Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 02 mai 2020

Lover dose....

J’ai appelé ma grande sœur.
Elle n’a pas perdu la tête.
Ça m’a rassuré.
À propos de cette robe « vichy » à carreaux blancs et mauves, ce n’était que le besoin de raconter un souvenir qui s’est invité dans son esprit en rangeant quelques affaires.
Ce qui m’a le plus surpris ne fut pas qu’elle se souvint de cette robe « vichy », non.
C’est qu’elle put conserver depuis l’été 1961 un cadeau fait par ce jeune Anglais dont elle garde encore un souvenir ému.
Garder une boîte de bois laqué, de belle facture pour ce qu’il m’en souvient, contenant quatre baguettes laquées elles aussi et incrustées de nacre, pendant près de soixante ans me semble extraordinaire.
D’autant que j’ai été moi-même incapable de conserver nombre de mes propres pièces que j’ai commencé à perdre à un âge tendre…
Ma grande sœur donc, rangeait chez elle et trouva cette boîte.
Les souvenirs l’assaillirent et un doute – faible néanmoins- s’invita dans son esprit d’archiviste de la famille.
Cette robe était-elle bien comme elle se la rappelait ou bien seulement comme elle se l’imaginait ?
La dernière fois que je l’ai appelée, la question la tracassa et elle m’en a parlé.
C’était au moins la troisième fois qu’elle m’en parlait.
Ça m’inquiéta.
Quand elle me dit hier « j’ai rangé mes affaires, tu sais que je suis très conservatrice, j’ai regardé encore une fois la boîte que David m’avait envoyée… »
Elle ajouta après un soupir « C’est quand je l’ai retrouvée que cette robe m’est revenue et que je me suis demandé si cette robe vichy avait bien des carreaux blancs et mauves ».
Je l’ai rassurée, c’était bien cette robe qu’elle portait ce jour là.
Elle m’a rassuré aussi, elle n’avait pas perdu la boule.
Elle avait seulement gardé l’habitude de tout ranger, tout classer.
Ses souvenirs comme ses cahiers, ses photos et ses affaires.
Elle avait toujours eu ce côté « bien rangé », celui qui l’avait conduite à décrocher son brevet de comptable.
Elle m’a aussi parlé, avec des sourires et de petits soupirs dans la voix, d’un autre cadeau dont elle ne m’avait pas parlé jusqu'à présent et qui m’a amené à me poser des questions sur la relative sagesse de ma grande sœur.
Mais bon, elle avait dix-neuf ans…

Commentaires

Voilà un bonne nouvelle, qui doit te rassurer, les bonnes nouvelles, actuellement, cela fait chaud au cœur !

Écrit par : Fabie | samedi, 02 mai 2020

Répondre à ce commentaire

c'est bien que tout s'explique et que, comme certains de tes commentateurs le pensaient, elle s'adressait à toi pour évoquer des souvenirs qu'elle ne peut partager qu'avec toi... et qui lui sont chers.

Écrit par : Adrienne | samedi, 02 mai 2020

Répondre à ce commentaire

complicité frère-soeur, c'est chouette !

Écrit par : ang/col | samedi, 02 mai 2020

Répondre à ce commentaire

Les grandes soeurs ça avait à une époque la réputation d'être sérieux et de donner l'exemple...Enfin c'était surtout une étiquette qu'on nous collait sur notre dos d'ainé(e)s...
Mais en vrai, les grandes soeurs ça fait des bêtises aussi... ;-)
•.¸¸.•*`*•.¸¸✿

Écrit par : celestine | samedi, 02 mai 2020

Répondre à ce commentaire

Je dirais même plus, les grandes sœurs testent les bêtises ;)

Écrit par : Fabie | samedi, 02 mai 2020

Une bonne nouvelle que cette mise au point entre vous.

Objets inanimés avez-vous donc une âme… (Lamartine, on connaît !)
J'ai sur mon bureau, depuis plus de 50 ans, un coupe-papier en forme de petit sabre japonais (katana) dans son fourreau. Une bricole pas terrible. Souvenir d'un séjour de vacances avec des cousins au bord de la mer et qui fut pour moi merveilleux et lumineux. (Je précise le souvenir n'a rien à voir avec une aventure amoureuse !) Voilà donc plus de 50 ans qu'il ouvre mon courrier. Je serais malheureux comme la pluie qu'il disparaisse.

Écrit par : alainx | samedi, 02 mai 2020

Répondre à ce commentaire

Oh mais j'aime beaucoup cette sœur là qui garde les choses. Je suis du même genre et si tu te rappelles, sur mon blog, il m'arrivait de faire des listes... Parfums, maillots de bains... Pour ces derniers j'ai même celui de mes 4 ans, tout en laine ! J'ai aussi consevé certains vêtements de mes sœur, mère, grand-mère (mes filles ont toujours été ravies de pouvoir se déguiser !) et mes robes d'enfant crées par les couturières. Et dans les tiroirs des tas de souvenirs...
Ceci dit, j'en ai aussi très marre de ne pas pouvoir dépasser mon kilomètre !

Je vous embrasse, mes amis ! Garanti sans risque !

Écrit par : lakevio | lundi, 04 mai 2020

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire