Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 06 avril 2019

Erato m'amuse ce matin...

Devant ma page blanche qui ne m’angoisse pas plus que ça ce matin, j’écoute la radio.
Une phrase m’arrache une oreille.
Oui, lectrices chéries, j’ai les oreilles sensibles mais surtout, j’aime bien comprendre ce qu’on me dit quand on me parle dans ma langue maternelle.
Or, qu’entends-je ?
Ça : « Il fait preuve d’une grande générosité dans sa façon d’aborder la musique. »
J’avoue, je me suis demandé et je me demande encore ce qu’a voulu dire Anna Sigalevitch.
J’ai tourné et retourné la phrase dans une tête pourtant plus du tout embrumée par le sommeil.
Mais non, rien n’est venu…
J’ai donc entendu ce matin sur la radio qui m’accompagne tous les matins, une phrase que je n’ai pas comprise.
Habituellement, le verbiage qui tend plus à remplir les minutes de mots que les cervelles d’information m’amuse ou m’agace mais j’en saisis le sens.
Là, rien…
J’ai écouté attentivement la suite, espérant comprendre.
J’ai entendu cette voix de contreténor étrange et magnifique.
Mais je n’ai toujours pas compris ce qu’elle a voulu dire…
C’est bref mais c’est juste qu’entendre des phrases comme ça de bon matin m’époustoufle.
Cela dit, ça tombe bien, si la dame n’avait pas dit ça, je n’avais absolument aucune idée de ce que j’allais vous raconter ce matin.
Les bêtises de la radio font le bonheur des ordinateurs…
Tout ça pour vous dire qu’avant ma radio causait comme ça et que je comprenais (presque) tout :
 

'David'_Michelangelo.JPG


Et que maintenant elle cause plutôt comme ça et que très souvent  je ne comprends (presque) rien :

fat-david.jpg

Commentaires

Change de radio !!!

Maintenant, les présentateurs nous "gavent" de phrases longues et prétentieuses dont il ne faut pas chercher à comprendre le sens. Musique cacophonique de fond.

Écrit par : Sophie | samedi, 06 avril 2019

Répondre à ce commentaire

Les autres sont pires...

Écrit par : le-gout-des-autres | samedi, 06 avril 2019

C'est vrai que cette journaliste est assez pénible parfois, dans son expression au moins car ses choix musicaux me semblent, à moi, très judicieux dans l'ensemble.
Ce matin, j'ai entendu ces 5 minutes maladroites où elle et son accolyte présentaient un des plus GRANDS interprètes actuels...Oui, le haute contre Philippe Jaroussky qui est bien un artiste accompli mais est également "généreux" au point d'avoir créé et animér une académie de chant ouverte aux jeunes de quartiers peu favorisés pour qu'ils découvrent, apprécient et s'adonnent au chant... Alors, je ne résiste pas : Il faut écouter et écouter encore ce jeune Ph Jaroussky (par ex dans le Stabat Mater de Pergolese) et se féliciter de sa volonté de partager sa passion...
(Je n'ai pas vraiment compris la présence de la deuxième statue...trop généreuse, c'est cela ?...)

Écrit par : mimazhan | samedi, 06 avril 2019

Répondre à ce commentaire

Ce ne sont pas ses choix musicaux que je critique, c'est la tendance de plus en plus marquée des media à jargonner en "novlangue".
Quant à la seconde version du David de Michel Ange, c'est pour illustrer l'effet sur une statue du même traitement " novlangue".

Écrit par : le-gout-des-autres | samedi, 06 avril 2019

Moi, cela ne me dérange pas. Cela accompagne la fin de ma nuit...

Écrit par : Anita | samedi, 06 avril 2019

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire