | mardi, 12 janvier 2016

Répondre à ce commentaire

dis moi, le Goût : on dit calancher ou clamser ??? Chez nous on dit clamser (ou clamcer) ...... ou là! Je vieillis !
Ta Merveille : quel amour d'enfant !!!!!!!!!!

Écrit par : emiliacelina | mardi, 12 janvier 2016

Répondre à ce commentaire

Ah ben oui, elle a raison, Merveille : c'est qu'on en aura, du chagrin, quand tu casseras ta pipe.

Ça me fait penser à cette blague que mon père disait à ma mère : quand l'un de nous deux mourra, j'aurai beaucoup de chagrin.

Écrit par : Berthoise | mardi, 12 janvier 2016

Répondre à ce commentaire

elle fait des fautes mais elle est sensée -et sensible

Écrit par : liliplume | mardi, 12 janvier 2016

Répondre à ce commentaire

L'Ours est un grand tendre qui se surveille ?

Écrit par : Brin de broc | lundi, 18 janvier 2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire