Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 29 février 2020

Dis, si Pline écrit...

Ouais, je sais, j’ai honte...

P7200105.JPG

Je n’ai rien à vous dire aujourd’hui, lectrices chéries !
Aussi vais-je essayer d’être bref…
Je vous avais fait part il y a peu de mes soucis en matière de rasage.
Dus tout particulièrement à l’achat de rasoirs qui non seulement étaient jetables mais surtout à jeter avant même utilisation.
Des rasoirs à trois lames sans marque mais les seuls disponibles dans la gondole à ce moment.
Que je vous dise.
La première lame tire le poil.
La deuxième lame entame le poil.
La troisième lame coupe la peau et relâche le poil.
Qui se rétracte alors et fait ressortir le poil mal coupé.
Le résultat de ce rasage « low cost » est que je me retrouve à la fin de la toilette avec le visage sanguinolent et un rasage qui a un côté « portrait anthropologique » de ceux qui ornent les commissariats.
Il y a peu, très peu, dans les allées du Monop’, je me suis souvenu de feu mon beau-frère.
Cet homme, mort trop jeune il y a environ un an et demi, était assez… Enfin plutôt franchement pingre.
Ce trait de caractère l’avait poussé à peser savamment le « rapport  qualité/prix » de tout achat.
Cette aptitude de « lanista » à organiser des combats d’oursins et de scorpions dans son porte-monnaie l’avait amené à porter son choix sur un type de rasoir.
Je me servis, lors d’un voyage de consolation de ma belle-sœur, d’un de ces rasoirs.
Incommensurablement plus modiques que les lames « Fusion » de Gillette mais Gillette tout de même.
J’en fus satisfait.
Que dites vous de cette nouvelle ébouriffante ?
Bref, je me rase tous les matins mais ce matin, je vous rase…
Mais bon, mardi prochain, Merveille aura treize ans.
J’attends avec une certaine impatience la justice immanente qui va frapper sous peu je le sais.
Juste vengeance de la nature qui verra Merveille claquer les portes.
Je sais que sa litanie « Vous ne pouvez pas comprendre, vous n’avez jamais connu ça… » rappellera à l’Ours les portes qu’il a claquées.
Les sorties théâtrales de la pièce ponctuées de « Vous ne pouvez pas savoir, vous n’avez jamais connu ça… »
J’attends mardi pour avoir les premiers échos de l’attaque de la vieillesse sur Merveille…
Voilà, j’ai sacrifié à la déesse « Discipline », je tenterai de vous distraire demain, si le coronavirus qui squatte les pensées d’Heure-Bleue à ma place ne m’a pas frappé…

Commentaires

Chaque génération vit sa propre expérience et ses propres découvertes de la vie, de telle sorte que personne ne peut comprendre en effet. Faisant fi des expériences et de l'expérience de la précédente, les mêmes erreurs sont renouvelées. Bon anniversaire à Merveille. pour les angoisses d'Heure Bleue, je ne peux pas vous aider, j'ai exactement les mêmes.

Écrit par : delia | samedi, 29 février 2020

Répondre à ce commentaire

Il te faudra le moment venu faire preuve de compréhension et d'indulgence, tout en gardant ton rôle d'adulte aimant. Ce ne sera pas toujours facile. Si je me souviens bien de mes certitudes adolescentes et de la patience qu'il a fallu à mes parents !

Écrit par : Sophie | samedi, 29 février 2020

Répondre à ce commentaire

Certes mais je ne suis que le papy...
Elle me donne le bras et ne lève pas (encore) les yeux au ciel quand je lui parle.
Elle se contente de hausser les épaules...

Écrit par : le-gout-des-autres | samedi, 29 février 2020

Répondre à ce commentaire

Oui, je sais bien. Mais ces humeurs fréquentes chez les ados vont un peu ternir l'image idyllique ; les yeux au ciel, c'est un début .... hi hi

Écrit par : Sophie | samedi, 29 février 2020

Il parait que l'adolescence des filles est plus tourmentée que celles des garçons, mais je n'ai eu que des fils ;) ...
Je me souviens de ma belle mère, qui était rigolait en douce, lorsque sa fille aînée avait des problèmes avec ses enfants !

Écrit par : Fabie | samedi, 29 février 2020

Répondre à ce commentaire

Vous aurez peut-être des surprises !

Écrit par : Anita | samedi, 29 février 2020

Répondre à ce commentaire

Bonjour Le Goût,
j'ai des filles, un fils et des petits-fils.... À chacun d'entre eux, c'était (c'est, pour les petits-enfants) une merveilleuse découverte lol.......... alors je n'ai qu'un mot à te dire: C.O.U.R.A.G.E. :D

PS J'adore la photo!!!!

Écrit par : Ambre | dimanche, 01 mars 2020

Répondre à ce commentaire

Ça va être rock and roll, cet anniv, si je comprends bien ? ;-)
•.¸¸.•*`*•.¸¸☆

Écrit par : celestine | dimanche, 01 mars 2020

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire