Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 03 novembre 2016

Jolis ciels plutôt que logiciels…

Ce matin, j’ai écouté Dominique Seux m’expliquer combien tous les autres pays, surtout l’Inde, étaient en avance sur nous autres.
Bon, ses chroniques sont beaucoup moins drôles que celles de J.M. Sylvestre mais il s’y emploie.
Ce matin, l’objet de son économiste admiration était l’avance incontestable des Indiens de l’Inde, les autres ont quasiment disparu et si Trump est élu le peu qui reste sera emprisonné au nom du « patriot act ».
Attardés que nous sommes, nous aut’ pauv’ Français, nous en sommes restés au PC portable ou au Mac et autres « laptops », voire au PC dit « desktop », comme votre serviteur.  
Alors que les fils de Brahma eux, forts de l’aide du Veda, en vrais cadors du numérique, font tout avec leurs smartphones.
Ouaip, il a dit ça Dominique.
Je crois qu’il nous raconte des carabistouilles.
Vous croyez vraiment, lectrices chéries, que les Indiens de l’Inde seraient un milliard et quelques centaines de millions si tout était fait avec un smartphone ?
Je n’en crois rien.
Surtout que pour ce qu’on observe dans le monde entier, dès qu’un de ces minuscules écrans tombe sous les yeux humains, ils ne peuvent s’en détacher.
L’homme est revenu à sa condition animale d’il y a quelques millions d’années, quand, comme le moindre mammifère, il marchait le regard obstinément dirigé vers le sol.
Mieux, ce petit machin qui coûte un œil le distrait perpétuellement.
Quelle que soit l’activité qui lui permet, rarement hélas, de détacher son regard de ce petit truc qu’il croit magique, il est rappelé à l’ordre.
Par un message, une sonnerie, un rappel à une occupation quelconque et évidemment urgente.
Quand ce n’est pas par une de ces « applis » indiscrètes et bruyantes qui vous expliquent comment mieux faire encore ce que vous êtes en train de faire en espérant n’être pas dérangé.
Le « coach » infatigable et qu’on s’obstine à penser indispensable.
Lectrices chéries, ne rêvez pas !
Vous ne raterez rien en éteignant ce foutu bidule.
Regardez plutôt autour de vous.
Détachez votre regard de ces logiciels pour admirer ces jolis ciels.
C’est bien le diable si vous ne croisez pas un sourire ou n’entendez pas une ânerie de première grandeur qui vous mettra du baume au cœur pour la journée.
Bon, le dessinateur Jim le dit de façon plus claire et plus concise que moi.
Mais bon, il dessine lui, tandis que je tartine...

objets_connectés.jpg

 

Commentaires

mouah ah ah !! ce dessin !! juste un peu exagéré !!

Écrit par : maevina | jeudi, 03 novembre 2016

Répondre à ce commentaire

Excellentissime ,et quasiment réel

Écrit par : epalobe | jeudi, 03 novembre 2016

Comme tout cela est bien dit.

Écrit par : mab | jeudi, 03 novembre 2016

Répondre à ce commentaire

Mouaaaah! C'est bien pour ça que mon téléphone ne fait que téléphone... A l'occasion lampe torche (pour promener mon chien de nuit sur les chemins de campagne) et calculette (quand je suis fatiguée de faire et refaire mes comptes de tête)!

Écrit par : la baladine | jeudi, 03 novembre 2016

Répondre à ce commentaire

Billet parfait. je préfère de loin les jolis ciels aux logiciels. je ne suis connectée qu'avec mes enfants c'est pourquoi je reçois en temps et en heure les jolis ciels, etc, etc... La preuve, tu l'as vue ce matin !

Écrit par : lakevio | jeudi, 03 novembre 2016

Répondre à ce commentaire

Billet parfait. je préfère de loin les jolis ciels aux logiciels. je ne suis connectée qu'avec mes enfants c'est pourquoi je reçois en temps et en heure les jolis ciels, etc, etc... La preuve, tu l'as vue ce matin !

Écrit par : lakevio | jeudi, 03 novembre 2016

Répondre à ce commentaire

Ah les économistes !
Ils en racontent des balivernes.
Je doute qu'à part dans les grandes villes, les Indiens d'Inde (c'est vrai qu'il faut bien distinguer) fassent tout avec leur smartphone. (bien que la démographie en Inde n'ait rien à voir avec l'utilisation des "outils" high tech !!
J'ai un smartphone mais je n'utilise que ses fonctions sms et téléphone (et la géolocalisation pour le cazou). De toutes façons, c'est déjà bien compliqué de lire sur un tout petit écran.
J'suis comme toi, j'ai un ordi de bureau. J'ai une tablette que j'emmène quand je dois m'absenter longtemps et communiquer administrativement par exemple.

Et je vais t'avouer quelque chose, j'en ai marre des sms qui racontent la vie des émetteurs, et auxquels je dois répondre, alors qu'ils sont à côté d'un VRAI téléphone et à portée de chez moi. J'ai décidé, une fois pour toutes, de ne plus faire de suite.... Et tant pis.
A l'inverse de ce qu'ils pensent, ça ne les rajeunit pas, ça les gagatise.

A une conversation sur un banc quand le ciel est assez clément pour vous permettre d'y séjourner, que c'est bon !

Écrit par : Sophie | jeudi, 03 novembre 2016

Répondre à ce commentaire

Ou se mettre en mode avion, pour ne plus être dérangé, et si l'envie nous prend de jouer avec notre gadget, c'est beaucoup rapide de repasser en mode normal que de devoir le rallumer.

Écrit par : livfourmi | jeudi, 03 novembre 2016

Répondre à ce commentaire

d'accord avec toi, d'ailleurs je n'ai que le téléphone le plus simple possible ! Robert dit qu'il ne parle pas aux machines ! Tu vois ce que je veux dire ! L(image me fais tordre de rire !

Écrit par : emiliacelina | jeudi, 03 novembre 2016

Répondre à ce commentaire

Euh...j'ai le droit d'avoir un smartphone quand même, pour commenter ce billet ? ;-)
Non parce que je te jure que je l'éteins de temps en temps, ne serait-ce que pour regarder mes chères étoiles...et puis plein d'autres très belles choses de la vie !
¸¸.•*¨*• ☆¸¸.•*¨*• ☆¸¸.•*¨*• ☆¸¸.•*¨*• ☆

Écrit par : celestine | jeudi, 03 novembre 2016

Répondre à ce commentaire

Où les Indiens d'Inde lambdas trouveraient-ils de quoi acheter un smartphone, eux qui n'ont pas de quoi acheter à manger ?
Cela dit, j'adore ta façon de commenter l'actualité et tes titres me comblent d'aise...

Écrit par : Bourlingueuse | vendredi, 04 novembre 2016

Répondre à ce commentaire

Malheureusement Bernard Maris n'est plus là pour contrebalancer la vision ultralibérale de Dominique Seux su FI...

Écrit par : Jeanmi | vendredi, 04 novembre 2016

Répondre à ce commentaire

Trop rigolo ce dessin !

Écrit par : Brigitte | vendredi, 04 novembre 2016

Répondre à ce commentaire

Oh merci beaucoup pour m'avoir fait connaître ce dessinateur et pour la pertinence de ce billet, merci.

Bleck

Écrit par : Bleck | mardi, 08 novembre 2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire