Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 19 février 2016

Je préfère les confits denses aux cochonneries.

Nous sommes allés jusqu’au Monop’.
La lumière de mes jours avait « envie de cochonneries ».
Il m’arrive de ne pas penser à ce à quoi vous pensez que je pense alors que je n’y pense pas.
Les courses avaient bien commencé avec une Heure-Bleue virevoltant devant des rayons pleins de tentations.
Tandis qu’avec sérieux je mettais dans le panier les petites choses auxquelles elle ne pense pas, auxiliaires nécessaires à la préparation du mets choisi, mon Heure-Bleue cherchait de quoi assouvir son désir.
Ne me regardez pas comme ça.
Il s’agit bien du désir de cochonneries, lectrices chéries, mais non, pas ça…
Elle a jeté son dévolu sur des « pommes de terre sans traitement après récolte ».
Puis, alors qu’elle n’aime pas la charcuterie, elle a traîné un long moment devant le rayon qu’habituellement elle méprise.
Celui des cochonnailles qu’elle appelle « cochonneries », si ce n’est « sal…eries ».
Elle m’a tendu un paquet de saucisses colorées, industrielles et « flashy » en me disant « regarde ce qu’il y a dedans, Minou ».
La lumière de mes jours, qui met un bouquin dans son sac pour aller acheter du pain évite de se charger inutilement de ses lunettes…
J’évite quant à moi de lui demander comment elle lira son bouquin dans le bus avec les lunettes devant l’écran de son PC…
Bref, je prends le paquet de saucisses, le retourne et lis « 58% de viande et de gras de porc ».
Suit une longue liste de produits inconnus sans aucune idée de leur proportion dans le produit fini.
Comme Heure-Bleue, je me demande ce qu’on mange avec les 42% restants et je repose le paquet.
Dommage, les saucisses avaient une forme parfaite et une couleur engageante, un vrai bout de plastique.
Après plein de minutes d’errance devant ce rayon de cochonneries, l’amour de ma vie prend un paquet de saucisses « bio » et me le tend.
« 98% de viande et gras de porc », 2% de sel et autres épices me dit l’emballage.
C’était bien mais du coup pas assez « cochonnerie » alors elle a pris aussi un bout de cervelas rouge vif. Le truc qui brûle les yeux.
Et l’estomac de ma moitié…
Le meilleur de ce dîner, je dois vous l’avouer, ce fut la vinaigrette que j’ai préparée…
Même les pommes de terre avaient un goût qui me rappelait « Ecoles des Frères millésime 1957 ».
Celles qui voyaient mes compagnons de géhenne vider les poches de leur blouse dans les cabinets en sortant du réfectoire.
Oui, on faisait ça en 1957 chez mes fondus…
Là on n’a pas eu besoin mais c’était limite.
Et puis on n’est pas comme les gosses, on ne gaspille pas.
Mais qu’est-ce qu’on aimerait…

Commentaires

Au lieu de la laisser choisir des cochonneries, tu pourrais lui faire une pizza ! Parce que pour les saucisses... tu m'as coupé l'appétit !

Écrit par : lakevio | vendredi, 19 février 2016

Répondre à ce commentaire

Beurk!!!

Écrit par : mab | vendredi, 19 février 2016

Répondre à ce commentaire

Je préfère une salade de pommes de terre avec des harengs fumés .

Écrit par : Brigitte | vendredi, 19 février 2016

Répondre à ce commentaire

Comme Mab ... Beurk !!! ...Pour les cochonneries, il n'y a pas un artisan boucher charcutier qui fabrique lui même les siennes dans votre coin ?

Écrit par : Francelyne | vendredi, 19 février 2016

Répondre à ce commentaire

Tout à fait le billet qu'il me fallait, moi qui suis restée deux jours clouée par une gastro... ;-)
Voilà donc pourquoi certains prônent le retour de la blouse...
Il faut dire que dans certaines cantines sodexho, ce serait bien utile...mais les mioches de maintenant ont l'estomac blindé.
¸¸.•*¨*• ☆

Écrit par : celestine | vendredi, 19 février 2016

Répondre à ce commentaire

Venez manger chez moi, je vous fais une pizza maison garantie sans aphtes !

Écrit par : Milky | vendredi, 19 février 2016

Répondre à ce commentaire

j'ai lu chez HB que tu vas lui faire une pizza maison ! Vous allez vous régaler ! Parce-que, je crois bien que tu es bon en cuisine ! Elle va être contente !

Écrit par : emiliacelina | vendredi, 19 février 2016

Répondre à ce commentaire

Bio et bon (gustativement) pas toujours le cas.

Écrit par : Clonilau | samedi, 20 février 2016

Répondre à ce commentaire

me suis fait 4 petits pavés aux oeufs et aux légumes me suis régalée, mieux que les saucisses !!

Écrit par : maevina | samedi, 20 février 2016

Répondre à ce commentaire

C'est quoi, Maevina, des petits pavés aux oeufs et aux légumes ? Rien que l'intitulé me fait rêver...

Écrit par : Brin de broc | dimanche, 21 février 2016

Et la rue Rambuteau alors ????
Moi j'ai cru à ire ton titre délicieux (comme toujours mais je ne te le dis pas chaque fois) qu'elle voulait des fraises tralala ou autres bouteilles de cola enrobées de sucre acide qui me fait toujours saliver, de ces oursons au chocolat parfaitement empli de guimauve, bananes jaune citron à la saveur inimitable, de ces bus en dragées ou car en sac...
Que nenni !...

Écrit par : Brin de broc | dimanche, 21 février 2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire