Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 24 juillet 2020

Le magicien dose...

Ouais, bon...

20180602_144730 (1).jpg

Hier eut pu être une journée parfaite.
Hélas, trois fois hélas…
Après avoir déjeuné avec un ami, nous avons eu l’idée de monter jusqu’à la rue d’Orsel pour y acheter des gâteaux.
J’aime beaucoup cette rue pour moi pleine de souvenirs.
Re-hélas, elle a tant changé…
Les restaurants que je connaissais ont disparu.
Même la place a changé de nom.
Le théâtre de l’Atelier n’est plus place Dancourt mais place Charles Dullin.
La place elle-même a changé.
Ce que je faisais en revenant du lycée, m’asseoir parfois un moment sur un banc, mon cartable entre les jambes, ne serait plus possible.
Les bancs ont disparu.
L’idée de voir un clochard allongé sur un banc dans ce quartier dévolu au tourisme a sans doute paru scandaleuse à la Mairie de Paris…
Un malheur n’arrivant jamais seul, la boulangerie « Pain Pain » est fermée…
Non seulement ils ferment pour toutes les vacances scolaires mais profitent de la pandémie pour prendre des vacances supplémentaires !
Nous avons trouvé des gâteaux rue des Abbesses.
Nous sommes revenus à la maison, les pieds usés jusqu’à la malléole mais contents.
J’ai préparé les cafés transformés en « cafés gourmands tardifs » grâce aux gâteaux.
Gâteaux moins bons que ceux de « Pain Pain » mais efficaces.
Déjeuner jusqu’à quinze heures, « goûter » à dix-huit heures et dîner à vingt heures n’est pas si bon que ça pour moi.
Ce matin j’accuse quinze cents grammes de plus que d’habitude.
Mais ce fut une journée qui, pour n’être pas parfaite, fut délicieuse…

Commentaires

hélas elle ne fut que délicieuse, serais-tu un mec difficile à satisfaire ;-)

Écrit par : Adrienne | vendredi, 24 juillet 2020

Répondre à ce commentaire

Mais non, j'ai des goûts simples, je me contente du meilleur mais là, c'est surtout que 1.5Kg de plus, après il faut le perdre ce kg et demi...

Écrit par : le-gout-des-autres | vendredi, 24 juillet 2020

A l'avenir je ferai comme toi je parlerai de grammes - fusse une quantité impressionnante - pour évoquer un sur-poids. Y a pas à dire c'est moins frappant. Ah, le pouvoir des mots et l'importance qu'on leur donne...

Écrit par : Yvanne | vendredi, 24 juillet 2020

Répondre à ce commentaire

Allez, vite pris, vite perdus !

Écrit par : Berthoise | vendredi, 24 juillet 2020

Répondre à ce commentaire

Est-ce si grave de prendre 1kg et demi?

Écrit par : Ambre | samedi, 25 juillet 2020

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire