Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 30 mars 2018

Il faut s'agenouiller avec ferveur pour  toucher des saints.

De rien Mab, c’est Pâques... 
Je vous aurais bien écrit quelque chose seulement voilà.
Ce que j’ai envie d’écrire, c’est ce qui me scandalise.
Ce qui me scandalise ?
La stupidité du monde.
Le goût du lucre effréné des uns qui conduit le monde à sa perte et qui trouve en chacun de nous suffisamment d’écho pour que nous suivions bêtement ce mouvement imbécile.
En ce moment, je lis un bouquin qui ferait rougir de honte n’importe quelle andouille que se prend pour un intellectuel si la dite andouille se faisait serrer à lire ça dans le bus alors qu’elle se répand partout en disant « j’ai lu Xénophon ! »
Mais bon, je lis ce bouquin qui me délasse.
De quoi ? Mystère…
J’ai néanmoins remarqué dans ce livre que, contrairement à ce que pense l’andouille dont je parlais, on peut écrire des nouvelles légères et amusantes et être cultivée.
La dame qui écrit ces bouquins – les enquêtes d’Agatha Raisin- parlait d’un aphorisme de Samuel Butler qu’elle et moi trouvions particulièrement adapté à l’air du temps.
Cet air du temps qui fait qu’on allait bientôt jeter des pierres à celui qui achète une entrecôte.
Ce Mr Butler écrivit en son temps, celui de la reine Victoria,  « Si nous poussons cette logique jusqu’au bout, nous finirons par manger des choux-fleurs mis à mort aussi humainement que possible. »
Tout ce bla-bla pour vous dire que je ne vous écris pas ce que j’ai envie d’écrire et que je ne fais depuis quelque temps que me plier à un minimum de discipline.
Le temps est trop peu clément pour me pousser à la promenade et comme je n’ai pas envie de passer ce temps à errer sur FB et y lire des inepties, hein...
FB ne m’apprend rien puisque je sais depuis 1963, quand mon père a acheté « Histoire inconnue des hommes depuis cent mille ans », que nous sommes les descendants des astronautes qui ont débarqué sur Terre.
Je sais aussi que les « illuminati » nous gouvernent en loucedé, guidés par Alain Soral qui paie Dieudonné au noir pour répandre la vérité sur le complot judéo-maçonnique.
Fort de toutes ces connaissances, j’ai décidé de continuer ce bouquin qui a le mérite de m’amuser pour de bon.
Et puis, comme Lakevio a décidé de ne pas donner de devoir pour les vacances de Pâques, il va en plus falloir que je trouve moi-même une toile qui m’inspire un devoir à faire pour lundi.
En cette période pascale, l’auto-flagellation est de mise…

Commentaires

Mais c'est bon de se délasser en lisant un bouquin simple et amusant.
Il faut de temps à autre reposer sa tête et oublier ce qui a agité le monde, et qui l'agite et le fait trembler, la peur qui nous prend quand on se demande comment vivront nos jeunes.
Je n'aime pas l'époque que nous vivons, mais il en est peu qui m'ont réjouie si je regarde en arrière ou dans les livres d'Histoire.

Quant aux "interdits" alimentaires des uns ou des autres, je me demande si leur corps va résister longtemps. J'ai toujours pratiqué l'alimentation saine, mais variée. Et je ne vais pas changer pour ce que je considère comme une mode.

Bref, plongeons-nous dans une enquête d'Agatha Raisin et donnons-nous le bonheur d'un sourire.
Joyeuses fêtes (j'espère que le soleil vous visitera un peu, moi qui disais que c'était rare la semaine précédant Pâques, voilà qu'il fait soleil depuis hier).

Écrit par : Sophie | vendredi, 30 mars 2018

Répondre à ce commentaire

L'auto-flagellation, ça fait mal.

Je ne connais pas beaucoup de monde qui lit Xénophon...

Personnellement o;) j'attends un livre qu'on a commandé pour moi destiné à la jeunesse... Mais d'une auteure américaine que j'aime bien. Qu'est-ce qu'il y a sur ma table ?

Une économie ménagère de ma grand-mère (parce que je cherche des images de vieilles casseroles dedans), un livre de cuisine... Une vieille revue...

J'ai même relu des histoires de quand j'étais "petite" (mais de belles histoires), chez Rouge et Or "Le mystère de l'abbaye brûlée"...

C'est dire comme ma tête résonne comme une cymbale vide. J'essaie de me mettre à un article là, mais je n'y arrive pas.

Il y a des choses pas mal sur facebook (je fréquente les groupes sur les trams, les trains, les vieilles photos de villes (là par contre, il vaut mieux éviter les commentaires parfois), enfin, de Bruxelles, le groupe d'une amie qui fait un historique quotidien... ) et j'essaie d'éviter les chiens perdus, abandonnés, les pétitions pour les hérissons, même si tout ça part d'une bonne intention...

Mais un moment je me déconnecte, parce que c'est too much.

Écrit par : Pivoine | vendredi, 30 mars 2018

Répondre à ce commentaire

L'auto-flagellation, je croyais que c'était ma spécialité o;)))

Écrit par : Pivoine | vendredi, 30 mars 2018

Répondre à ce commentaire

Ya encore des andouilles qui lisent Xenophon ? Bigre ! ;-)
¸¸.•*¨*• ☆

Écrit par : celestine | vendredi, 30 mars 2018

Répondre à ce commentaire

Thalassa ! Thalassa !!! Célestine o:)))

Écrit par : Pivoine | vendredi, 30 mars 2018

L'auto, ça fait mal. La flagellation, ça fait mal. L'auto-flagellation, ça doit faire très mal.
Dans tous les cas, je préfère deux doigts de Porto.

Bleck

Écrit par : Bleck | vendredi, 30 mars 2018

Répondre à ce commentaire

Agatha Raisin et toi j'en suis éberluée!

Écrit par : mab | vendredi, 30 mars 2018

Répondre à ce commentaire

Qu'est-ce que tu croyais ?
Que je ne lisais que dans la NRF et la Pléïade ?

Écrit par : le-gout-des-autres | vendredi, 30 mars 2018

voilà auto flagelle toi et continue de nous dire que tu te plies juste à un minimum de discipline pour nous pondre des notes ........sur lesquelles on se jette souvent dès le matin! !

Écrit par : emiliacelina | vendredi, 30 mars 2018

Répondre à ce commentaire

justement j'ai vu ces livres "agatha raisin " en librairie et je me demandais si c'était bien ??

Écrit par : ang/col | vendredi, 30 mars 2018

Répondre à ce commentaire

Ça repose et ça fait sourire...

Écrit par : le-gout-des-autres | samedi, 31 mars 2018

Pour le devoir du lundi, une piste:
http://img.aasd.com.au/65794079.jpg une toile de Roy de Maistre

Si vos lectrices chéries se jettent sur vos notes dès potron-minet, je viens le soir, tard, lire les restes. Souvent, elles emportent des morceaux de texte de leur idole. Et puis, je suis un lecteur, c'est pas noté pareil...

Quand vous lisez dans la Pléïade, vous plongez-vous tous les quatre mots dans l'appareil critique pour y lire les notes et variantes qui constituent les deux tiers du livre ou, pour échapper à ce pensum, ne lisez-vous que Kundera? Finalement ils ne sont que 18 ayant pu entrer vivant dans fameuse Bibliothèque...

J'arrête le café dès que possible...

Je vous souhaite une bonne nuit.
Jean-Jacques'60
Lignières le 30 mars 2018

Écrit par : jeanjacques666 | vendredi, 30 mars 2018

Répondre à ce commentaire

Du rugby...
Me proposer ça, à moi qui ne cours plus et ne courais qu'après mes chimères...

Écrit par : le-gout-des-autres | samedi, 31 mars 2018

Répondre à ce commentaire

;-))

Écrit par : jeanjacques666 | samedi, 31 mars 2018

Écrire un commentaire