Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 30 novembre 2018

Épis phénomènes...

Ouais bon, mais c’est vendredi, alors…

épi.jpg

J’essaie de vous écrire quelque chose mais rien ne vient.
Tant que nous ne serons pas revenus de chez « HAL » ou « mini-ophtalmo », comme vous voudrez, je serai comme un mauvais élève devant une rédaction dont le sujet lui échappe.
Alors je vous épargne mes agitations neuronales sans fruit.
Bon, après les miens  j’ai quand même lavé les cheveux de la lumière de mes jours.
C’est un moment que j’aime car j’ai l’impression que derrière elle, sans défense et dévêtue, elle est à ma merci.
Environ deux secondes.
Juste le temps qu’elle dise « Je sais à quoi tu penses ! N’y songe même pas ! »
Alors je lave ses cheveux, les rince soigneusement, lui tend une serviette et sors…
Quand elle est sortie, je l’ai regardée.
J’ignorais qu’on pût avoir des épis sur une chevelure frisée
Eh bien nous avons tous deux des épis terribles !
Des épis phénomènes en sorte…
C’est tout pour aujourd’hui car on part bientôt labourer son champ visuel…

Commentaires

Y'a rien de pire que rester dans le flou, que ne pas savoir. Bizarre ce 2e rendez-vous. Cette dame se pose t-elle des questions, pense t-elle qu'elle aurait dû mieux regarder au fond des yeux de HB ? Quel stress ! Je compatis...comme je compatis à l'instant pour mon mari qui a mal dans le bas du dos, qui hurle dès qu'il fait un mouvement.
- Lumbago je lui dis, je viens de regarder sur doctissimo
- non, pas lumbago, c'est mes côtes qui me font mal.
- tu préfères avoir un cancer plutôt qu'un tour de rein ?..Monsieur ne veut pas aller voir un toubib (ou plutôt son toubib, puisqu'il n'en veut aucun autre).

Vivement que l'horizon s'éclaire dans vos vies. Mais, quand on vieillit, y'a toujours quelque chose pour nous empoisonner la vie. Nous sommes comme de vieilles voitures dont la mécanique se déglingue année après année. Dommage qu'il n'y ait pas de supermarché du corps, où l'on pourrait aller s'acheter 2 yeux neufs, un cœur de 20 ans, des articulations de nouveau né….. Ah, si c'était aussi simple que changer de voiture ou de chaudière neuve pour changer nos vies et avoir une planète toute jolie, toute bleue...

Écrit par : julie | vendredi, 30 novembre 2018

Répondre à ce commentaire

j'espère que le RV a été rassurant.
C'est énervant cette incertitude qui fait marcher notre imagination de trop parfois!
Mais je vous admire de pouvoir en parler avec autant d'humour tout en stressant .....

Écrit par : emiliacelina | vendredi, 30 novembre 2018

Répondre à ce commentaire

Je pense bien à vous, ce qui ne vous est d'aucune aide, mais si le moral peut être remonté par une présence amicale, n'hésitez pas !

Écrit par : Dame Marthe | samedi, 01 décembre 2018

Répondre à ce commentaire

Je viens de l'écrire à HB : j'adore l'épreuve du champ visuel ! Cela fait plus de vingt ans que, tous les six mois, je fais constater que "ça ne s'arrange pas"... mais cela n'empire que peu à peu. Alors... ?
Ben j'essaie de survivre !
Et je change de lunettes, ne pouvant changer d'yeux !

Écrit par : Gwen | samedi, 01 décembre 2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire