Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 11 février 2018

Hier nous avons musé au musée…

« Il ne neige plus ! On va dehors ! » A décidé la lumière de mes jours après quelques jours où sortir était un véritable pensum.
Nous avons donc pris le 95, ce bus magique qui passe près de chez nous et nous mène directement au Louvre, aux Tuileries, au musée d’Orsay.
Même au musée du Luxembourg moyennant un peu de marche.
Gentille comme tout, Heure-Bleue a bien voulu passer par « La grande galerie » quand nous sommes allés au Louvre.
J’aime beaucoup « La grande galerie » du Louvre.
La salle des antiquités grecques et romaines qui y mène dès qu’on a vu la « Victoire de Samothrace ».
Mon dieu ce que j’ai pu traîner au Louvre…
C’est par « La grande galerie » que je suis passé la première fois que ma grande sœur m’a emmené au Louvre.
C’est là aussi que mon père s’est rendu célèbre par une remarque sur la fourrure d’une dame.
Puis que j’ai vu ma mère sur des escarpins, ce qui était extrêmement rare.
Mes parents aimaient beaucoup que ma grande sœur m’emmène au Louvre.
Pendant ce temps là ils avaient la paix et puis :
C’est beau.
C’est chauffé.
C’est instructif.
Et surtout, surtout…
C’est gratuit.
Enfin, « c’était »…
Parce qu’aujourd’hui ça « coûte un bras » d’errer dans les galeries du Louvre.
Ça me surprend car  bien que ce soit l’un des plus grands et plus riches musées du monde le Louvre ressemble de plus en plus à un centre commercial dans lequel on peut voir en payant cher des œuvres d’arts.
Depuis mon enfance « La grande galerie » n’a pas vraiment changé.
J’ai revu, toujours accroché au même endroit « Le serment des Horaces ».
Dans la salle des antiquités grecques et romaines, la statue de Narcisse dite « Hermaphrodite Mazarin » est toujours là.
Enfant, elle m’avait surpris et ma grande sœur avait été bien embarrassée par mes questions…
Lectrices chéries, comment appelleriez vous une jeune femme aux petits seins, aux traits délicats et équipée d’un membre viril ?
À part une « Brésilienne », je ne vois pas…
Comme toujours depuis que j’y vais en compagnie, au bout de deux heures, parfois deux heures et demie, j’ai entendu « j’ai trop chaud, on sort ? »
Ça m’arrange aussi parce que deux heures et demie à trépigner ça m’use le genou droit.
Alors nous sommes sortis.
Là, je n’ai pas eu chaud du tout.
Mais le froid va si bien au teint d’Heure-Bleue.
Autant le froid me rend olivâtre et éteint.
Autant le froid la rend rose et lumineuse.
Si vous aviez vu ses yeux…
C’était bien.
Vraiment bien…

narcisse.jpg

 

 

Commentaires

Alors finalement, pas de cinoche hier après-midi.

Mais c'est vrai que le Louvre, c'est pas mal non plus et au moins on ne risque pas d'être déçu.

(pratique le 95 et plus de passerelle, que des facilités dans le quartier ; les commerces ont-ils été correctement approvisionnés ??)

Écrit par : Sophie | dimanche, 11 février 2018

Répondre à ce commentaire

"Autant le froid la rend rose et lumineuse.
Si vous aviez vu ses yeux…"
C'est beau ce que tu dis !
Finalement c'est pas si mal l'hiver, hein ;-)

Écrit par : Praline | dimanche, 11 février 2018

Répondre à ce commentaire

Il me semble que c'est aujourd'hui, non? Le ciné ?

Je me souviens de l'entrée au Louvre et de la Victoire de Samothrace... Mais c'était l'été 1970. Alors, si j'ai vu encore les Halles en activité, par contre, je n'ai pas vu le nouveau Louvre, ni la pyramide de Miterrand.

J'imagine très bien le genre centre commercial. Un peu comme à Versailles où, un peu partout, il y a des échoppes où l'on vend les mêmes livres, les mêmes tasses à l'effigie de Marie-Antoinette et des dames du XVIème, etc.

C'est bien de s'asseoir dans une galerie de musée et de regarder... J'ai un beau souvenir de la galerie de peinture de Chantilly (et du salon de thé dans la cave hum, avec un café et un chouïa de Chantilly !) Le musée, pour moi, est indissociable du café qui me permet de me remettre de la fatigue... Je suis fatiguée, mais heureuse !

Pour le Louvre, je crois qu'il me faudrait plusieurs jours, et peut-être une "stoeleke" comme on dit à Bruxelles, mais je ne sais pas qui la pousserait .............................

Écrit par : Pivoine | dimanche, 11 février 2018

Répondre à ce commentaire

C'est beau l'amour de tes mots...
¸¸.•*¨*• ☆

Écrit par : celestine | dimanche, 11 février 2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire