Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 14 juillet 2020

Vivement le « Grand Soir » qu’on se couche…

Ouais… Je sais Mab, pas très révolutionnaire, ça…

Claire-492-2.jpg

Pourquoi ai-je ce matin ce sursaut d’indignation soudain ?
Parce qu’Adrienne me rappelle une info de la semaine dernière qui m’avait échappé pour cause de séjour quasiment à l’étranger.
Une dame de plus de soixante-quinze ans, a été enfin innocentée du crime dont l’Etat l’accusait : Le délit de solidarité et de compassion.
Cette nunuche, croyant dur comme fer que la devise de la République « Liberté Égalité Fraternité », était un truc sérieux, eut l’idée saugrenue d’accueillir deux gamins repoussés vers la France par les douaniers italiens.
Elle manqua là du plus élémentaire souci des équilibres économiques et financiers qui maintiennent notre pays dans le club des pays les plus riches du monde.
Bref, elle allait sous peu mettre la France sur la paille.
À moins qu’elle n’eût dans l’idée de favoriser le tourisme dans son pays.
Hélas, quelques détails avaient échappé à la dame.
Ces enfants n’étaient pas des touristes.
Pire ! Ils sont Noirs et entrés illégalement.
On ne sait lequel des deux points est le plus grave…
Mais surtout ils sont pauvres !
Et ça, c’est la maladie la plus grave qu’on puisse contracter depuis l’élection de Margaret Thatcher…
Si ces mômes étaient descendus d'un avion, un sac Hermès au bras, l’air arrogant du touriste persuadé que les indigènes du pays qu’il visite sont ses domestiques, prêts à acheter des produits de luxe dans les boutiques de l’avenue des Champs Élysées ou du boulevard Haussmann, on eut compris qu'une dame les aidât dans leur périple.
Mais deux gamins sans un rond et à pied... Pfff…
Un peu de sérieux voyons !
Il faut savoir garder son côté sacré à cette nouvelle religion au prosélytisme dévastateur et redoutablement efficace.
Celle qui a su voir où était la valeur réelle des choses.
Celle qui, après des millénaires avait réussi à nous convaincre qu’une éducation qui se souciait de l’autre était une foutaise sans intérêt.
Elle avait même réussi à nous convaincre que « rentabilité » se substituait parfaitement à « utilité ».
Je veux bien sûr parler là de « L’Économie »
Je m’attends même à ce que sous peu l’Élysée, convaincu par Alan Greenspan qui dit dans un moment d’égarement « Greedy is good », ne fasse remplacer au fronton des établissement publics « Liberté Égalité Fraternité » par « Férocité Cupidité Rentabilité »…
Adrienne, à me rappeler cette dame de soixante-quinze ans dont l’arrestation m’avait scandalisé il y a trois ans, tu me pousses à me rappeler cette remarque lue sur les murs de 1968 : « La paix régnera sur le monde quand on aura pendu le dernier patron avec les tripes du dernier banquier ! »

Commentaires

Et que sont devenus ceux de mai 68 ?
En forme... le Goût !
Oui. Une étrange époque... c'est peu de le dire...

Écrit par : Pivoine | mardi, 14 juillet 2020

Répondre à ce commentaire

" Survivre" au virus et à l'Economie va être un exploit.

Écrit par : Nina | mardi, 14 juillet 2020

Répondre à ce commentaire

"la force injuste de la loi", ça te rappelle quelque chose?
LOL

Écrit par : Adrienne | mardi, 14 juillet 2020

Répondre à ce commentaire

Hélas, les devises des pays semblent être là pour être foulées aux pieds... Dans un tout autre contexte, chez nous, "L'union fait la force" serait à remplacer par "La désunion fait la farce" (de mauvais goût). Bon retour dans la vraie vie, tu n'espérais quand même pas t'en tirer aussi facilement, en te tirant quasiment à l'étranger ? Au fait, avais-tu un titre de séjour dûment validé ?

Écrit par : Passion Culture | mardi, 14 juillet 2020

Répondre à ce commentaire

Ouais !

Écrit par : Berthoise | mardi, 14 juillet 2020

Répondre à ce commentaire

C'est pas demain la veille..............

Écrit par : Ambre | mercredi, 15 juillet 2020

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire