Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 27 janvier 2017

Un peu de sommeil dans l’eau froide…

De rien Mab
Cette nuit, on m’a jeté un grand seau d’eau froide.
Ça m’a réveillé brutalement, et suffisamment pour constater que ce n’était que la lumière de mes jours se levant pour faire pipi et entraînant la couette.
Il devait faire entre Laponie et Sibérie dans chambre à la fenêtre grande ouverte.
Je dormais donc paisiblement, dans un lit douillet, rêvant à je ne sais quoi mais quelque chose d’agréable, quand Heure-Bleue m’a tiré du sommeil.
Elle devait avoir quelque chose à me dire pour me réveiller de la sorte.
Elle avait quelque chose à me dire.
- Minou, tu dors ?
Commença-t-elle.
- Je ne sais plus trop…
Ai-je doucement répondu.
- Minou, j’ai fait un rêve horrible…
- Raconte…
- C’était un militant lepéniste, c’était horrible !
Qu’un militant lepéniste l’effraie n’était pas surprenant, elle avait déjà eu des différends avec quelques uns d’entre eux et dû son salut à la présence des vigiles monstrueux de la boutique « Colette »
- Qu’est-ce qu’il faisait ?
- Il écrasait des serpents venimeux avec les mains !
- Et alors ?
- C’était un môme, quoi, il avait à peu près dix-huit ans…
Là je me suis dit que c’était grave.
Pas tant que des militants de Marine Le Pen aient maille à partir avec des serpents.
Non, ça, ça m’a semblé normal.
J’ai été un peu surpris qu’elle ne l’ait pas rêvé mangeant des bébés, ça correspondait assez à l’idée qu’elle avait du FN.
Je vais vous dire, lectrices chéries, ce qui m’a tracassé un instant avant de replonger dans le sommeil.
C’est qu’après un radoucissement des températures annonçant le printemps, la lumière de mes jours se mette à rêver d’un gamin de dix-huit ans…
Mais bon, tant qu’elle me réveille en me demandant « Minou, tu dors ? » je me dis qu’il n’y a pas péril en la demeure.

Commentaires

Tant qu'elle ne trouble pas ton sommeil avec des détails croustillants...

Écrit par : mab | vendredi, 27 janvier 2017

Répondre à ce commentaire

Je suppose que vous dormez la fenêtre ouverte par rapport à l'asthme de la lumière de tes jours... sinon faut aimer se faire du mal pour dormir tout ouvert par ces températures ! en plus, l'air qui entre est, non seulement glacial, mais pollué, alors... ;-)

Écrit par : Praline | vendredi, 27 janvier 2017

Répondre à ce commentaire

C'est l'effet Dalida... "Il venait d'avoir 18 ans..." ♫♫♫

Écrit par : la baladine | vendredi, 27 janvier 2017

Répondre à ce commentaire

et tu arrives à parler lorsqu'on te réveille brutalement comme ça ??? Faut que tu l'aimes ta lumière !

Écrit par : maevina | vendredi, 27 janvier 2017

Répondre à ce commentaire

Ah oui alors , il faut qu'il l'aime beaucoup , parce que moi, si on me réveille brusquement aux aurores comme ce matin ... même avec un café ... il vaut mieux que je ne parle pas ... !!!

Écrit par : Francelyne 17 | vendredi, 27 janvier 2017

Tant qu'elle t'appelle Minou, tu sais...

Écrit par : livfourmji | vendredi, 27 janvier 2017

Répondre à ce commentaire

on n'a pas intérêt à me réveiller la nuit, ni à laisser la fenêtre ouverte !

Écrit par : liliplume | vendredi, 27 janvier 2017

Répondre à ce commentaire

Tu sais Lili, j'aimerais bien être réveillée la nuit... mais la fenêtre ouverte par -6 ah non alors :-)

Écrit par : Praline | vendredi, 27 janvier 2017

comme beaucoup, je retiens de ta note du jour : la fenêtre ouverte! Brrrrr !!!
A part quand quelque chose me tracasse, on peut me réveiller plusieurs fois la nuit je me retourne et me ... rendors!

Écrit par : emiliacelina | vendredi, 27 janvier 2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire