Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 19 mars 2020

C’est le troisième jour de confinement.

C’est le troisième jour de confinement.
Un doute se fait jour…
D’après ce que j’avais lu, la solidité des couples se mesurerait à la durée de leur vie commune.
Je savais bien, pour avoir vu un certain nombre de ces couples que c’était faux.
Combien de couples j’ai vus, constitués de deux ennemis ne restant ensemble que soudés par une détestation mutuelle qui eût rendue vide leur vie si l’un des deux était parti.
Heureusement il en reste qui sont simplement unis.
C’est bien aussi.
Hélas, une information arrivée de Chine un peu après le COVID-19 sème le doute dans un paysage déjà peu idyllique.
Le confinement forcé de villes entières a amené à une constatation fort différente de celle qui survint à New-York à l’été 1977.
Alors que New-York vit neuf mois après la panne qui la plongea dans le noir une explosion des naissances, la Chine voit une explosion des divorces.
Les Chinois étaient tellement occupés à augmenter le PIB…
Les Chinois, dont l’aiguillette fut nouée par le législateur pour limiter à un seul enfant la progéniture du couple se tenaient tranquille.
Les Chinois n’ont donc pas songé un instant à occuper leurs longues journées de confinement au lit, à tenter de faire des bébés.
Le résultat est que, comme le confinement, le mariage prend fin chez eux à un rythme inconnu depuis la fin de « La longue Marche »…
Heure-Bleue et moi, qui sommes comme l’ivrogne et son vélo, chacun incapable de tenir debout sans s’appuyer sur l’autre sommes sortis un bref moment.
Nous sommes allés chercher le pain et quelques courses, nous avons ainsi parcouru environ trois-cent-soixante mètres si j’en crois « Google Maps ».
Ayant erré dans des rayons peu abondants du « mini carrouf » de la place, il appert que le Français se nourrit essentiellement de pâtes et de riz.
Encore un ou deux mois de confinement et les médecins vont constater un taux de cholestérol dans la population tel qu’on ne l’avait plus vu depuis l’Occupation…
Le Français mange des pâtes et du riz à tous les repas.
Le Français ne va pas au restaurant.
Le Français ne va pas au café.
Le Français ne va pas au cinéma.
Le Français ne va pas au concert.
Le Français ne part pas en vacances.
Le Français se demande si ça va durer encore longtemps.
Le Français se demande combien de temps il va tenir dans ces conditions.

Bref, le Français découvre ce que vivent beaucoup de salariés toute leur vie.
Si ça pouvait ouvrir les yeux de ceux qui pensent que tout ça n’est qu’une invention de gauchistes, ou pire, de « partageux »…

Commentaires

Avec retard mais avec talent, Emilia-Celina vient de rendre un devoir qui montre une fois de plus qu'on n'est jamais trahi que par les siens.

C'est là :

http://emiliacelina.canalblog.com/archives/2020/03/19/38100309.html

Écrit par : le-gout-des-autres | jeudi, 19 mars 2020

Répondre à ce commentaire

J'aime bien ta réflexion. Le Français découvre en effet ce que vit le monde du travail, en particulier celui qu'on accuse de creuser le trou de la sécu quand il est malade, des ASSEDIC quand on le prive aussi d'emploi, et voilà qu'à ces trous on va ajouter le poids du coût du confinement. Toute une vie de labeur se résume à peu prés à ce que tu décris : pâtes et riz à tous les repas peu de produits frais de qualité,pas de vacances, pas de sortie ni ciné ni concert, pas de restaurant, pas grand chose sauf travailler pour enrichir qui nous savons. Mais ça n'ouvrira pas les yeux de ceux qui pensent car ils sont incapable de voir d'entendre et de réfléchir. Leur comportement en est la preuve : à part leur petit nombril il n'y a rien !

Écrit par : delia | jeudi, 19 mars 2020

Répondre à ce commentaire

Le Français mange des pâtes et du riz à tous les repas.
Le Français ne va pas au restaurant.
Le Français ne va pas au café.
Le Français ne va pas au cinéma.
Le Français ne va pas au concert.
Le Français ne part pas en vacances.
Le Français se demande si ça va durer encore longtemps.
Je réponds point par point

1 - je me demande ce que font faire les gens qui ont stocké tant de pâtes et de riz.

J'espère que les mites alimentaires feront la fête chez eux. A être trop égoïste, voilà ce que je leur souhaite de récolter. Nous, ce midi, c'est endives au jambon avec du riz si on en a encore un paquet, préparé par le mari, pendant que madame pianote...Là, il vient de sortir dans la cour et veut entreprendre de nettoyer le toit du garage rempli de mousse...2 ans qu'on est là et c'est maintenant qu'il y pense.
Bon, un peu plus tard, je répondrai à ta 2e phrase. Je vais voir si le mari n'est pas tombé du toit...Tiens, je vais prendre le portable avec moi et prendre une photo s'il a commencé le boulot..

Écrit par : Julie | jeudi, 19 mars 2020

Répondre à ce commentaire

être obligés de vivre ensemble 24 h/24 est un vrai 'stress-test' pour un couple, on le voit souvent chez les nouveaux retraités :-)
mais vous deux avez déjà prouvé la solidité de votre couple

Écrit par : Adrienne | jeudi, 19 mars 2020

Répondre à ce commentaire

Le Goût, arrête de dire des gros mots ! M'enfin, oser dire " partageux " ! Voilà une valeur qui n'est partagée que par une minorité d'humains.

En ce qui concerne le confinement, mariés depuis 1967, si on avait du divorcer…

Écrit par : SdL | jeudi, 19 mars 2020

Répondre à ce commentaire

Partageux doit être un gros mot pour beaucoup de personnes...

Écrit par : Anita | jeudi, 19 mars 2020

Répondre à ce commentaire

Le Français ne va pas au café.
Le Français ne va pas au cinéma.
Le Français ne va pas au concert.
Au café, ça ne me gêne pas du tout, vu que nous y allons très rarement.
Au concert, heu, on y va quand ils sont publics au kiosque et là, annulées les cures thermales
Le cinéma, j'aimerais beaucoup y aller, mais, j'y vais rarement, vu que j'attrape souvent des quintes de toux....Par contre, j'ai vu chez HB que Canal+ avait ouvert à tous sa chaîne..J'aimerais bien voir quelques films, dont Parasite...Mais j'aimerais voir ça sur ma grande télé avec antenne râteau, pas sur la petite, branchée sur Orange. Donc, me faudrait déplacer la grande télé..Et ça, le mari va râler si je lui demande de faire des va et vient..

Écrit par : Julie | jeudi, 19 mars 2020

Répondre à ce commentaire

Et encore…
Je n'entends encore pas pourquoi ils ont achet toutes ces pates. Il y a de la nourriture, et de tout.

Écrit par : val | jeudi, 19 mars 2020

Répondre à ce commentaire

Excellent ! j'adore, continuez !!!

Écrit par : Hilda | jeudi, 19 mars 2020

Répondre à ce commentaire

Bon pour les naissances, on n'a plus l'âge, mais chez nos enfants, qui sait ? ;)
Zhom et moi avons chacun un fils qui n'est pas encore papa, alors ce serait une bonne nouvelle :)

Écrit par : Fabie | jeudi, 19 mars 2020

Répondre à ce commentaire

Ça faisait longtemps que je ne mangeais plus aussi bien, depuis que je suis à la maison. J'ai du temps et je suis à la maison. Quel pied!

Écrit par : Livfourmi | jeudi, 19 mars 2020

Répondre à ce commentaire

ce ne sont pas les pâtes et le riz qui donnent du cholestérol, mais le gras, non ?

Ici on trouve de tout.

Pas un malade à l'hôpital de Moulins, c'est une voisine qui y est infirmière qui nous l'a dit

Écrit par : ang/col | jeudi, 19 mars 2020

Répondre à ce commentaire

C'est justement le régime pâtes-riz qui va donner ce taux de cholestérol exceptionnellement correct...

Écrit par : le-gout-des-autres | jeudi, 19 mars 2020

Alors, comme ça ang colombine, te voilà bourbonnaise ? Tu dis pas de cas, pourtant, j'ai lu, il y a 2 jours, que nous avions 4 cas déclarés (peut-être propagé par le jeune homme de Vichy) dans l'Allier...Nous serons les derniers servis je suppose en terme d'épidémie, alors, les derniers qui pourront sortir du confinement ? Bon confinement à toi, au moins, là où tu es, tu ne risques que de contaminer les vaches, dommage que ce n'est pas la période des vendanges, tu aurais pu flâner dans les vignes.. je crois bien que je n'ai plus ton lien privé..

Écrit par : julie | vendredi, 20 mars 2020

Écrire un commentaire