Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 18 août 2017

Une bonne pâte…

spaghetti.jpg

De rien Mab
Ces temps ci, je renverse, je casse et j’ai « du beurre dans les mains » selon l’expression consacrée.
Ce midi, j’ai failli renverser la sauce piquante.
Heure-Bleue, testant mon féminisme, remarque ironiquement « tu as tes règles, Minou ? »
Patient et calme, ainsi que le recommandent tous les sites qui militent contre les violences faites aux femmes, j’attends la suite.
Je sais que sous peu, elle va sortir un de ces double-sens dont elle a le secret et qui tombent toujours au bon moment.
Après s’être extasiée une fois de plus sur ma capacité à commettre des maladresses,  la lumière de mes jours tend la main.
Elle est trop petite et son bras est donc trop court pour qu’elle puisse ramasser un spaghetti tombé sur la nappe près du plat.
Je la regarde officier.
Que dis-je, je l’admire.
Et la merveille arrive, inattendue mais espérée.
« Minou, je suis trop petite, je ne peux pas atteindre ta nouille ! »
Je regarde Heure-Bleue attentivement.
Même pas un regard intéressé.
Je sais qu’elle n’a pas un instant songé à ce à quoi j’ai pensé immédiatement, nourri que je suis à la poésie particulière qui sous-tend les chansons des Charlots.
Néanmoins, un je ne sais quoi dans mon expression la pousse à se demander ce qu’elle a bien pu dire.
Le visage de la lumière de mes jours s’éclaire.
Elle a enfin vu ce qu’on pouvait retirer de cette nouille opportunément posée par inadvertance sur la nappe.
Vous voyez que moi aussi je peux être doué en matière de double sens.
Mais c’est laborieux chez moi.
C’est si spontané chez Heure-Bleue.
C’est pour ça que j’ai décidé de lui en laisser la charge.
Je sais que mes espoirs ne seront jamais déçus.
Cela dit, il est heureux que la fenêtre fut heureusement fermée pour nous permettre d’écouter la radio sans gêner les voisins.
Imaginez un peu le regard de nos voisins, nous croisant dans le couloir, après avoir entendu :
« Minou, je suis trop petite, je ne peux pas atteindre ta nouille ! »...

Commentaires

Vous êtes impayables tous les deux.

J'ai aussi des moments avec des doigts en guimauve... mais ce moment je me cogne partout et je fais presque "femme battue" !!!

Il pleut sur Paris, à ce que j'ai vu.

Écrit par : Sophie | vendredi, 18 août 2017

Répondre à ce commentaire

tu m'as fait rire !

Écrit par : ang/colomb | vendredi, 18 août 2017

Répondre à ce commentaire

Et la suite...
- Minou, tu peux la remettre dedans s'il te plaît ?
- J'y arrive pas, ma mine, elle glisse dans mes mains
- J'ai mis trop de beurre sûrement...
- ah ça y est et heureusement, ça n'a pas taché la nappe ! ;-)
¸¸.•*¨*• ☆

Écrit par : celestine | vendredi, 18 août 2017

Répondre à ce commentaire

j'peux pas commenter.... je ris trop !!!!!!!!
Mais je di quand-même Heure Bleue est ..... trop forte!

Écrit par : emiliacelina | vendredi, 18 août 2017

Répondre à ce commentaire

Quel couple !!!!

Écrit par : Colette | vendredi, 18 août 2017

Répondre à ce commentaire

Y'a d'la joie ! Que cela fait du bien de rire ! Jamais déçue à vous lire !

Écrit par : Mamily | samedi, 19 août 2017

Répondre à ce commentaire

Tu as raison de laisser dire Michèle ! Innocente ? Mon oeil !

Écrit par : lakevio | samedi, 19 août 2017

Répondre à ce commentaire

Ah mais si !
Je t'assure !
Je la connais depuis longtemps.

Écrit par : le-gout-des-autres | samedi, 19 août 2017

C'est tout un art!

Écrit par : mab | samedi, 19 août 2017

Répondre à ce commentaire

Le regard des voisins, je ne sais pas, mais moi j'aurais un regard complètement hébété, me disant que ce n'est peut-être pas la lumière de tes jours qui est trop petite, mais la nouille ! c'est pas dieu possible, un pourtant si bel homme :-))

Écrit par : Praline | samedi, 19 août 2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire