Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 31 août 2017

Le petit pouce est craintif…

De rien Mab

râpe.jpg


Hier, la lumière de mes jours et moi sommes allés nous faire décevoir au Monop’.
Ce fut presqu’entièrement réussi.
Deux bonnes choses nous sont arrivées.
Notre dîner monomaniaque du moment, le gratin de courgettes était parti pour être réussi.
Deux raisons militaient en sa faveur :
- Les courgettes n’avaient plus la consistance de ces petits tampons que les dentistes vous mettent dans la bouche, terriblement secs, maigrelets et d’un goût pas terrible.
- J’ai acheté une superbe « râpe à noix de muscade ».
Elle râpe très bien la noix de muscade.
J’ai été ébloui par la facilité avec laquelle la noix fut réduite en poudre.
J’ai été surpris par l’aisance avec laquelle la râpe m’emporta un morceau de la pulpe du pouce droit.
J’étais interdit d’usage de la « mandoline », Heure-Bleue craignant à juste titre qu’un de mes doigts ne finît en fines rondelles dans une salade concombre quelconque.
Hélas, il n’était nul besoin d’une « mandoline » pour m’estropier.
Une « râpe à noix de muscade » suffirait.
Oui lectrices chéries !
Plaignez-moi !
Je vous en supplie !
Je me suis défiguré la main !
À moi la chirurgie réparatrice !
À moi la fine fleur du scalpel parisien !
Qui eût imaginé sans frémir les pièges tendus par la confection d’un gratin de courgettes ? Qui ?
Vous lectrices chéries ! Vous qui eussiez dû me prévenir que la cuisine est un endroit dangereux.
Bon, en vrai juste ça pique…
Mais quand même.
C’eût pu être grave…
 

Commentaires

Je ne peux pas te plaindre, ça m'est arrivé trop souvent, mais j'ai la solution, un moulin à noix de muscade! Oui oui, ça existe, et c'est top!

Écrit par : La Baladine | jeudi, 31 août 2017

Répondre à ce commentaire

On ne se méfie jamais assez du gratin de courgettes.

Écrit par : Berthoise | vendredi, 01 septembre 2017

Répondre à ce commentaire

Pour paraphraser Berthoise, on ne se méfie jamais assez des râpes à muscades.
(la mienne est beaucoup moins sophistiquée, mais mes doigts ne sont pas mutilés)

Écrit par : Sophie | vendredi, 01 septembre 2017

Répondre à ce commentaire

je me demandais ce que c'était! Fais attention tout de même... tu n'as que 10 doigts!

Écrit par : emiliacelina | vendredi, 01 septembre 2017

Répondre à ce commentaire

Mmh, le gratin de courgettes au sang !

Écrit par : Milky | vendredi, 01 septembre 2017

Répondre à ce commentaire

(sinon sérieux, je veux bien ta recette)(sans le sang)(Merci !)

Écrit par : Milky | vendredi, 01 septembre 2017

Répondre à ce commentaire

J'ai fondé un comité de soutien pour ton pouce défiguré.
#jesuisdoigt
¸¸.•*¨*• ☆

Écrit par : celestine | vendredi, 01 septembre 2017

Répondre à ce commentaire

Mais oui je te plains et espère qu'en plus tu n'es pas enrhumé.

Écrit par : mab | samedi, 02 septembre 2017

Répondre à ce commentaire

Rien ne vaut la vieille râpe à muscade qu'il y avait chez mes parents (zut, j'ai oublié de l'emporter le jour où l'on a vidé l'appartement de mon père). Elle ne râpait plus grand-chose. Depuis, j'achète des pots de noix de muscade râpée et bien entendu, j'en mets trop ou pas assez.

J'ai une variante intéressante de gratin de courgettes, en fait, c'est un zut, ça s'appelle comment encore, ce truc anglais sucré (des noisettes de farine avec du beurre dedans), aussi avec des courgettes râpées, un peu de menthe, du fromage en cubes (genre chèvre ou feta), un peu de chapelure pour rectifier si c'est trop humide,

et finalement par-dessus, le mélange farine/sel/beurre en petits morceaux (je ne reviens toujours pas sur le nom du dessert généralement aux fraises aux pommes à la rhubarbe, etc). Ca va me revenir.

Écrit par : Pivoine | samedi, 02 septembre 2017

Répondre à ce commentaire

Je connais un chirurgien suisse de la main si tu veux, ça vous permettrait de rencontrer Jean-Jacques de Berne o;))) (bon passons, la Suisse, c'est loin quand même). En fait, en cas d'accident, il faut mettre des glaçons sur la blessure doigt coupé etc, bien emballé et filer aux urgences. Quelqu'un a eu son doigt sauvé chez nous (en Belgique) comme ça.

Écrit par : Pivoine | samedi, 02 septembre 2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire