Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 30 juillet 2018

Sans O par ces températures !!!

lakevio.jpg

Tu exagères, maîtresse !
N’ayant pas de frère, je serais bien en peine de lui écrire une lettre.
Cela dit, si la cadette et la benjamine étaient insensibles à l’écriture, l’aînée aimait bien que le facteur fasse une halte chez elle.
Ma frangine s’appelle « Anne » depuis plus de sept décennies.
Huit décennies dans à peine un lustre…
Je me lance…

***********************

D'Ailleurs, la dernière semaine de juillet.

Chère Anne,

Arrivé enfin dans ce village il y à peine deux heures, j’entame les vacances et j’espère que ces quelques lignes t’intéressent autant que le babil des autres représentants de la famille.
Cela dit, il fait ici une température dingue.
Un chalumeau à acétylène géant chauffe le pays et le défi lancé par une amie me paraît mener à une défaite cuisante.
C’est d’ailleurs expliqué dans le titre.
Aucun recul devant l’évidence : La maîtresse est cinglée !
À qui peut venir l’idée de supprimer une telle lettre d’un récit de vacances ?
En attendant, il me faut me maltraiter la cervelle afin d’en tirer quelques phrases ayant un peu de sens…
Et ce n’est pas gagné d’avance.
Mais ces vacances se présentant bien, il y aura bien un autre après-midi pendant lequel je t’écrirai.
Ce frère qui t’embrasse si rarement.

Patrice

Commentaires

dans le genre "je t'écris pour te dire que je n'ai rien à te dire", c'est réussi :-) mais c'est gentil quand même et touchant de pudeur

Écrit par : Adrienne | lundi, 30 juillet 2018

Répondre à ce commentaire

mais oui..... tu écriras dans la semaine sans te préoccuper de cette consigne.... que tu as d'ailleurs scrupuleusement appliquée! :)

Écrit par : emiliacelina | lundi, 30 juillet 2018

Répondre à ce commentaire

Cela t'a permis d'embrasser ta sœur ;)
Pas de chance mon frère s'appelle Brun(o)...

Écrit par : Fabie | lundi, 30 juillet 2018

Répondre à ce commentaire

Je n'ai que des sœurs avec des O dans les prénoms, imagine le pensum.
Tu t'en tires comme un chef malgré ton rhume, que dis-je, ton "je ne sais quoi".

Écrit par : heure-bleue | lundi, 30 juillet 2018

Répondre à ce commentaire

C'est réussi mais effectivement c'est une consigne de 'ouf'. Le commentaire de Fabie est drôle.

Écrit par : Pivoine | lundi, 30 juillet 2018

Répondre à ce commentaire

Et tu ne t'en sors pas mal du tout ! Pas de frère, qu'importe, tu en es un à toi tout seul. J'aimerai bien moi aussi avoir des petites lettres gentilles et désintéressées de mes frères et soeurs, au lieu d'éternelles complaintes, que dis je, plaintes ! bon séjour à vous deux, si j'ose dire, dans ce si joli petit village, il doit y avoir un coin à l'ombre, ou un troquet, non ?

Écrit par : delia | lundi, 30 juillet 2018

Répondre à ce commentaire

Consigne à sec + le rhume, bon, le résultat n'est quand même pas mal ;-)

Écrit par : Praline | lundi, 30 juillet 2018

Répondre à ce commentaire

J'ai bien scruté ton texte et d'o il n'y avait pas. Que faire quand on nous recommande d'en boire 1,5 l/jour et qu'à cette heure l'astre radieux fait monter la température à vitesse grand V

Écrit par : Sophie | lundi, 30 juillet 2018

Répondre à ce commentaire

Allo, la boucherie sans os ?...
Va voir à l'étang si j'y suis... mais je n'y suis pas ! Je suis au soleil avec casquette, lunettes et parasol et je dis comme la soeur Anne : je ne voie que le sol qui poudroie et l'herbe qui... sèche !
Bravo pour la missive qui en annonce une autre.

Bises et à bientôt.

Écrit par : lakevio | lundi, 30 juillet 2018

Répondre à ce commentaire

Moi non plus je n'ai pas de frère, ni de soeur d'ailleurs, ....c'est peut-être pour ça que mon frère supposé est si sympathique dans mon devoir parce qu'après lecture des autres, ce n'est pas toujours le grand amour...

Écrit par : tanette2 | lundi, 30 juillet 2018

Répondre à ce commentaire

Bravo, le gant est relevé avec brio !
Mince, j'ai mis deux o ...
Quant au chalumo, il me parle !
¸¸.•*¨*• ☆

Écrit par : celestine | lundi, 30 juillet 2018

Répondre à ce commentaire

Ecrire si peu de contenu au prix du timbre, quel luxe ! (Une qui entretient une correspondance par voie postale régulière avec une amie et dont les lettres sont souvent dénuées d'intérêt !)

Écrit par : Vero | mardi, 31 juillet 2018

Répondre à ce commentaire

Devoir réussi! Il faudra revoir le titre... hihi

Écrit par : livfourmi | mardi, 31 juillet 2018

Répondre à ce commentaire

Yep ! tu as bien réussi.
Je n'ai pas relevé le gant. Fatiguée à l'idée de me creuser les méninges.

Écrit par : Berthoise | mardi, 31 juillet 2018

Répondre à ce commentaire

Tu as parfaitement contourné l'obstacle ! pourmoi qui ai été fille unique,je n'ai pas trop de mal à m'inventer une fratrie : il est vrai que j'avais épousé l'aîné de huit enfants,et qu'avec lui, j'avais aussi épousé sa famille !

Écrit par : Gwen | mardi, 31 juillet 2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire