Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 18 avril 2019

Evènement ciel...

20190417_163833.jpg

20190417_164522.jpg

Nous avons fini par y aller.
Du moins tenté d’y aller.
Alors on a pris le bus.
Un autre, on a essayé un autre bus qui nous a laissé au Pont au Change.
Évidemment, il nous fut impossible de traverser car des barrières gardées par des « chaussettes à clous » privaient le citoyen du « droit d’aller et venir » tel que garanti par la Constitution.
J’eus beau argumenter, rien n’y fit.
La réflexion « Purée ! J’ai mis 750 millions dans la cagnotte et je peux pas voir ? » tira un sourire du pandore mais ne nous permit pas de passer.
Nous avons donc continué sur le quai, parmi une foule nombreuse et beaucoup étrangère, prenant de temps en temps une image de la lointaine cathédrale.
J’ai même pensé « feue cathédrale » mais je l’ai gardé pour moi, un lynchage est si vitre arrivé…
En attendant, la flèche de Notre-Dame manque cruellement à l’horizon et la grue qui la remplace, ça fait maigrelet et moins élégant.
Il faisait un temps délicieux et nous avons arpenté notre ancien quartier.
Que je vous dise, Heure-Bleue ne voudrait pas y habiter de nouveau.
Le goût du luxe lui viendrait il en vieillissant ? Elle se met à préférer les petites rues calmes aux abords du Sénat à celles animées, bruyantes et fleurant le pétrole des IIIème et IVème arrondissements.
Nous nous sommes arrêtés pour boire un café derrière l’Hôtel de Ville.
En revenant à notre table, la lumière de mes jours se plaignit d’une chose que je n’avais jamais remarquée.
Elle prétend qu’elle vieillit.
C’est faux ! C’est seulement le temps qui passe !
J’en veux pour preuve un détail : Nous sommes passés rue Rambuteau ou, fort heureusement le type qui vend des éclairs divins était fermé.
Nous avons continué vers Pompidou et c’est en arrivant devant la boutique de « Produits d’Auvergne » que la preuve que le temps passe nous a sauté aux articulations.
Il y avait là, il y a peu, genre la semaine dernière, une jeune fille qui commençait à vendre des produits du terroir.
Je ne l’a pas vue alors j’ai demandé à la dame derrière la caisse où était la jeune fille qui servait.
Elle m’a répondu sans sourire « mais elle est partie à la retraite il y a près de dix ans ! »
Du coup, mon cou s’est transformé sur le champ en « cou de dindon », la peau de mon visage s’est effondrée et mon genou droit m’a fait souffrir plus encore que d’habitude.
Je me demande si les promenades dans le quartier où les cerises sont si chères au mois de janvier sont si bonnes pour nous.
Déjà qu’Heure-Bleue n’est plus enceinte…
Heureusement, dimanche nous allons apporter du vin pour les grands et du chocolat pour les petites.
Ça fait longtemps que nous n’avons pas vu Merveille et P’tite Sœur.
On va avoir des nouvelles de Rome…

Commentaires

Nous aurions pu nous croiser !
Quand je suis sortie du métro, à l'angle de la rue Lobeau, quelque chose manquait à l'horizon, où se dessinait une nouvelle silhouette, celle d'un toit-terrasse bordé d'une balustrade de pierre...
Mais je n'allais pas dans cette direction, et je n'avais pas le temps de muser.
Deux heures plus tard, en descendant la rue des Archives, j'avais cette perspective bien en face, avec tout le temps de repenser à celle que je voyais la semaine dernière.

Écrit par : Dame Marthe | jeudi, 18 avril 2019

Répondre à ce commentaire

Si j'étais encore aux alentours, j'y serais allée. Mais la voir sans la flèche, ça me navre , même si celle-ci était relativement récente.

Je n'ose pas regarder en arrière, les jours, les semaines, les mois et les années filent à toute vitesse ; c'est notre corps qui nous rappelle à l'ordre, même si la tête "va bien".

Pas vu les merveilles depuis l'anniversaire de l'aînée ?? Mais je suis toute baba que tu parles de Rome alors que je la pensais à Londres. Mince, ma tête ne va pas si bien que cela !

Écrit par : Sophie | jeudi, 18 avril 2019

Répondre à ce commentaire

"Mais la voir sans la flèche, ça me navre , même si celle-ci était relativement récente."
Tu n'es plus une gamine mais la flèche date (hélas "datait") ait quand même du milieu du XIXème siècle...

Écrit par : le-gout-des-autres | jeudi, 18 avril 2019

tu aurais dû aller boire ton café au 6éme étage du BHV là tu avais une vue imprenable....au è7ème c'est encore mieux mais pas pour les clients...ils étaient aux premières loges...Quand aux petites, elle ne viennent plus autant qu'avant ? le mercredi...? plus de jardin des plantes ? Dommage...mais bon ça grandit vite, comme ta marchande de produits régionaux...hi hi hi hi....bisous.

Écrit par : Tarrah | jeudi, 18 avril 2019

Répondre à ce commentaire

---> Le Goût : il fallait comprendre "pas aussi vieille que le reste de l'édifice" .... Je pense que tu as lu quand même ce que j'ai mis ailleurs.

Écrit par : Sophie | jeudi, 18 avril 2019

Répondre à ce commentaire

Les enfants ( qui sont à Paris depuis hier ) m’ont raconté la même chose : un monde fou aux abords (lointains) de ND : les télés du monde entier sont à pied d’œuvre, les touristes les badauds etc , avec un temps magnifique !

Écrit par : Francelyne | jeudi, 18 avril 2019

Répondre à ce commentaire

ma fille (avec Chachounette) m'a envoyé une photo tout à l'heure , de très loin. C'est vrai que l'on ne peut pas s'en approcher. Dimanche est donc le jour de la visite mensuelle (comme disait HB) ? Profitez en bien alors !

Écrit par : ang/col | jeudi, 18 avril 2019

Répondre à ce commentaire

J'espère que vous aurez un beau week-end avec les merveilles
.. oui. Cette grue amène des poutres immenses pour consolider la structure. Elles ont été commandées à une entreprise ardennaise, à Etalles (un bled paumé), qui les réservait à un autre client. Mais qui du coup a cravaché pour répondre à la commande...

Écrit par : Pivoine | jeudi, 18 avril 2019

Répondre à ce commentaire

belle journée de Pâques!!!!! Tu nous rapporteras les commentaires de Meveilles sur Romes...

Écrit par : emiliacelina | jeudi, 18 avril 2019

Répondre à ce commentaire

je viens seulement d'apprendre, suite aux événements, que cette flèche manquante était un ajout de Viollet-le-Duc, alors je ne cesse de m'interroger, va-t-on la refaire à l'identique façon Viollet-le-Duc ou... ?

Écrit par : Adrienne | jeudi, 18 avril 2019

Répondre à ce commentaire

Nostalgie, quand tu nous tiens !
Difficile l'accès à Notre Dame, et ceci même avant le sinistre, où il y avait régulièrement des queues de touristes de 300m de long !

Écrit par : antoine delmonti | samedi, 20 avril 2019

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire