Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 10 juillet 2017

Chaussure à son pied...

lakevio.jpg

Mon dieu ce pas !
Ce pas dansant.
Elle avait sans aucun doute les plus jolis pieds du monde.
Des pieds égyptiens, j’en étais sûr.
L’idée m’était venue, passagère, qu’il était idiot de les mettre dans ces chaussures voyantes.
Même un peu vulgaires.
Puis je m’étais dit que justement, c’était pour accentuer le contraste entre des pieds que je supputais magnifiques et ces chaussures, dignes d’être achetées dans ces boutiques près de Pigalle, où on vendait ces « accessoires de charme » qui avaient fait la réputation du quartier dans le monde entier.
Elle s’est arrêtée, a regardé autour d’elle puis s’est assise sur le banc face à celui sur lequel j’étais assis.
Elle attendait quelque chose.
Plutôt quelqu’un.
Mon livre sur les genoux, je l’ai observée un long moment tandis qu’elle patientait.
Quand même, ces chaussures…
Et ce rouge entre abominable et horrible…
Ces chaussures rouges qui cachaient ces pieds dont j’étais sûr qu’ils étaient à caresser, rien qu’à regarder les jambes au bout desquelles ils étaient si joliment accrochés par des chevilles qu’on avait envie de toucher.
Vous savez, un peu comme ces sculptures sur laquelle on ne peut s’empêcher de passer la main, rien que pour être sûr que c’est du marbre et non de la peau dont elles semblent avoir la texture.
Il me fallait absolument  savoir si ces pieds étaient aussi beaux qu’ils le laissaient deviner bien qu’ils fussent cachés par ces escarpins à hurler.
J’attendis encore un moment jusqu’à ce que le regard triste de la fille se transforme en air agacé.
L’air agacé se transforma petit à petit en air rageur.
J’attendis encore un moment.
L’air rageur disparut et elle se rasséréna.
Son regard se fit plus curieux et attentif.
C’était le moment, j’en étais sûr, celui où elle était de nouveau disponible.
J’avais eu raison d’attendre.
                                    …………………..

Dans la lumière de l’après-midi finissant, j’ai regardé la paire de chaussures jetées devant le canapé.
Alors que sa tête reposait sur mes cuisses, j’ai pu admirer à loisir ces pieds qui étaient exactement comme je l’avais rêvé.
Tout de même, à quels stratagèmes doit-on se livrer pour voir des pieds.
Mais des pieds si jolis, tout de même.
Des pieds égyptiens, j’avais vu juste.
Et puis ce fut un si agréable sacrifice…

Commentaires

depuis que quelqu'un a trouvé que Paris valait bien une messe, tous les donnant-donnant sont imaginables ;-)

Écrit par : Adrienne | lundi, 10 juillet 2017

Répondre à ce commentaire

Tu es parfaitement de taille à relever n'importe quel challenge ! La preuve.
Je t'accorde que ces chaussures ne sont pas exactement du genre raffiné et même ta réflexion sur les boutiques de Pigalle me paraît fort juste... Mais... Mais elles en ont fait rêver des adolescentes et j'ai presque retrouvé les mêmes dans le placard de Blondine...
Des pieds égyptiens... Ça fait rêver !

Écrit par : lakevio | lundi, 10 juillet 2017

Répondre à ce commentaire

Heure-Bleue avait le pied égyptien avant d'avoir le pied gallinacé.
Je n'ai pas osé écrire "pied de poule", ça gâchait la trame de mon commentaire...

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 10 juillet 2017

Tu es vraiment prêt à tous les sacrifices pour vérifier que tu as raison.

Écrit par : heure-bleue | lundi, 10 juillet 2017

Répondre à ce commentaire

Le pied "gallinacé" ! Et quoi encore ? Il n'aurait pas le "pied-de-coq" pour ne pas dire d'autruche, par hasard ?
Comment peux-tu accepter sans broncher que tes pieds ex-égyptiens soient traités de gallinacés ?
Haro sur le baudet !

Écrit par : Gwen | lundi, 10 juillet 2017

Je connais le pied grec mais pas l'égyptien.

Écrit par : mab | lundi, 10 juillet 2017

Répondre à ce commentaire

Quel pied ce fut ! se dit-il en se rhabillant.

Écrit par : Berthoise | lundi, 10 juillet 2017

Répondre à ce commentaire

Ouh la, attention à ce que tu écris !!!
j'ai eu des escarpins rouges (pas vernis certes) mais rouges-rouges : les escarpins allongent les jambes, la silhouette et font valser les jupes.

Écrit par : Sophie | lundi, 10 juillet 2017

Répondre à ce commentaire

Ces chaussures là sont mal coupées et moches.
Sinon, les escarpins font des jambes un supplice de Tantale.

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 10 juillet 2017

Ces chaussures là sont mal coupées et moches.
Sinon, les escarpins font des jambes un supplice de Tantale.

Écrit par : le-gout-des-autres | mercredi, 12 juillet 2017

je ne peux répondre aux commentaires qu'à partir de canalblog, c'est dingue...

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 10 juillet 2017

Répondre à ce commentaire

Fantasmerais-tu sur les pieds des femmes ? Après leur peau laiteuse de rousse !
Je pose la question à mon mari "qu'est-ce-qui te faisait fantasmer chez les femmes ?" Il hésite, et me répond "les femmes assez en chair" et les peaux noires. Quand on sait mon nom de famille et la couleur de ma peau, l'avait tout faux le gars.

Écrit par : julie | lundi, 10 juillet 2017

Répondre à ce commentaire

J'ai à la fois le pied grec et le pied marin... Est-ce grave docteur ?
L'homme de ma vie n'a jamais fantasmé sur aucun de mes pieds, li le grec... ni le marin !
Na !

Écrit par : Gwen | lundi, 10 juillet 2017

Répondre à ce commentaire

On parlait justement ce matin avec mon mari de ce qui lui avait plu en moi dès le premier regard : mes jambes , il le répète depuis 58 ans... Donc je suis tentée de le croire , je portais toujours des escarpins à hauts talons pour aller travailler... Et j'en ai porté des rouges( qu'on appelait le rouge Hermès) je les aimais beaucoup ! Mais maintenant, comme heure bleue, j'ai des pieds de gallinacés !!! Qui me font souffrir ...

Écrit par : Francelyne | lundi, 10 juillet 2017

Répondre à ce commentaire

Oh toi !!!!
Tu sais qu'il y en a eu un que ça a mené au tribunal ?!!

Écrit par : Colette | lundi, 10 juillet 2017

Répondre à ce commentaire

Ah mais moi je demande la permission !
Je n'exerce pas de chantage !

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 10 juillet 2017

Incorrigible! Tu es incorrigible! J'ai toujours porté des talons, ... avant... mais, je te l'accorde, ceux-ci ne sont pas jolis, jolis !

Écrit par : emiliacelina | lundi, 10 juillet 2017

Répondre à ce commentaire

Je ne me prononcerai pas sur l'esthétique de ces chaussures, mais le fait est que cela ressemble terriblement à des Loulouboutin et que c'est un critère d'élégance ...

https://www.jolicloset.com/imgr/cat/2017/06/41929-1/escarpin-christian-louboutin-bianca-cuir-vernis-bordeaux-a.jpg

Écrit par : Aukazou | mardi, 11 juillet 2017

Répondre à ce commentaire

heure bleue devrait te surveiller de près !

Écrit par : ang/colomb | mardi, 11 juillet 2017

Répondre à ce commentaire

revérif

Écrit par : le-gout-des-autres | mercredi, 12 juillet 2017

Répondre à ce commentaire

Semaine après semaine, tu mets à l'honneur une partie du corps féminin : de la chevelure au pied, en passant par l'épaule. Quel admirateur !

Écrit par : Véro | mercredi, 12 juillet 2017

Répondre à ce commentaire

C'est joliment dit, mais au fond, que vaut une partie du corps, quelle qu'elle soit, sans ce qu'il y a autour, et surtout, ce qu'il y a dedans?

Écrit par : La Baladine | jeudi, 13 juillet 2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire