Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 15 juin 2016

Vivement que les souris grisent…

PA261437.JPG

Le temps ces temps-ci me fiche le moral par terre.
Une petite journée de soleil passablement ennuagée vendredi dernier et c’est tout.
Je sursaute quand par hasard un semblant d’éclaircissement des murs me fait croire que le soleil arrive enfin.
Je soupçonne un complot du gouvernement et de ses affidés dans cette affaire.
Je me demande si quelqu’un ne surveille pas l’apparition du ciel et se précipite alors pour demander au Président de la République de faire un tour dans les jardins de l’Élysée.
J’ai envie de flâner, le nez au vent et l’œil à l’affut dans les rue de Paris.
J’ai envie de m’asseoir à la terrasse d’un café et de regarder passer les gens.
J’ai envie d’entendre Heure-Bleue commenter les passants.
J’ai envie de lui raconter des bêtises qui occasionneront ce fou-rire qui lui donne cet air malicieux qui rend ses yeux clairs irrésistibles.
J’ai envie de traverser ces places qui n’ont finalement que peu changé avec le temps.
J’ai envie de parcourir ces rues qui parfois me serrent le cœur parce que parcourues en d’autres temps.
J’ai envie de marcher sur le trottoir où il y a du soleil.
J’ai envie de laisser la lumière de mes jours entretenir la diaphanéité de sa peau tandis que je tenterais de restaurer la matité de la mienne…
J’ai envie d’autre chose que de pluie et de nuages.
J’ai envie de soleil mais pas de plage.
J’ai envie de griserie, pas de grisaille.
J’ai envie de Paris en été...

Commentaires

Ben nous, hein, nous avons sauvé un mulot des griffes du chat (qui avait eu la mauvaise idée de le lâcher dans la maison). A défaut de soleil, il y a au moins une animation!

Écrit par : livfourmi | mercredi, 15 juin 2016

Répondre à ce commentaire

Itou en d'autres lieux.
Ce matin, ciel panaché avec un rayon de soleil..... fondu dans une averse alors que je sortais pour aller chez le coiffeur .
J'ai le moral dans les chaussettes ....

Écrit par : Sophie | mercredi, 15 juin 2016

Répondre à ce commentaire

On a souvent envie de ce que l'on ne peut pas avoir, pourtant tu ne demandes pas la lune, tu demandes le beau temps.... et même ça de nos jours c'est compliqué.

Écrit par : Ysa | mercredi, 15 juin 2016

Répondre à ce commentaire

« J’ai envie de griserie, pas de grisaille. »
C'est super bien dit...
¸¸.•*¨*• ☆

Écrit par : celestine | mercredi, 15 juin 2016

Répondre à ce commentaire

Ici , c'est la mousson ! De la flotte , de la flotte !

Écrit par : Brigitte | mercredi, 15 juin 2016

Répondre à ce commentaire

Itou !

Écrit par : lakevio | mercredi, 15 juin 2016

Répondre à ce commentaire

Que d'eau !

Écrit par : Berthoise | mercredi, 15 juin 2016

Répondre à ce commentaire

belle déclaration à Paris!

Écrit par : sylvie | mercredi, 15 juin 2016

Répondre à ce commentaire

La météo me mine moins que la violence partout

Écrit par : liliplume | mercredi, 15 juin 2016

Répondre à ce commentaire

dirons-nous liliplume que c'est un complément.

Écrit par : manouedith | jeudi, 16 juin 2016

Cela va finir par arriver je crois. La semaine prochaine non ?

Écrit par : Anita | mercredi, 15 juin 2016

Répondre à ce commentaire

Le temps on y peut presque rien, là voyez-vous c'est la faute à Hollande, car dès le premier jour de son mandat il a été copieusement arrosé et depuis lui même nous arrose beaucoup, alors encore quelques mois à supporter et après ce sera peut être de la neige en été......

Écrit par : manouedith | jeudi, 16 juin 2016

Répondre à ce commentaire

Je ne sais pas si j'ai eu la berlue. Mais, hier, j'ai cru voir une dame chez toi. Je suis revenue pour mettre un commentaire. Et yop, plus rien. J'ai dû rêver. Y'a comme ça des choses bizarres.
Parfois, je me fais peur.

Écrit par : Julie | jeudi, 16 juin 2016

Répondre à ce commentaire

Le temps que je revienne faire un tour chez vous et tu l'as ton bel été, non ?

Écrit par : Brin de broc | dimanche, 10 juillet 2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire