Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 01 juillet 2018

Taxi driver.

Non non non ! L’arrivée d’Uber sur le marché aux esclaves n’a modifié en rien la mauvaise habitude des taxis de tenter de gruger celui qui règle la facture.
Il y a néanmoins un progrès.
Votre chauffeur daigne maintenant vous mener là où vous voulez aller.
Et ne vous écriez pas « Ben c’est normal ! C’est un taxi, quand même ! »
Vous avez sans doute oublié, lectrices chéries, l’époque où, quand un taxi voulait bien vous faire l’honneur de vous laisser vous asseoir sur sa banquette,  c’était pour le rapprocher de chez lui, l’accompagner à son restaurant, lui tenir compagnie jusqu’au garage.
Si votre destination ne collait pas avec la sienne, il vous laissait en plan sur le bord du trottoir.
Aujourd’hui, la concurrence féroce instaurée par une entreprise étrangère soumise à un droit qui n’est pas le nôtre force le « Taxi parisien » à se montrer un peu plus compréhensif vis-à-vis du client.
Hélas, les mauvaises habitudes ont la vie dure.
J’en veux pour preuve l’examen de ce que la Sécu appelle « Mon compte AMELI ».
La Sécu, toujours à l’affût d’économies, a constaté que maintenir un patient à l’hôpital coûtait un bras.
Assez étonnamment, les frais d’hôtellerie ont fâcheusement tendance à dépasser le coût des soins alors que la qualité de la literie, du « room service » et des repas ne sont pas à la hauteur des tarifs pratiqués.
Les services ambulanciers ayant la mauvaise habitude de pratiquer des prix voisins de ceux des « chauffeurs de grande remise », il fut décidé de remplacer ces derniers, lorsque c’était possible, par des taxis.
Comme vous le savez, j’eus droit à un étripage il y a peu.
Les conseils de l’hôpital m’ayant expliqué les risques courus à l’aller et au retour, je pris soin de ne pas agrandir le trou de la Sécu en me satisfaisant d’un taxi.
Heure-Bleue et moi sommes donc montés un mardi matin dans un taxi qui ne fut pas à l’heure.
À l’arrivée à l’hôpital, le compteur indiquait 23 €.
Le soir, la lumière de mes jours et moi sommes montés dans un taxi appelé par l’hôpital.
Le compteur, arrivé en bas de la maison, indiquait environ 22 €.
Que croyez vous qu’il arriva, lectrices chéries ?
Eh bien, mes deux cochers, pour des courses à Paris intra muros, ont facturé plus de 85 € !
Le trou de la Sécu est activement creusé par un tas d’artisans choisis, si ce n’est pour le boucher, du moins pour ne pas l’approfondir…
Damned ! Encore raté ! Comme disait ce salaud de Zantafio dit « général Zantas »

Commentaires

J'avais pris un taxi à la gare de Prague, il y a plus de 25 ans, pour me rendre à l'hôtel. Arrivé à destination, le chauffeur à soulevé un carton dévoilant un compteur bloqué à jamais, vu son état, sur une sommes faramineuse. Ayant oublié de vérifié au départ si le compteur avait été enclenché, j'ai payé. Je me suis retrouvé avec une poignée de monnaie, rendue en échange du billet, qui m'aurait permis de faire le tour du monde sans passer par les banque de change.
Je vous souhaite une bonne journée. Ici, les spécialistes annoncent des températures élevées.
Jean-Jacques'61
Berne le 1er juillet 2018

Écrit par : jeanjacques666 | dimanche, 01 juillet 2018

Répondre à ce commentaire

Voilà ce que dit ta copine "Améli(e)" ☺ , concernant les tarifs de transport en vsl/taxi :

https://www.ameli.fr/transporteur-sanitaire/exercice-professionnel/facturation/tarifs/vsl-tarifs-conventionnels

J'ai bossé dans les services économiques d'un petit hôpital, la "guerre" entre les différents transporteurs était intense...

En Savoie, je suis arrivée un jour en début de soirée à la gare, aucun taxi n'a voulu me transporter jusqu'à la station où je devais bosser, j'ai dû appeler pour que quelqu'un vienne me chercher... C'est vrai que "ces professionnels" ont pris de très mauvaises habitudes...

Bon dimanche

Écrit par : Fabie | dimanche, 01 juillet 2018

Répondre à ce commentaire

Je n'appelle plus les taxis pour me transporter dans un lieu ou un autre. Terminé, finito ! D'abord, ils ne sont jamais là à l'heure dite (enfin, je n'en ai jamais trouvé) et quand tu parles d'une destination pas trop lointaine, ils te font la g....).

Si c'est l'hôpital qui les appellent, c'est tarif "immodéré".

Ça reviendrait moins cher d'appeler une aide "patentée" si tu ne trouves pas une bonne âme, mais là c'est plus compliqué.

Écrit par : Sophie | dimanche, 01 juillet 2018

Répondre à ce commentaire

le fiston doit se faire operer dans 15 jours des hemorroïdes en h^pital de jour . J'aurai mieux aimé qu'il le garde au moins 3 jours! Je trouve que c'est un peu "poussé" dans certains cas. Son frère avait été hospitalisé 5 jours pour la même chose !
Ils en prennent à leurs aises les taxis !!!

Écrit par : emiliacelina | dimanche, 01 juillet 2018

Répondre à ce commentaire

Vois le mail que j'ai reçu d'Amélie. Chère Amélie qui elle veut me rendre de l'argent, c'est-y pas beau !
****Nous avons un remboursement de 250 euros à vous rendre. Pour les percevoir, veuillez mettre à jour vos coordonnées****ce que j'ai fait. J'espère qu'ils seront vite sur mon compte.
Quant aux taxis parisiens, m'en parle pas, ils me sortent par les yeux dès que quelqu'un prononce leur nom...Ne me dis pas que le taxi a facturé à la sécu 85 euros et que vous, vous avez vu affiché 23 euros ? Dénonce les.

Écrit par : julie | dimanche, 01 juillet 2018

Répondre à ce commentaire

j'espère que cette mise à jour ne concernait pas tes coordonnées bancaires, car Ameli a prévenu de ne jamais répondre à ces courriers "hameçonneurs".

Écrit par : Sophie | dimanche, 01 juillet 2018

J'espère que tu as dénoncé comme "tentative de hameçonnage" ce mail.
Sinon tu n'as plus qu'à prévenir ta banque que des malfaisants se servent sur ton compte...

Écrit par : le-gout-des-autres | dimanche, 01 juillet 2018

Julie ! oh my god !!!

Écrit par : Praline | dimanche, 01 juillet 2018

Julie, quelle imprudence !

Écrit par : Francelyne | dimanche, 01 juillet 2018

Aïe ! va vite bloquer tes comptes à la banque, faute de recevoir tes 250 euros !

Écrit par : Délia | lundi, 02 juillet 2018

Quel monde pourri que ce monde où tout le monde cherche à arnaquer tout le monde...
Franchement, tous les c...qui profitent de l'argent public pour facturer des sommes astronomiques.
Dans ma ville, un perchoir à pigeons dans le jardin public a été facturé 25000 € par l'entreprise privée qui l'a fourni. Ça en fait des repas pour les pauvres, ça...
Je pense que ce sont des pigeons qui ont une bonne mutuelle.
Enfin, les vrais pigeons dans l'histoire, faut pas chercher qui c'est...
•.¸¸.•*`*•.¸¸✿

Écrit par : celestine | dimanche, 01 juillet 2018

Répondre à ce commentaire

Euh... oui ! Jupiter va bien trouver quelque chose pour les aider tous ces braves gens qui arnaquent à qui mieux mieux quand ils iront se plaindre qu'ils n'y arrivent plus.

Écrit par : Délia | lundi, 02 juillet 2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire