Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 30 décembre 2017

Longtemps je me suis couché de bonheur, et la lumière à peine éteinte, hein...

399px-Great_organ_Saint-Eustache_Paris.jpg

Lectrices chéries mes amours !
Comme je suis heureux de vous retrouver aujourd’hui !
J’ai cru que j’allais mourir.
Si si ! J’étais même sûr que ce matin je serais mort, allongé dans un tiroir de l’IML, quai de la Rapée.
Et pourquoi cette certitude affreuse ?
Hier, j’étais tranquille, chose des plus rares ces temps-ci.
Heure-Bleue était partie avec Tornade traîner dans Paris, faire quelques courses du côté de Saint Lazare et de la rue des Petits Champs.
Pendant ce long moment de calme, j’ai écouté Marie-Claire Alain interpréter des œuvres de Jean-Sébastien Bach.
Consacré à son époque plus grand improvisateur de son temps.
Pourvu aussi d’un « caractère de mince » qui le poussa sous un mauvais prétexte à rosser un bassoniste pour cause de manque de talent.
J’étais donc en train d’écouter religieusement de la musique profane –ouais, bon, je sais- quand soudain un frisson me parcourut l’échine.
Je me rendis soudain compte qu’un froid sournois m’envahissait.
Tout en écoutant l’orgue de l’église de Värde au Danemark, je me frottais les mains.
Mes extrémités, sauf celle à l’abri, oui celle-là, gelaient petit à petit.
Je grelottais.
Je savais que je n’avais pas la grippe, mon front comme mes mains était glacé.
Pendant que Marie-Claire s’amusait avec ses claviers, je partis fouiner sur le Net à la recherche de renseignements sur cette soudaine sensation de froid qui m’envahissait.
On m’a proposé, en dehors de la grippe, tout un tas de pathologies propres à vous envoyer ad patres en deux temps trois mouvements.
Je me voyais terrassé par une endocardite infectieuse.
Sans parler d’autres saletés toutes plus sournoises les unes que les autres.
Je me sentais mourir quand une sensation de mieux est arrivée.
Oui, Heure-Bleue et Tornade sont arrivées.
Néanmoins, passée la première sensation de chaud qu’elles ressentirent à leur arrivée, j’avais toujours aussi froid.
Ça alla mieux le temps de préparer le repas, je n’ai pas eu froid dans la cuisine.
Ni pendant que nous le dégustions car je me suis fait aider par un Gewurztraminer d’une bonne année.
Normalement, c’est pour Tornade, mais là, hein… La maladie…
C’est en allant nous coucher que j’ai su la cause de ma maladie.
Heure-Bleue, qui a toujours trop chaud, avait ouvert le matin la fenêtre de la chambre pendant que Tornade et moi étions partis faire les courses.
Évidemment, la lumière de mes jours n’ayant jamais froid elle ne l’avait pas refermée…
La maison est restée ouverte à tout vent par une température de 5°C…
Ça m’a du coup guéri instantanément.
Alors, ce matin, je suis sorti chercher des croissants pour mes deux commensales.
Il faisait un temps superbe et une température printanière.
Je me suis fait la réflexion qu’il y avait peu de pigeons dans le quartier.
Puis j’ai vu les corbeaux qui prenaient l’air en croassant.
Je crois qu’ils bouffent les pigeons car les corbeaux sont gras comme des oies.
Bref, je suis content d’être encore parmi vous ce matin, lectrices chéries…

Commentaires

Première réflexion : ah ces hommes ! tous pareils ! un bobo, et ils sont raides morts. Je plaisante, mais je n'aime pas quand mes pieds se gèlent ou mes mains, et je m'empresse de remuer le tout pour savoir si on ne va pas devoir m'amputer incessamment sous peu !!!

Ceci dit, je vois que Heure Bleue ne perd rien de ses habitudes de fenêtres ouvertes par tous les temps. Plus la nuit j'espère ? A la prochaine de ses escapades ou des tiennes, vérifie ....

La Tornade a-t-elle ralenti le rythme pour leur après-midi ? HB reprend drôlement du poil de la bête !! l'air de la butte ??

Écrit par : Sophie | samedi, 30 décembre 2017

Répondre à ce commentaire

chez moi: panne de chauffage!
cela fait 3 jours...
maison plus que froide: glaciale!
le dépanneur doit venir aujourd’hui, espérons!
(mais mes doigts sont tellement gourds, que je ne parviens pas à écrire....)
;-)

Écrit par : Coumarine | samedi, 30 décembre 2017

Répondre à ce commentaire

Heureusement qu'il n'y avait pas autant de neige que là :
http://ekladata.com/E_I9xvUw-doU_cQNON_UtLn8KE4/Le-gout-des-autres.jp

Je n'ai pas pu résister ;)

Écrit par : Fabie | samedi, 30 décembre 2017

Répondre à ce commentaire

et très en forme on voit ça!

Écrit par : sylvie | samedi, 30 décembre 2017

Répondre à ce commentaire

hier matin j'ai aussi oublié la fenêtre ouverte de la chambre à Robert (juste ouverte habituellement le temps d'aérer un peu) et les trombes d'eau de la matinée ont inondé la chambre et le radiateur juste placé sous la fenêtre ! J'ai passé l'aprs midi dans les magasins pour acheter un autre convecteur.... que Pascal a installé en rentrant du boulot (c'était son anniversaire en plus!) ... journée pourrie!
.... contente que tu ne te sois pas choppé la mort!

Écrit par : emiliacelina | samedi, 30 décembre 2017

Répondre à ce commentaire

mais tu n'as pas senti le courant d'air froid venant de la chambre ?

Écrit par : ang/col | samedi, 30 décembre 2017

Répondre à ce commentaire

Ah ton titre! Tu finis bien l'année.

Écrit par : mab | dimanche, 31 décembre 2017

Répondre à ce commentaire

Alors tu es devenu geek à fond mourant de froid et en cherchant la cause sur internet , vous avez l'air heureux , c'est bien

Écrit par : epalobe | dimanche, 31 décembre 2017

Répondre à ce commentaire

Heureuse de savoir que tu es revenu à la vie ! Quelle frayeur tu as du avoir dans le sentiment de la fin... Enfin, la faim a repris le dessus et c'est une bien belle fin : ouf !

Écrit par : Véro | dimanche, 31 décembre 2017

Répondre à ce commentaire

Tu me fais penser à fermer la mienne.
Merci et joyeux réveillon.

Écrit par : Berthoise | dimanche, 31 décembre 2017

Répondre à ce commentaire

mais avoir froid, ce n'est pas gai... Et je sais, d'expérience, que quand on a froid au nez, on a vite froid partout... Ou aux pieds... Cacher son nez n'est pas toujours une solution car avoir froid? Ou étouffer ???

La prochaine fois, vérifier les fenêtres... Ici aussi quand je reste trop longtemps dans mon divan à bloguer, je finis par sentir les vents coulis, pourtant, tout est bien fermé, y compris les portes des chambres sans chauffage (mort).

Dans un magasin de tissus, tu aurais pu peut-être te draper dans de la panne de velours ? lol, j'ai une amie qui en a récemment acheté pour customiser un théâtre de marionnettes pour sa petite-fille (elle en a fait une merveille !) - et moi j'ai trouvé un coupon pas mal qui me sert de couverture en attendant de lui trouver une forme...

Voilà.

Bon réveillon et bon début d'année 2018 !

Écrit par : Pivoine | dimanche, 31 décembre 2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire