Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 22 juillet 2019

Peau de bal…

D'accord, elle est facile, celle-là...

Danse à la ville.jpg

Nous ne nous connaissions pas, ne nous étions pas croisés une fois dans les rues.
Quand elle est arrivée au bal, il y avait déjà plus d’une heure que j’étais assis sur une des banquettes posées là, contre deux murs afin de dégager l’espace nécessaire à la danse.
Je la vis arriver comme Akhenaton vit arriver Néfertiti.
J’exagère, évidemment mais c’était quelque chose comme ça.
Je commençai à ‘rêver en rose » comme il sied à tout jeune homme qui commence à se lasser du vague à l’âme.
Ce qui arrive assez souvent quand on commence à penser que le célibat n’est pas tant un moment de liberté qu’une période de solitude…
Elle eut un regard sur l’assistance, une moue dubitative mais charmante puis partit s’asseoir sur une des banquettes le long du mur opposé.
C’est quand elle eut ce mouvement délicat pour vérifier que son chignon tenait bien en place que j’ai eu cette envie irrépressible de l’approcher.
Je me suis levé, ai fait en partie le tour de la salle et me suis incliné légèrement devant elle.
Elle a levé alors les yeux et eut un regard mi-interrogatif,  mi-appréciateur.
J’ai osé.
Elle s’est levée et a souri.
Pourtant, quand je le lui ai demandé, je n’aurais jamais pensé qu’elle m’accorderait cette valse.
Passés les premiers instants, ceux où l’on doit trouver la position de nos bras, l’accord de nos pas, ne serait-ce que pour éviter d’écraser les pieds de ma cavalière, nous nous sommes mis à tourner au rythme de la valse.
Alors qu’une valse me semblait durer un temps infini quand j’étais assis sur la banquette, j’avais maintenant peur qu’elle ne prît fin trop rapidement.
Depuis le temps que j’attendais sans même oser rêver quelque chose comme ça…
Elle était là, enfin et je la tenais dans mes bras.
Ses cheveux châtains me chatouillaient le nez mais je n’osais pas même tourner la tête de peur de briser l’instant.
C’est là que je me suis rappelé ce proverbe « Il y a loin de la coupe aux lèvres… »
Je regardai son cou.
Mon dieu ! Quelle peau !
J’ai failli rater un pas et elle me serra un peu plus pour reprendre le rythme.
Et cette oreille tout près de mes lèvres…
Je mourais d’envie, non de la mordre ni même de la mordiller, non.
Seulement d’en vérifier la douceur…
Mon regard descendit jusqu’à son épaule et je serrai alors un peu plus sa taille.
Je n’allais pas pouvoir résister plus longtemps.
Pendant que nous tournoyions au rythme de l’orchestre je me suis penché sur elle, j’ai posé mes lèvres là, juste à la naissance de son cou, là où sa peau était si tentante.
Elle m’a serré plus fort, me retenant fortement de ses bras.
J’étais plein d’espoir quand je me suis plié de douleur tandis que son genou écrasait le siège de ma virilité.
Alors que je reprenais difficilement ma respiration, elle me jeta avec un sourire « On ne vous a pas appris qu’il fallait demander la permission ? »

Commentaires

Tu te trompes de siècle, Le Goût :) Auj. "Me too" lui en renvoie une dans les baloches mais cette ingénue aura rosi et gardé le souvenir toute sa vie :))

Écrit par : Nina | lundi, 22 juillet 2019

Répondre à ce commentaire

Joli devoir mais je suis d'accord avec Nina, tu es un incorrigible rêveur.

Écrit par : heure-bleue | lundi, 22 juillet 2019

Répondre à ce commentaire

Un tour de valse et notre Goût embarque .... et se fait débarquer.

Écrit par : Sophie | lundi, 22 juillet 2019

Répondre à ce commentaire

Juste un petit commentaire, après, je ferme boutique. Mais, je n'ai pu résister avant de partir d'aller lire ton devoir..
Je vois que tu as toujours été attiré par les peaux douces..Mais, la belle demoiselle t'a rappelé à l'ordre d'une manière brutale qu'on doit demander l'autorisation pour chatouiller sa nuque.
Donc, je n'ai pas fait mon devoir, pour cause de Tour de France hier, et parce que ce matin, je m'en vais voir si, en prenant de l'altitude (toute relative en Auvergne), l'herbe y est plus verte et plus douce…
Merci en tout cas d'avoir essayé de réveiller les blogs endormis...Demain, je verrai si je m'y colle...

Écrit par : julie | lundi, 22 juillet 2019

Répondre à ce commentaire

J'aime ton titre. Moi, j'aurais dit "zobinette" le goût.

Écrit par : julie | lundi, 22 juillet 2019

Répondre à ce commentaire

Delia à fait le "devoir", il est là :

https://deshirondellesetdespapillons.blogspot.com/

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 22 juillet 2019

Répondre à ce commentaire

Evidemment, Heure-Bleue, en épouse entièrement soumise au mâle chef de la famille, a fait son devoir, comme il se doit.
Il est là :

http://heure-bleue.blogspirit.com/

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 22 juillet 2019

Répondre à ce commentaire

Flûte, je suis allée lire le "devoir" de Delia, (très "enlevé") mais pas pu mettre de commentaire. Désolée, je n'utilise pas mon adresse gmail sur les blogs.

Écrit par : Sophie | lundi, 22 juillet 2019

Répondre à ce commentaire

Il fallait bien s'attendre à une polissonnerie de ta part ! Quant à moi, j'ai renoncé à ma première idée quand j'ai vu que d'autres y avaient pensé (le sketch Daumier-Devos)...
Mais l'arrivée inattendue d'amis a tari mon inspiration et je n'ai rien inventé, rien imaginé...
Mon devoir est d'une affligeante banalité et il peut se lire ici
http://bourlingueuse.canalblog.com

Écrit par : Gwen | lundi, 22 juillet 2019

Répondre à ce commentaire

Une ingénue pas si ingénue que ça finalement. Elle en mourait d'envie puis a repris ses esprits, mal placés, comme le coup de genou, ces esprits. Pas drôle d'être jeune, beau et délaissé. C'est pô juste !

J'ajoute que ces devoirs du lundi sont une véritable bénédiction, tu as le mérite d'avoir embrayer sans tarder. Alors merci.
Donc finalement Julian n'a pas gagné l'étape hier, puisque Juju n'a pas fait son devoir, préférant le col de Diane ou cou de Diane, apparemment ?

Écrit par : delia | lundi, 22 juillet 2019

Répondre à ce commentaire

Comme je n'ai pas de blog et que je veux saluer ton initiative, j'ai fait un petit texte :

C'est usant ces bals de société, où les parents parent leur progéniture (en l'occurrence moi) pour les exhiber à l'autre partie de la société : le bon parti, pas trop mal de sa personne, mais avec un compte en banque qui permettra une vie agréable.

Mais voilà, le bon parti qui me tient dans ses bras, il me souffle dans le cou, il commence à perdre ses cheveux si j'en crois les quelques mèches qui essaient de cacher sa calvitie naissante, et il a chaud, beaucoup trop chaud ?

Et puis, voilà, mon beau parti à moi, il n'est pas loin, je le vois en coin, en train de louvoyer, plateau à la main, pour rester dans mon champ de vision. Il doit avoir fait des pieds et des mains pour obtenir ce travail …

Demain, pendant que mes parents feront la sieste, je me hâterai vers LA Grenouillère, à Croissy, où nous avons rendez-vous pour « guincher » au bord de l'eau ou canoter...

Écrit par : Sophie | lundi, 22 juillet 2019

Répondre à ce commentaire

Mais pourquoi diable n'ouvres-tu pas un blog !
Tu devrais le faire !
Tu as de quoi le remplir !

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 22 juillet 2019

C'est bien vrai, ça Sophie. Pourquoi n'ouvres tu pas un blog ? Tu aimes lire les blogs, tu aimes commenter, alors, tiens, fais le grand saut à la rentrée..

Écrit par : julie | mardi, 23 juillet 2019

j'ai fait le mien, mais vite fait ! Je n'avais pas tort lorsque je disais que tes sujets allaient être tendancieux, hi hi !! On va avoir un de ces défilés de rousses, mdr !!

Écrit par : ang/col | lundi, 22 juillet 2019

Répondre à ce commentaire

Colombine l'a fait !
Il est là :

http://demainestunautrejour.eklablog.com/le-tombeur-de-ces-dames-a166819876

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 22 juillet 2019

Répondre à ce commentaire

Je peux pas j'ai peinture. En bâtiment..... :)
SUper, cette metoo, avant l'heure.

Écrit par : Berthoise | lundi, 22 juillet 2019

Répondre à ce commentaire

Oulala je trouve que ce danseur a plein d'épis sur la tête ! :-)
En tout cas, bravo d'avoir repris le flambeau, je n'ai vraiment pas eu le temps de faire le devoir, l'été est chaud à tous points de vue. Mais promis, si tu persistes je ferai des efforts, maîtresse... euh pardon, maître !

Écrit par : Praline | mardi, 23 juillet 2019

Répondre à ce commentaire

Je ne l'ai pas fait, parce que j'ai lu ton article dimanche, que j'étais en plein ménage et que j'ouvre mon ordinateur aujourd'hui ................................ De quoi me plaignais-je donc ?

Pauvre danseur... Il faut savoir à quel moment on peut se permettre ce genre de chose... Il pouvait s'inscrire pour toutes les valses sur son carnet de bal, et puis lui demander "vous habitez chez vos parents?" et puis et puis, faire confiance aux marieuses amies des familles, avant d'envoyer un bouquet de fiançailles, blanc bien sûr, puis de déposer un baiser sur le poignet, entre le gant et la manche .......................

Écrit par : Pivoine | mardi, 23 juillet 2019

Répondre à ce commentaire

Voilà Mr le Goût, j'ai tenté, avec un jour de retard, de faire mon devoir de l'été...Faut bien encourager les petits nouveaux.

Écrit par : julie | mardi, 23 juillet 2019

Répondre à ce commentaire

un texte qui ne peut être que de toi ! Felicitation de prendrela relève de Lakévio surtout en étant conscient du travail que cela represente.....Merci

Écrit par : emiliacelina | mardi, 23 juillet 2019

Répondre à ce commentaire

Voilà, c'est fait en ce qui me concerne.
J'ai pas fait du Renoir j'ai fait du Reloud

Écrit par : alainx | jeudi, 25 juillet 2019

Répondre à ce commentaire

Mais ton blog n'accepte pas mon lien…

Écrit par : alainx | jeudi, 25 juillet 2019

Alainx a testé les "montagnes russes".

C'est là :

https://alainx3.blogspot.com/

Écrit par : le-gout-des-autres | jeudi, 25 juillet 2019

Répondre à ce commentaire

Voilà, c'est fait en ce qui me concerne.
J'ai pas fait du Renoir j'ai fait du Reloud

https://alainx3.blogspot.com/2019/07/sur-son-blog-legoutdesautres-semble.html

Écrit par : alainx | jeudi, 25 juillet 2019

Répondre à ce commentaire

Juliette, dite "juju" l'a fait !
Il est là :

http://cearriveenfrance.over-blog.com/

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 29 juillet 2019

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire