Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 02 juin 2018

Logorrhée verbale

À propos de pléonasme, j’ai entendu il y a peu parler de « logorrhée verbale ».
En y réfléchissant un peu, je me suis dit que ce n’était que la partie émergée d’un iceberg qui traverse les media et le langage administratif depuis quelque temps.
Puis, ce matin, parmi les stupidités qui émaillent la « nouvelle pensée », en réalité une « novlangue », toute pure et débarrassée de tout ce qui pourrait sembler une moquerie ou une méchanceté, j’en ai remarqué une qui m’a assis.
Le maire d’une commune d’Indre-et-Loire a écopé d’une amende de mille-cinq-cents €uros et de mille €uros de dommages et intérêts au MRAP.
Pourquoi ça ?
Pour avoir raconté une blague idiote sur les Arabes, les assimilant à des voleurs, lors d’une réunion.
Il est vrai que c’était idiot car l’expérience m’a montré au prix d’une carte Visa, un portefeuille, deux téléphones et un smartphone que les Roms volent beaucoup plus que les Arabes…
Bref, là je dois vous avouer que je trouve le MRAP extrêmement gonflé d’avoir osé traîner en justice ce maire.
Pourquoi ça ?
Eh bien, parce que m’est revenu en mémoire une manif qui ne date pas d’hier et à laquelle j’ai participé et organisée entre autres par le MRAP.
Ce MRAP qui, à court de slogan avait demandé un slogan à votre serviteur qui marchait derrière la camionnette où l’aboyeur officiait.
Ce matin, en lisant l’articulet, la scène m’a sauté à la mémoire.
- T’as un slogan, chuis à sec là…
- « Nous sommes tous des juifs-français ! » c’est la une du Libé de ce matin…
- Ça me fait un peu ch… tu vois…
- Ben pourquoi ? Rétorqué-je.
- Ben… Euh… Passque chuis pas juif moi…
Je dois dire qu’à l’époque, je gagnais très correctement ma vie et si j’ai pensé que ce type était un imbécile, je n’ai pas songé un instant à traîner le MRAP en justice pour antisémitisme.
Je lui ai seulement demandé s’il savait pourquoi il manifestait.
J’aurais peut-être pu prétendre à dix mille francs de dommages et intérêts, va savoir…
Si, un jour P’Tite Sœur me dit « Papy, c’est quoi un aigle noir ? » je me demande je ne devrais pas me contenter de répondre « un pléonasme, ma chérie… »
Histoire d’éviter un procès pour racisme aggravé…

Commentaires

t'inquiètes... la clientèle du "Goût" est à même de savourer...
:)

Écrit par : lapin dans le mille | samedi, 02 juin 2018

Répondre à ce commentaire

Et Cohn-Bendit vous a dit :Merci?

Écrit par : Nina | samedi, 02 juin 2018

Répondre à ce commentaire

Nina, excusez moi mais j'ai banni votre IP par erreur en cliquant de traviole.
J'ai demandé à ce que vos droits chez moi soient rétablis.
Ils le seront.
Mais quand...

Écrit par : le-gout-des-autres | samedi, 02 juin 2018

Ha,Ha,Ha! Google a le cookie chatouilleux.

Écrit par : Nina | dimanche, 03 juin 2018

Répondre à ce commentaire

Tu vois, c'est revenu !

Écrit par : le-gout-des-autres | dimanche, 03 juin 2018

Ni parler, ni sourire, ni gesticuler sinon commission de surveillance. On ne va pas vers la gaieté !...

Écrit par : lakevio | lundi, 04 juin 2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire