Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 14 octobre 2020

Jouet pas cher... Enfin, ça dépend...

Je viens de lire le commentaire que PassionCulture a eu la gentillesse de laisser chez moi.
J’apprends qu’il n’a aucun souvenir du temps passé à l’école maternelle.
Je vois plusieurs raisons possibles à cela.
- Il est trop vieux pour se le rappeler, mais il écrit de telle façon qu’il ne peut pas être vieux.
Du moins pas si vieux que ça.
- Il n’est pas allé à l’école maternelle.
Ce qui est dommage car c’est quand même l’occasion de jouer avec des enfants qui ne sont pas de la famille et surtout pas sous l’œil inquisiteur et méfiant de sa maman…
- Il n’est pas encore à l’école maternelle.
Mais ça m’étonnerait, nous sommes assez peu à savoir lire et encore moins écrire avant d’aller à l’école maternelle.
Sauf si on est maîtresse d’école maternelle évidemment…
Il y a pire : J’apprends que ce pauvre garçon s’est fait sévèrement disputer pour avoir « joué au docteur avec la petite voisine en face ».
Alors s’il est un jeu instructif et propice à la connaissance de « ceux qui sont différents » comme on dit dans les associations humanitaires, c’est bien celui-là.
Le pauvre enfant qui n’a pas eu le droit de jouer au docteur se voit obligé bien souvent d’attendre des années pour le faire et sera terriblement surpris et se fera probablement disputer pour avoir mal joué.
Mais pas par sa maman…
D’autant que, quand on y réfléchit un peu, c’est quand même un jeu où il n’y a rien à acheter, tout est disponible sur place.
C’est le moins cher qui soit.
Enfin… Le moins cher qui soit tant qu’on est à l’école maternelle ou en primaire.
Parce que plus tard, c’est un jeu qui a vite fait d’avoir des conséquences assez dispendieuses…
Un grand merci à Centerblog pour l’image qui suit et illustre si bien mon propos...

 

add46243.jpg

Commentaires

Crois-tu qu'il y ait eu des écoles maternelles dans les campagnes dans les années 60 ? Nada mon cher ! On débarquait directement en cours préparatoire à 5 ans ou bien si les rentrées se faisaient à Pâques comme chez moi, à 6 ans si l'on était né après le mois de mars ou d'avril.
Tu ne peux pas savoir combien ça m'a coûté de ne pas pouvoir aller à l'école avant.

Écrit par : Yvanne | mercredi, 14 octobre 2020

Répondre à ce commentaire

années 50 plutôt juste après la guerre.

Écrit par : Yvanne | jeudi, 15 octobre 2020

trop mignonne cette photo !

Écrit par : ang/col | mercredi, 14 octobre 2020

Répondre à ce commentaire

J'ai un seul souvenir de l'école maternelle, c'est que mon grand'père, fonctionnaire municipal, est passé un jour dans la cour où je jouais, et quand j'ai vu passer dans cette cour "Petit Père", j'étais super fière, je me suis accrochée à lui... Il faut dire qu'à l'époque j'étais enfant unique de mes parents et de lui (le père de ma mère), c'est dire si j'étais bien entourée !

Écrit par : Isabelle Z | mercredi, 14 octobre 2020

Répondre à ce commentaire

Comme Yvanne et bien d'autres « de ce temps-là », je ne suis entré à l'école qu'à six ans. Et je confirme totalement : ça m'a coûté très, très, très, cher…
en revanche, j'ai beaucoup appris en jouant au docteur… et ça, effectivement, c'était gratos !
(Magnifique l'illustration)

Écrit par : alainx | jeudi, 15 octobre 2020

Répondre à ce commentaire

Tu n'imagines pas Alain combien ça m'a coûté. Mais peut être avons-nous vécu les mêmes malheurs ?

Écrit par : Yvanne | jeudi, 15 octobre 2020

Humm. Je suis allée en maternelle un an et demi mettons, au sacré coeur, et bien que l'école ait été mixte à ce niveau, je ne me souviens pas que nous ayions joué au docteur. Voilà qui aurait fait désordre !

Écrit par : Pivoine | jeudi, 15 octobre 2020

Répondre à ce commentaire

J'ai passé ma "Maternelle" entre filles. Nous étions l'innocence même :)

Écrit par : Nina | jeudi, 15 octobre 2020

Répondre à ce commentaire

Merci pour l'honneur que tu fais à mon commentaire ! Pour répondre à tes questions, j'ai bien fait mes trois années "réglementaires" d'école maternelle. J'ai l'âge d'être pensionné, donc l'âge d'oublier ;-) . Surtout, je crains d'avoir une mémoire sélective, qui se souvient surtout des mauvais moments, beaucoup moins des agréables. (Ma psy m'a dit de creuser cet aspect là de ma personnalité). Ainsi, je me souviens de l'engueulade, mais pas du jeu lui-même :-( . Les maternelles étaient mixtes, mais après, c'était parti pour 12 ans entre mecs. Il a fallu attendre l'université pour retrouver (un tout petit) peu de mixité : les études en sciences physiques et mathématiques étaient très masculines :-( ...

Écrit par : Passion Culture | jeudi, 15 octobre 2020

Répondre à ce commentaire

Nous avons vécu la même scolarité...
Scolarité manquant cruellement de diversité de genre jusqu'à la fac.

Écrit par : le-gout-des-autres | jeudi, 15 octobre 2020

Écrire un commentaire