Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 15 mai 2018

Même si mon air nie...

Hier, Heure-Bleue m’a accompagné à l’hôpital.
J’ai eu confirmation d’une chose que je n’ai pas le droit de lui faire remarquer mais que je peux vérifier chaque fois qu’il est question d’horaire.
Cette fois-ci, je l’ai laissée mener l’affaire.
- Minou, il faut partir à quelle heure pour être à l’heure là-bas ?
- Grmblblmbl… Grève, pluie… Hhmmm… Je dirais neuf heures et demie.
- Neuf-heures et quart, Minou, c’est bien.
- OK ma Mine…
Le temps passe…
- Il va falloir y aller, ma Mine, sera neuf heures et quart sous peu.
- Bon, le temps de mettre mes chaussures, de prendre mes affaires, de faire pipi et on y va.
Neuf heures vingt-cinq…
- Il pleut, il faut que je mette d’autres chaussures, où elles sont Minou ?
J’amène les chaussures.
- Ah ! Il faut que je mette des chaussettes avec sinon je les perds…
- Bon, il va falloir y aller…
- Ah Non ! Ne commence pas ! Sinon tu y vas tout seul !
Bref, on est parti à neuf heures et demie sous la pluie…
Le bus nous a attendus, le chauffeur était patient et bien disposé.
Nous sommes arrivés à l’heure prévue.
J’ai appris plein de choses ce matin là.
D’abord, du chirurgien qui va m’étriper.
En relisant mes antécédents, il m’a affirmé que j’étais « un accident statistique », ça ne m’a pas traumatisé outre mesure parce que c’est ce que me dit la lumière de mes jours depuis toujours mais en d’autres termes…
J’ai aussi constaté une fois de plus qu’il suffit de très peu pour que les gens se mettent à parler.
Il m’a fallu répondre à quatre femmes et un homme hier matin.
Et il m’a, une fois de plus, suffi de poser une question anodine ou de faire une remarque tout aussi anodine pour que j’ai l’impression d’avoir ouvert des vannes chez ces cinq personnes qui se sont mises à me raconter des choses qui n’avaient rien à voir avec la médecine ou l’administration.
Des choses sur les familles, les baies vitrées des appartements, les enfants des voisins du dessus, les rues où elles habitaient, ce qu’elles aimaient faire en dehors du travail ou l’association et la famille dont il faisait partie, y compris les personnages hauts en couleur de leur entourage.
J’ai trouvé ça étonnant, comme chaque fois, même si Heure-Bleue a trouvé parfois que je mettais bien longtemps pour sortir du bureau de telle ou tel autre.
Je n’ai pas perdu mon temps et la lumière de mes jours non plus qui a appris des tas de choses sur ses « voisins de chaise » dans les deux salles d’attente.
Non, les gens ne sont pas renfermés, je pense seulement qu’on ne leur prête pas assez attention et que c’est pour ça qu’ils se réfugient dans l’écran de leur smartphone.
Ce fut une journée prodigieusement intéressante.
Vraiment, les gens, c’est passionnant…
En attendant, on va me trifouiller le cinq Juin pour réduire une hernie.
Et sans couture s’il vous plaît !
Car maintenant, même le jeune chirurgien sait qu’une reprise ne sert à rien car ça va se déchirer juste à côté de la reprise…

Commentaires

Surprise d'être la première à réagir... Je savais déjà presque tout après avoir lu HB, et je suis de tout coeur avec toi... Je sais que c'est fini pour toi les charges lourdes et les déménagements, mais puisque vous avez trouvé où vous poser dans un cadre que vous aimez et appréciez, pourquoi aller voir ailleurs ?
Bien d'accord avec toi pour écouter les autres... et aussi avoir l'occasion de s'épancher dans une autre oreille que la sienne...

Écrit par : Gwen | mardi, 15 mai 2018

Répondre à ce commentaire

J'étais toujours étonnée de ce qu'on me racontait et comme toi, je trouve passionnantes la diversité de situations ; mais il y a aussi des taiseux, de ceux qui ont peur de dire, on se demande bien pourquoi.

Pas de couture ? fichtre, des ultra-sons peut-être ?

Écrit par : Sophie | mardi, 15 mai 2018

Répondre à ce commentaire

bon courage pour tout ça !

Écrit par : ang/col | mardi, 15 mai 2018

Répondre à ce commentaire

Les opérations sous cœlioscopie c'est bien ... Pas de couture ! Il y a 17 ans j'en ai déjà bénéficié, j'ai ainsi évité une grande balafre inesthétique !
Pas d'imprudence d'ici le 5 Juin ! Et après non plus d'ailleurs .

Écrit par : Francelyne 17 | mardi, 15 mai 2018

Répondre à ce commentaire

Tu vas coller de plus en plus à la photo de ton blog !:)

Écrit par : lakevio | mardi, 15 mai 2018

Répondre à ce commentaire

Voilà une affaire en cours de règlement ! Ne plus porter de cartons, ça c’est sûr. Ou alors des minuscules.

Écrit par : Anita | mardi, 15 mai 2018

Répondre à ce commentaire

je vous trouve extraordinaires.... vous feriez parler un mur.... je crois que c'est surtout parce-que vous savez écouter !

j'espère queça va bien se passer , d'ailleurs il n'y a pas de raison... et que tu seras sage et prudent dès maintenant !

Écrit par : emiliacelina | mardi, 15 mai 2018

Répondre à ce commentaire

Ah bon c'est moins pire qu'une hanche ou un genou.

Écrit par : mab | mercredi, 16 mai 2018

Répondre à ce commentaire

Le bus nous a attendus...
Il vous a attendu, vraiment ! Vous avez votre propre bus pour vous déplacer dans Paris ? Fichtre !
Opérer le matin, sorti le soir ? Votre bus viendra te rechercher ?
Vous voilà désormais contraints de ne plus déménager ou alors tout donner avant...Tu sais que nous avons encore pas mal de cartons qui ne sont pas déballés et des trucs encore à vendre ou à donner ? C'est fou ce qu'on amasse en 45 ans...A quoi ça sert d'amasser, puisque, de toute façon, dans notre dernière demeure, on a besoin de rien...et nos enfants jetteront tout..

Écrit par : julie | mercredi, 16 mai 2018

Répondre à ce commentaire

Bon courage pour le 5 juin...
Faudrait un peu venir dans nos salles d'attente pour voir...
Je vais lire la lumière de tes jours.

Écrit par : Pivoine | mercredi, 16 mai 2018

Répondre à ce commentaire

Je confirme - il n'y a pas grand-monde qui parle dans la salle d'attente d'où je viens (quoique... Les secrétaires - accueil) ont été surveillé un chien qu'une dame avait laissé. Du coup, tout le monde était la tête vers la fenêtre.

Il m'a fallu deux heures pour un simple examen, rien de grave, mais la machine n'allait pas bien. Elle avait besoin d'aller chez le médecin o;)))

Écrit par : Pivoine | mercredi, 16 mai 2018

Répondre à ce commentaire

Rassure-moi, tu avais bien fait une note ce matin ? j'ai déposé un comm. qui en l'envoyant me ramène ici !!

Écrit par : Sophie | jeudi, 17 mai 2018

Répondre à ce commentaire

t'as pas peur de te faire charcuter une hernie? ici il te garde trois jours c'est pour ça que j'ai pas envie d'y aller! C'est de la micro chir non ? tu nous raconteras...tu parles avec tout vos déménagements, c'est pas étonnant!! bisous.

Écrit par : Tarrah | jeudi, 17 mai 2018

Répondre à ce commentaire

Il faut juste leur laisser un espace pour qu'ils puissent s'exprimer.

Écrit par : livfourmi | vendredi, 18 mai 2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire