Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 03 janvier 2017

Avec le temps, va, tousse et va…

De rien, Mab...
Ce matin il fait un « temps de mince »
Un brouillard qui m’empêche même de voir s’il reste des branches sur les arbres que je devine de ma fenêtre car il n’est pas question de les voir.
Ni même les entrevoir.
Un brouillard qui n’a comme avantage que celui de développer des abdos qui en avaient bien besoin.
Je dois même vous avouer que je commence à être « fatigué des entrecôtes » comme disait mon père qui toussait beaucoup.
Ce temps me troue le moral.
Je hais le froid.
Qu’il soit sec avec un ciel bleu et lumineux.
Qu’il soit humide avec un ciel qu’on ne voit pas tant le brouillard est épais.
Chaque année, dès que les jours se font brefs et froids, j’attends.
Mon moral remonte un peu avant Noël car les jours grappillent des minutes.
Hélas, ce sont des minutes de gris.
Alors j’attends.
J’attends le printemps.
J’attends que la lumière devienne gaie.
J’attends que les arbres se couvrent.
J’attends que les filles se découvrent.
J’attends de n’avoir pas besoin de mille pelures pour ne pas transir.
C’est quand il fait le temps d’aujourd’hui que j’ai envie de voyager dans le temps.
Rien que pour voyager vers le beau temps, lectrices chéries.
Rien que pour ça…Ce matin il fait un « temps de mince »
Un brouillard qui m’empêche même de voir s’il reste des branches sur les arbres que je devine de ma fenêtre car il n’est pas question de les voir.
Ni même les entrevoir.
Un brouillard qui n’a comme avantage que celui de développer des abdos qui en avaient bien besoin.
Je dois même vous avouer que je commence à être « fatigué des entrecôtes » comme disait mon père qui toussait beaucoup.
Ce temps me troue le moral.
Je hais le froid.
Qu’il soit sec avec un ciel bleu et lumineux.
Qu’il soit humide avec un ciel qu’on ne voit pas tant le brouillard est épais.
Chaque année, dès que les jours se font brefs et froids, j’attends.
Mon moral remonte un peu avant Noël car les jours grappillent des minutes.
Hélas, ce sont des minutes de gris.
Alors j’attends.
J’attends le printemps.
J’attends que la lumière devienne gaie.
J’attends que les arbres se couvrent.
J’attends que les filles se découvrent.
J’attends de n’avoir pas besoin de mille pelures pour ne pas transir.
C’est quand il fait le temps d’aujourd’hui que j’ai envie de voyager dans le temps.
Rien que pour voyager vers le beau temps, lectrices chéries.
Rien que pour ça…


 

Commentaires

et moi j'attends d'être toute nue sous mon pull, sacré Léo!

Écrit par : mab | mardi, 03 janvier 2017

Répondre à ce commentaire

merci pour Léo et pour ta définition du froid qui ressemble à la mienne

Écrit par : maevina | mardi, 03 janvier 2017

Répondre à ce commentaire

Sûr que ce temps ne donne pas le moral. Et quand on a en plus des soucis, alors....

Écrit par : liliplume | mardi, 03 janvier 2017

Répondre à ce commentaire

C'est la toux qui te fait bégayer ? A moins que ce ne soit le refrain d'une chanson. A moins que tu ne veuilles rivaliser avec la longueur de mes articles...En attendant, ici, fait moyennement gris. Parait qu'il y a eu de la neige dans les Yvelines hier...

Écrit par : julie | mardi, 03 janvier 2017

Répondre à ce commentaire

Ici en Provence, pas de givre, pas de brouillard, mais le maître vent, celui qui rend fou, « qui rebrousse les bois, détrousse les toits,retrousse les robes »...comme dit Georges...« Le plus fol et le plus magistral de la bande à Eole, en un mot le Mistral...»
Température ressentie: gla-gla puissance 10 malgré le soleil.
Je hais le froid aussi, sauf que maintenant je ne sors que si j'ai envie.
¸¸.•*¨*• ☆

Écrit par : celestine | mardi, 03 janvier 2017

Répondre à ce commentaire

Il faut t'équiper de damart , sans plaisanter , c'est parfait ces trucs là , surtout que tu n'es pas épais , alors mets des couches chaudes . Je suis contente d'être au mois de janvier , les jours grandissent , c'est une consolation .

Écrit par : Brigitte | mardi, 03 janvier 2017

Répondre à ce commentaire

Courage et un peu de patience...
Les jours commencent à allonger.......
C'est le début de la fin de l'hiver !

Écrit par : Françoise | mardi, 03 janvier 2017

Répondre à ce commentaire

Il fait froid, très froid... et je n'ai plus de voix ou alors une autre voix, une voix de canard parfois !... Alors, j'en ai marre et j'attends aussi le printemps.

Écrit par : lakevio | mardi, 03 janvier 2017

Répondre à ce commentaire

Attaquée par un virus, je ne sors pas depuis 3 jours, trop froid, trop humide, trop sombre. Trop. Vivement le printemps.

Écrit par : Berthoise | mardi, 03 janvier 2017

Répondre à ce commentaire

Tout d'accord avec toi! ....Mais tu le dis bien mieux que moi !

Écrit par : emiliacelina | mardi, 03 janvier 2017

Répondre à ce commentaire

Tout comme toi je déteste le froid... Bonne nouvelle, les jours rallongent... J'en profite pour te souhaiter une bonne année

Écrit par : lanabc | mardi, 03 janvier 2017

Répondre à ce commentaire

Citron chaud, grog, chocolat fumant, punch flambé fondue comtoise, tartiflette, flamiche aux poireaux etc etc! Plaids moelleux, bouillotte à volonté (ou flambée si on a la chance d'avoir une cheminée), pull cachemire ou polaire (ça dépend du porte-monnaie), mitaines et chaufferette, bref, tout ce qui fait que l'hiver est bon!
Sinon, hier le brouillard je l'ai traversé au volant de mon auto qui ramenait la Lumineuse à Paris... Bien dense, bien opaque, troué de fous du volant qui roulent à tombeau ouvert, au sens propre du terme, surtout quand ils oublient les anti-brouillards, ces crétins!

ps ...un matin gris chanté par Ferré, ça t'a une de ces gueules ♥

Écrit par : la baladine | mercredi, 04 janvier 2017

Répondre à ce commentaire

Ça y est. Moi aussi je commence à attendre. J'ai peur que ce soit un peu long.

Écrit par : Rosalie | jeudi, 05 janvier 2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire