Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 22 mai 2017

Si la photo est bonne...

lakevio.jpg

Quand on a fini la « partie de baccalauréat » elle a quitté la chambre avec les feuilles.
Elle range tout bien, tout le temps, elle…
Elle est partie vers le salon en disant « je vais chercher le scrabble, tu veux bien faire une partie ? »
Bien sûr que je voulais bien !
Mais j’ai juste hoché la tête.
J’ai regardé autour de moi.
Elle était drôlement bien, sa chambre.
Et puis j’ai vu le cadre sur sa petite table de nuit.
Sa photo.
Sûrement une photo de l’été dernier, elle riait à côté de sa mère, les yeux plissés face au soleil.
Qu’est-ce qu’elle était belle !
J’ai sorti la photo du cadre, ai déchiré le morceau où on ne voyait qu’elle et l’ai glissé dans ma chemise.
Je suis retourné m’asseoir sur la petite chaise sur le côté de son petit bureau de bois peint en blanc.
Elle est revenue, la boîte verte dans les bras et l’a posée sur le bureau.
Puis elle s’est assise en face, de l’autre côté du bureau.
J’ai attendu qu’elle ouvre la boîte, l’air de rien mais le cœur battant de celui qui sait qu’il a fait une bêtise,
C’est quand elle a tourné la tête qu’elle a vu le morceau de photo avec le visage de sa mère.
Je l’avais complètement oublié…
Elle a crié « Oh non ! » puis elle s’est levée et on a commencé à se bagarrer, elle m’a traité de tous les noms.
Moi je connaissais les plus « mal élevés » et pas elle, mais je ne lui ai pas dit non plus, parce que…
Et puis j’ai fait attention à ne pas lui faire mal mais elle criait quand même.
Quand sa mère est arrivée, elle lui a dit :
- Il a déchiré ma photo, voilà !
- Mon garçon, je vais être obligé de le dire à ta mère !
- Mais, madame…
- Ce que tu as fait là ne se fait pas ! C’est tout !
Là, ma copine m’a poussé encore une fois et elle a senti le morceau de photo dans ma chemise.
Elle a tiré brutalement et ça a arraché les boutons en l’ouvrant.
- C’est moi, là, sur le bout de photo !
Elle avait dit ça d’une voix bizarre alors sa mère a levé les yeux au ciel.
Ella a fait semblant de ne pas sourire et est partie en disant juste :
- Bon…
Ma copine s’est tournée vers moi :
- Tu te rends compte ?
- Oui… Excuse-moi, je voulais…
- Mais tu me prends mes affaires sans me demander !
- Mais c’est juste que…
- Je sais… Mais qu’est-ce que ça va être quand on sera mariés, hein ?
Là, j’ai failli tomber dans les pommes.
Rien que l’idée d’être toujours avec elle.
Je ne sais pas ce que ça fait quand on est grand mais ça doit être drôlement bien pour qu’ils veuillent tous faire comme ça.
Et là, c’est elle qui veut.
Moi aussi bien sûr mais je n’aurais jamais osé lui dire…

Commentaires

Ah une version gaie et tournée vers l'avenir!

Écrit par : mab | lundi, 22 mai 2017

Répondre à ce commentaire

fidèle à toi- même !

Écrit par : colombine | lundi, 22 mai 2017

Répondre à ce commentaire

Que c'est mignon...

Écrit par : Sophie | lundi, 22 mai 2017

Répondre à ce commentaire

bon! Je n'ai pas trop le temps : le ménage, les courses.... mais je prend un instant pour te dire combien j'aime ta note... après avoir lu celles de Lakévio et Lili qui m'ont sapé le moral de si bon matin, (c'est un truc qui m'a toujours terrorisée ) alors la tienne me rassure !

Je terminerai mes lectures dans la journée

Écrit par : emiliacelina | lundi, 22 mai 2017

Répondre à ce commentaire

Même grabataire tu continuerais à rêvasser...

Écrit par : heure-bleue | lundi, 22 mai 2017

Répondre à ce commentaire

Eh oui, ça a tous les courages, les filles! ;-)

Écrit par : la baladine | lundi, 22 mai 2017

Répondre à ce commentaire

Ah le vert paradis des amours enfantines, etc etc... :-)
¸¸.•*¨*• ☆

Écrit par : celestine | lundi, 22 mai 2017

Répondre à ce commentaire

Oh, c'est si joli ! Merci de l'avoir écrit cette douce histoire des amours tendres de tendres...

Écrit par : lakevio | lundi, 22 mai 2017

Répondre à ce commentaire

Heure-Bleue t'a guéri de sa rupture... puisque ce n'est pas celle-là que tu as épousé !
Tu es resté un éternel adolescent...

Écrit par : Gwen | lundi, 22 mai 2017

Répondre à ce commentaire

J'adore ! c'est frais et tendre ! il existe des amours d'enfance qui se transforment en amour d'adulte ...... pourquoi pas celle ci !

Écrit par : Colette | lundi, 22 mai 2017

Répondre à ce commentaire

Que c'est romantique ! La fin m'a agréablement surprise. (Pas de doute, c'est le printemps et les allégories à l'amour !)

Écrit par : Véro | jeudi, 25 mai 2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire