Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 26 septembre 2016

Le diable et son train...

lakevio.jpg

Tous les jours je passais devant cet immeuble.
Tous les jours je m’arrêtais quelques secondes devant cette fenêtre, curieux de ce qui pouvait sommeiller derrière ce carreau cassé.
Tous les jours je passais par là en allant à la boulangerie.
Tous les jours me venait l’idée qu’il n’y avait plus rien de vivant depuis longtemps derrière ce qui semblait n’être qu’un regard dispensant un peu de lumière à un atelier sombre.
Ce matin, comme tous les matins, je me suis arrêté.
J’ai vu une femme derrière la fenêtre.
Arrivé à la boulangerie, j’ai dit :
- Tiens, il y a quelqu’un dans l’ancienne usine, une femme…
La boulangère a eu une grimace et est partie vers l’arrière boutique.
J’ai demandé :
- Qu’est ce qu’elle a ce matin ?
Une vieille dont j’ai toujours pensé qu’elle était soudée au tabouret près de l’entrée a grommelé :
- Vous lui avez fait peur, il y a une rumeur qui court depuis près de cent ans qui dit que celui qui voit quelqu’un à la fenêtre est proche de sa fin.
J’ai tapoté avec ma pièce sur le bord de la sébile pour demander mon croissant.
La boulangère me l’a tendu.
- Allons, je vais seulement travailler, remettez vous !
Je n’avais jamais cru aux fantômes, je n’allais pas m’y mettre à mon âge.
J’ai regardé ma montre quand j’ai entendu le train et je me suis précipité en face, vers la gare.
Je n’ai pas vu le bus…

Commentaires

absolument parfait !!! J'ai rien vu venir ! Surtout d'aussi immédiat !

Écrit par : emiliacelina | lundi, 26 septembre 2016

Répondre à ce commentaire

T'es fort !

Écrit par : Milky | lundi, 26 septembre 2016

Répondre à ce commentaire

Pauvre Minou, les femmes te perdront.

Écrit par : heure-bleue | lundi, 26 septembre 2016

Répondre à ce commentaire

Super...

Écrit par : Sophie | lundi, 26 septembre 2016

Répondre à ce commentaire

Excellent!

Écrit par : mab | lundi, 26 septembre 2016

Répondre à ce commentaire

Ah, c'est bon, c'est très bon ! Comme le croissant le matin ! Bravo LeGoût !

Écrit par : lakevio | lundi, 26 septembre 2016

Répondre à ce commentaire

Géniale cette version ! Voilà ce que c'est que de ne pas vouloir accorder d'importance aux histoires de bonne femme ; bon après, c'était son destin. (Flûte, un client de moins ! pensa la boulangère en retournant dans l'arrière boutique.)

Écrit par : Véro | lundi, 26 septembre 2016

Répondre à ce commentaire

Et bim !
Et paf le chien !
Et flip-flop la girafe ! ;-)
¸¸.•*¨*• ☆

Écrit par : celestine | lundi, 26 septembre 2016

Répondre à ce commentaire

Une dame blanche, j'aime beaucoup !

Écrit par : la Mère Castor | lundi, 26 septembre 2016

Répondre à ce commentaire

Quelle belle chute!

Écrit par : Zazie | lundi, 26 septembre 2016

Répondre à ce commentaire

Ah oui en effet une version qui fout le jetons :)
Bonne journée

Écrit par : Rose63 | lundi, 26 septembre 2016

Répondre à ce commentaire

bon rétablissement pour le rhube

Écrit par : sylvie | mardi, 27 septembre 2016

Répondre à ce commentaire

génial !

Écrit par : liliplume | mardi, 27 septembre 2016

Répondre à ce commentaire

extra la chute...

Écrit par : Coumarine | mardi, 27 septembre 2016

Répondre à ce commentaire

et boum ! J'ai été bien attrapé par la fin ! Bravo Le Gout !

Écrit par : Jerry OX | mercredi, 28 septembre 2016

Répondre à ce commentaire

Très sympa, la chute est inattendue et vraiment bien !

Écrit par : aurélie | vendredi, 30 septembre 2016

Répondre à ce commentaire

Top! On est saisi! Tout à fait dans l'esprit de Frédéric Brown et son fantastique recueil de nouvelles, "Fantômes et farfafouilles"! Avez-vous tenté la nouvelle?

Écrit par : la baladine | jeudi, 06 octobre 2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire