Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 09 janvier 2017

Ride the bus !

lakevio.jpg

Ces andouilles du « New-York City Transit Authority » auraient pu trouver un autre slogan pour nous inciter à prendre le bus…
Ce type, là, en face me fixe depuis Washington Heights.
Et je sais que comme moi il va à East Village.
Je le sais parce que tous les jours que dieu fait, je parcours toute la ligne M3.
Je prends le métro le matin jusqu’à la 191ème, je ne risque pas grand’ chose.
Mais le soir je prends le bus, je ne veux pas me retrouver seule dans un wagon avec trois types malintentionnés.
Ce n’est pas tant pour mon porte-monnaie que je crains que pour ma santé.
J’ai déjà pris la « A » pour revenir chez moi et j’ai croisé de ces types…
Le genre à vous laisser estropiée même si vous leur tendez votre sac-à-main.
Comme ça, juste pour le plaisir de vous avoir terrorisée.
Alors maintenant je prends le bus, le soir, le M3 pour rentrer chez moi.
Hélas, tout ne va pas comme on veut.
Des fois, quand j’arrive à l’arrêt, il y en trois collés l’un à l’autre.
D’autres fois, aucun pendant vingt minutes…
J’essaie d’éviter celui de dix-neuf heures vingt-sept, mais il y a tant d’embouteillages et le service est si mal fichu que celui-là peut arriver n’importe quand entre dix-neuf heures et vingt heures.
J’essaie de l’éviter parce qu’il y a presque toujours ce type, assis devant moi, qui se tourne toujours vers moi et me fixe.
Je l’entends penser et ce qu’il pense me hérisse.
Rien que quand je monte, il répète d’un chuchotement graveleux le « Mind the step » qui nous avertit du haut de la portière.
Et à peine dans le bus, la publicité du « NYCTA », alternant avec les autres panneaux, qui me jette à la figure « Ride the bus ! »
Lui, il me voit jeter mon regard à la publicité.
Ce n’est qu’un réflexe mais chaque fois il émet ce petit bruit, entre le ricanement et le toussotement.
Et il ose me le chuchoter, ce vieux cochon !
Non mais, qu’est-ce qu’il croit ce vieux machin ?
Je t’en foutrais, moi,  des « Ride me ! »

Commentaires

Écoute, tu m'as fait rire parce qu'on peut tout à fait avoir ce genre de conversation sur le métro le bus, les lignes, les stations... Mais je plains toutes ces jeunes femmes y compris ma
Blonde qui doivent les emprunter le soir. Il
n'a pas qu' NY qu'on peut faire de mauvaises rencontres ou être mal accompagnée...

Écrit par : Lakevio | lundi, 09 janvier 2017

Répondre à ce commentaire

Si ça se trouve, ce sont de bons pères de famille tout à fait inoffensifs...
Mais le DSG, hein, ça a la peau dure... ;-)
¸¸.•*¨*• ☆

Écrit par : celestine | lundi, 09 janvier 2017

Répondre à ce commentaire

Délit de Sale Gueule ?

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 09 janvier 2017

Oui, c'est ça... ;-)

Écrit par : celestine | lundi, 09 janvier 2017

Très bien dit, décrit, à une période où le harcèlement de rue revient au triple galop!
Etre fixée avec intensité par un type sur tout un trajet n'a rien de flatteur ni d'excitant, quelque soit la tronche qu'il a.

Écrit par : la baladine | lundi, 09 janvier 2017

Répondre à ce commentaire

C'est ça, elle est écœurée. C'est bien son exporession.

Écrit par : Berthoise | lundi, 09 janvier 2017

Répondre à ce commentaire

A te dégoutter des transports en commun.

Écrit par : mab | lundi, 09 janvier 2017

Répondre à ce commentaire

Oui ton récit colle bien avec l'expression de son visage.

Écrit par : tanette2 | lundi, 09 janvier 2017

Répondre à ce commentaire

marrant : vous êtes tous les deux aux USA ! (moi pas !)

Écrit par : liliplume/colombine | lundi, 09 janvier 2017

Répondre à ce commentaire

Dans ces cas-là moi je suis morte de trouille et incapable de faire le moindre geste, anesthésiée !

Écrit par : Praline | lundi, 09 janvier 2017

Répondre à ce commentaire

On reconnaît un usager régulier du bus

Écrit par : lanabc | lundi, 09 janvier 2017

Répondre à ce commentaire

Le bus 'greyhound) est le seul moyen de transport (hormis fusée) que je n'ai pas pris aux USA. Maintenant, je crois que c'est râpé !

Écrit par : Bourlingueuse | mardi, 10 janvier 2017

Répondre à ce commentaire

Beau portrait ! Excellent !!

Écrit par : Jerry OX | jeudi, 12 janvier 2017

Répondre à ce commentaire

Beurk ! C'est glauque... elle devrait sortir une grosse paire de ciseaux de son sac, discrètement et lui montrer avec son plus beau sourire...

Écrit par : Véro | lundi, 16 janvier 2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire