Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 10 août 2016

Ce soir, bandonéon…

Le mastroquet est prêt à tout pour faire oublier au client ce qu’il a dans son assiette.
D’autant plus réduit aux pires extrémités que ce qu’il propose est cher.
Il y a des années, un restaurant parisien, sans doute pour éviter des questions gênantes quant à ce qu’il mettait exactement dans les assiettes, avait prétendu qu’on apprécierait mieux sa cuisine si on la dégustait dans le noir complet.
Un autre restaurateur, par ailleurs honorablement connu, s’était vu demander par voie de justice quelques explications sur les raisons qui l’avaient poussé à surveiller d’un peu trop près ce que faisaient les clientes dans les toilettes de son établissement.
La curiosité du mastroquet étant ce qu’elle est, je me demandais jusqu’où étaient prêts à aller certains pour apprécier l’anatomie de leurs clients.
Surtout clientes je suis sûr…
Eh bien je sais maintenant.
Et si j’ai bien quelques lumières sur les ficelles qui meuvent le mammifère humain en toute saison, ça devrait valoir son pesant d’or.
Oui, cet établissement à mis au point une stratégie imparable pour avoir des informations sur la plastique de sa clientèle.
Imaginez un peu, lectrices chéries, le client qui n’osera pas ôter sa serviette et encore moins sortir de table pour aller régler parce que la serveuse qui se penche vers lui pour lui présenter l’addition est particulièrement accorte.

Commentaires

J'avais lu et suis abasourdie par ces initiatives...
Les serveurs et serveuses qu'assis les convives auront à portée d'oeil, seront-ils aussi "tout nus et tout bronzés" ???
Un peu de Verlaine et les fêtes galantes peuvent commencer (à guichets fermés et fenêtres occultées ?)

Écrit par : Sophie | mercredi, 10 août 2016

Répondre à ce commentaire

Et le patron ? Sera-t-il nu ou vêtu de lin blanc et de probité candide ? Le zizi à l'air ou protégé par un étui pénien ?

Écrit par : Bourlingueuse | mercredi, 10 août 2016

Répondre à ce commentaire

J'aime mieux plonger nue dans une fontaine... ;-)
¸¸.•*¨*• ☆

Écrit par : celestine | mercredi, 10 août 2016

Répondre à ce commentaire

N'importe quoi!

Écrit par : mab | jeudi, 11 août 2016

Répondre à ce commentaire

Moi j'approuve ! Uniquement parce que ça nous vaut le titre de ton article.

Écrit par : Brin de broc | mardi, 23 août 2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire