Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 04 mai 2019

Sonate d'automne avant l'heure.

pont-de-europe.jpg

Je dois vous dire que ce matin, le « doux bruit de la pluie, par terre et sur les toits » comme disait Paulo, me tape sur le système.
En plus il fait un froid de gueux qui me pousserait à m’en aller « les poings dans mes poches crevées » comme disait le pote du premier.
Oui, car il faut que je vous dise, lectrices chéries, que mon caban a, lui aussi les poches crevées.
Je ne sais pourquoi ces poches se trouent.
Les poches de mes jeans tiennent le coup alors que j’y mets mes clefs et que, n’ayant pas de porte-monnaie, de toute façon inutile compte tenu de ma fortune, les pièces de monnaie traînent au fond des poches de ce jean.
Pourquoi diable les poches de mon caban et de mes blousons se trouent-elles alors que je n’y mets que les tickets de bus que je viens d’oblitérer ou le ticket de caisse du Monop qui m’encombre les doigts ?
J’y mets aussi le petit sac soigneusement replié chaque fois au retour à la maison qui sert à porter les courses que nous venons de faire.
C’est un grand mystère que ces poches qui se décousent.
Ce mystère m’agace une fois l’an à peu près.
Dès que les beaux jours s’annoncent.
Je suis tranquille ces temps-ci grâce au temps de mince qui sévit mais je sens venir le moment d’enfiler une aiguille et de recoudre ces poches.
C’est une sage précaution car aller chercher au fond de sa doublure le sac qui doit servir à y mettre les courses alors qu’une foule hargneuse se presse à la caisse du Monop’ est une tâche risquée.
Je les entends déjà penser « va mourir ! Tu nous retardes ! On a téléréalité à la télé ! »
Il me va donc falloir incessamment, sous peu, voire avant, me crever les yeux pour enfiler une aiguille et recoudre ces fichues poches avant qu’une horde de clients impatients ne hurle, au choix, « les vieux à la piqûre ! » ou bien « alors, tu t’affoles un peu papy ? »
Je dois dire que se mettre à la couture avec ce temps de mince, c’est déjà tâter de l’enfer avant l’heure.
Imaginez un peu, lectrices chéries…
Un temps à se jeter dans le canal.
Un boulot à justifier l’emploi du fouet.
Une vue désolante d’un extérieur froid et trempé.
Une envie de retourner se coucher pour ne plus voir ça.
Heureusement que je suis attaché à la vie et qu’il n’y a pas d’armes ni de médicaments  à la maison…
Mais quand diable va-t-il faire beau ?

Commentaires

C'est vrai ça ! quand ???

J'ai aussi quelques menus travaux de "ravaudage" à faire, mais ce ne sera pas pour aujourd'hui, où je vais faire uniquement "ce qui me plaît" !

Écrit par : Sophie | samedi, 04 mai 2019

Répondre à ce commentaire

Il y a, en ce moment, un "bruit" anti-vieux qui tourne,non?

Écrit par : Nina | samedi, 04 mai 2019

Répondre à ce commentaire

Je dois dire que se mettre à la couture avec ce temps de mince, c’est déjà tâter de l’enfer avant l’heure..
C'est ce que ma fille disait il y a une semaine environ quand nous sommes passés chez elle. Elle était en train de faire de la couture pour sa fille. Elle cousait à contre coeur. Elle n'est guère plus douée que sa mère ; les chiens ne font pas des chats comme on dit vu que la mère hait ça aussi, mère qui se demande comment elle a pu un temps faire des bas de pantalons professionnellement). Elle arrangeait une tenue de danse pour sa fille qui va danser à l'opéra dans 3 semaines (pas de place pour nous, nous n'avons vu qu'une de ses 5 tenues. C'est fou ce que ce bel opéra attire les foules, me demande même si ce n'est pas plus que les spectacles)….Le père a proposé à sa fille de prendre le relais. "j'ai fini, c'est mal fait, mais de loin, on ne verra rien. Ce qui m'horripile, c'est d'arranger des vêtements que nous avons acheté et que nous ne garderons pas, vu qu'il faut les rendre"..
Quant aux poches percées, c'est la faute aux fabricants qui mettent du mauvais tissu aux poches. Il arrivait que des clients nous ramènent ainsi des vêtements. Mais, y'a quand même un truc, ce sont souvent aux mêmes personnes à qui ça arrivait..Tu dois mr le Goût mettre souvent tes mains dans tes poches, non !
Bon Week-end...chez nous, pour l'instant, il ne pleut pas, nous avons même un soleil qui joue à cache-cache avec les nuages. Et, depuis le 1er mai, le temps n'est pas si mauvais, juste une petite goutte de temps en temps, même pas de quoi arroser mes géraniums fraîchement plantés...par le mari, cela va de soi...Moi, je ne fais que regarder et donner des ordres..

Écrit par : julie | samedi, 04 mai 2019

Répondre à ce commentaire

tu parviens à nous communiquer ton découragement...que dis-je TON DESESPOIR !

Écrit par : emiliacelina | samedi, 04 mai 2019

Répondre à ce commentaire

J'ai cru comprendre que le beau temps n'est pas prévu opour tout de suite.

Écrit par : Berthoise | samedi, 04 mai 2019

Répondre à ce commentaire

mais il faut qu'il pleuve! on manque d'eau, avec nos étés secs et torrides :-)

Écrit par : Adrienne | samedi, 04 mai 2019

Répondre à ce commentaire

pas avant la mi-mai d'après ce que j'ai entendu

Écrit par : ang/col | samedi, 04 mai 2019

Répondre à ce commentaire

Je confirme, temps plus qu'automnal, 5° sans tenir compte du mistral...
Un temps à tricoter ;)

Écrit par : Fabie | dimanche, 05 mai 2019

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire