Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 23 octobre 2020

54ème devoir de Lakevio du Goût

devoir de Lakevio du Goût_54.jpg

Cette photo de Walker Evans semble nous dire quelque chose.
Elle me rappelle quelque chose.
Mais quoi ?
Peut-être un film...
Ou autre chose.
Si vous avez une idée, dites le lundi.

Commentaires

Elle rappelle William Faulkner et...la Crise.

Écrit par : Nina | vendredi, 23 octobre 2020

Répondre à ce commentaire

c'est fait!
Merci et à lundi :-)

Écrit par : Adrienne | vendredi, 23 octobre 2020

Répondre à ce commentaire

En voilà une proposition qui respire la joie de vivre !
Va falloir faire un gros effort pour écrire dans le dérisoire…
un défi à relever !

Écrit par : alainx | vendredi, 23 octobre 2020

Répondre à ce commentaire

ça n'a pas l'air d'être la joie ... il est peut être venu manger chez moi .... tiens ça me donne une idée ;-)

Écrit par : Ambre | vendredi, 23 octobre 2020

Répondre à ce commentaire

Ça me fait penser au roman social de Roger Vailland, Beau Masque...

Écrit par : Pivoine | vendredi, 23 octobre 2020

Répondre à ce commentaire

Moi c'est aux "Raisins de la Colère" que je pense...

Écrit par : Gwen | vendredi, 23 octobre 2020

Répondre à ce commentaire

Walker Evans sur cette photo me fait songer au film "Le salaire de la peur" ...

Écrit par : Jerry OX | vendredi, 23 octobre 2020

Répondre à ce commentaire

Et en plus gai, tu n’as rien en rayon ?

Écrit par : Anita | vendredi, 23 octobre 2020

Répondre à ce commentaire

Tiens, je remettrais bien une couche de Rimbaud moi ! Mais est-ce qu'il y avait déjà des salopettes en 1870 ? Je m'interroge...

Écrit par : Yvanne | vendredi, 23 octobre 2020

Répondre à ce commentaire

Moi je pense Aux Raisins de la colère de Steinbeck

Écrit par : Marie | vendredi, 23 octobre 2020

Répondre à ce commentaire

Moi aussi, à voir cette photo, je pense aux raisins de la colère. Va falloir trouver autre chose si je fais le devoir...

Écrit par : julie | samedi, 24 octobre 2020

Répondre à ce commentaire

Les visages et les corps des gens modestes, victimes de la Grande Dépression ou simples passants anonymes,
Tout à fait ça, il photographiait la pauvreté, la misère.

Écrit par : julie | samedi, 24 octobre 2020

Répondre à ce commentaire

Jour à marquer d'une pierre blanche : ton bonhomme m'inspiré un billet.
A lundi .

Écrit par : Berthoise | samedi, 24 octobre 2020

Répondre à ce commentaire

En tout cas il a de très beaux yeux clairs

Écrit par : Ambre | dimanche, 25 octobre 2020

Répondre à ce commentaire

J'ai vu l'exercice chez d'autres...et ça m'a donné envie de participer !

https://filigrane1234.blogspot.com/2020/10/le-dernier.html

Écrit par : La Licorne | lundi, 26 octobre 2020

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire