Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 30 novembre 2020

Devoir de Lakevio du Goût N°59

devoir de Lakevio du Goût_59.jpg

Devoir de Lakevio du Goût N°59
Qu’arrive-t-il à cet homme ?
Que subit-il pour être aussi triste ?
Que vous raconte cette toile d’Arielle Lange.
J’espère que nous en saurons plus lundi.

J’ai entendu frapper à la porte.
J’ai ouvert.
Il est entré.
Il traînait encore cet imperméable qui me sortait par les yeux.
L’imperméable « mastic » à coupe dite « raglan », qui datait de la « mode James Bond » de mes années de lycée.
À peine assis, il s’est raclé la gorge et a demandé :
- Tu n’aurais pas une cigarette, fiston ?
Je lui ai tendu mon paquet de « Kent », il en a pris une et l’a allumée.
Un long silence suivit.
Il s’agitait sur le tabouret, ne sachant pas comment s’y prendre.
Il n’est pas aisé d’aborder certains sujet avec ses enfants…
Puis, il s’est remis à se racler la gorge et s’est lancé :
- Qu’est-ce qu’elle a ta mère ?
- Quoi ?
- Qu’est-ce qu’elle a ? Elle me laisse tout seul là-bas, dans la maison de campagne, au diable et elle ne me parle pratiquement plus…
- Tu as quand même exagéré, papa, tu ne trouves pas ?
- Qu’est-ce que j’ai fait ?
- Qu’est-ce que tu n’as pas fait, plutôt… Pas de boulot, tu viens, tu fumes, tu manges, tu gueules, tu es invivable
.
- Ouais mais quand même ! On est marié depuis longtemps.
- Si peu…
- Alors, quoi ?
- Ben maman en a marre et nous aussi !
Il a pris cette expression de chien battu qui donne envie de le battre.
Il a même tenté, en comédien accompli, la larme au coin de l’œil…
- Ben qu’est-ce que je dois faire ? Hein ? Dis-le !
- Mais tout le monde en a marre de ces cinémas !
- Et alors ? Hein ? Alors !
- Va-t’en, papa ! Va-t’en !!! C’est tout !
Il s’est redressé, comme s’il avait reçu un coup en traître puis s’est levé avec l’air d’avoir cent ans.
Il a attrapé son imperméable sur le crochet de la porte et est parti.
Je savais qu’il irait au café, prendrait un ou deux whiskies et repartirait à la campagne.
Sans même vérifier qu’il avait assez d’'essence pour y arriver.
Comme toujours... L’imprévoyance personnifiée...
J’ai refermé la porte, me suis assis sur le tabouret qu’il venait de quitter et ai éteint sa cigarette qui se fumait seule dans le cendrier.
Je me suis accoudé à la table et une vague de honte irrésistible et soudaine m’a submergé.
Je me suis d'un coup rendu compte j’avais foutu mon père à la porte de la maison !
Mon père ! L’homme qui m’avait élevé et avait été si gentil avec nous tous…
Qu’allait-il devenir ?
Alors, toujours accoudé, la tête sur les bras, j’ai senti les premières larmes.
Puis de gros sanglots ont suivi.
Le chagrin des choses irréparables a suivi la vague de honte de les avoir faites…

Commentaires

Adrienne nous donne une première leçon de roumain.
On voit bien que c'est une langue latine, pas slave.
C'est là :

https://adrienne414873722.wordpress.com/2020/11/30/z-comme-zen-peux-plus/

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 30 novembre 2020

Répondre à ce commentaire

Alainx découvre avec une stupeur assez surprenante que des choses comme dieu, la justice, tous ces trucs sont des idées d'homme.
Nous avons créé nos dieux et ils meurent faute de croyants...
C'est là :

https://alainx3.blogspot.com/2020/11/dialogue-improbable.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 30 novembre 2020

Répondre à ce commentaire

Fabie nous sonte une histoire scandaleuse, une trahison sans excuse.
C'est là :

http://monparcourscancerdusein.eklablog.com/faby-a204293262

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 30 novembre 2020

Répondre à ce commentaire

euh... fiction, je suppose?

Écrit par : Adrienne | lundi, 30 novembre 2020

Répondre à ce commentaire

Gwen nous rappelle que bien des progès ont été acquis, souvent par la lutte, depuis 1810.
Il est rare, en ces temps de libéralisme plus égoïste que libéral, qu'on remarque qu'il vaut mieux être vieux en France que jeune dans bien d'autres pays...
C'est là :

http://bourlingueuse.canalblog.com/archives/2020/11/30/38679429.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 30 novembre 2020

Répondre à ce commentaire

L art de culpabiliser les autres. Certains y excellent

Écrit par : ang/col | lundi, 30 novembre 2020

Répondre à ce commentaire

Epouvantable pour un enfant - même adulte - de devoir gérer les disputes des parents.
Cette scène que tu décris est très visuelle. Tu excelles dans ce genre de dialogue et toujours avec beaucoup de sensibilité.
J'ai écrit un dialogue aussi.

Écrit par : Yvanne | lundi, 30 novembre 2020

Répondre à ce commentaire

Ah l'alcool destructeur pour la personne concernée, mais aussi pour l'entourage !

Écrit par : Fabie | lundi, 30 novembre 2020

Répondre à ce commentaire

Praline nous parle de son fils.
"Il est bôôô monfils"
Tu veux nous le vendre ? ;-)
"devoir" sympa, c'est là :

http://prali.canalblog.com/archives/2020/11/30/38678907.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 30 novembre 2020

Répondre à ce commentaire

Puisque canal semble encore buguer, je poste ici le commentaire que je destinai à Praline.
"Il a du talent ce fils ! tu as raison de le trouver beau. D'ailleurs moi aussi je le trouve beau.
Quand tu précise que le casino dont on sort ruiné n'est pas l'épicerie, je ne suis pas d'accord, les gens comme nous ont plus de chance de sortir ruiné de celui ci que de l'autre ! "

Écrit par : delia | lundi, 30 novembre 2020

Yvanne nous dit elle aussi qu'il est interdit aux "grandes personnes" de pleurer même si elles sont malheureuses.
Les hommes ont encore moins le droit...
C'est là :

http://yvanne19.canalblog.com/archives/2020/11/30/38680337.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 30 novembre 2020

Répondre à ce commentaire

Hum Le Goût je ne dis pas ça. Au contraire : la maman de Grégoire lui dit que tout le monde a le droit de pleurer même les hommes et les femmes.

Écrit par : Yvanne | lundi, 30 novembre 2020

Je dis par là qu'il est toujours mal perçu qu'un homme pleure.

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 30 novembre 2020

Je passerai lire les textes dans la soirée, en buvant des esspreso ...
Dans la froidure de ce matin j'ai composé un petit texte :
http://www.jeanjacques666.eu/archives/2020/11/30/38680308.html
Je vous souhaite une bonne journée.
Ici, c'est brouillard !

Écrit par : jeanjacques666 | lundi, 30 novembre 2020

Répondre à ce commentaire

Lorsque je portais des lentilles cornéennes dures, j'avais remarqué que je ne pleurais pas en coupant les oignoins : j'en conclus que seule la partie recouvrant l'iris est sensible

Écrit par : Gwen | lundi, 30 novembre 2020

Ben voilà, tu me fais pleurer... en effet, c'est vraiment triste, comment un gentil papa et mari a-t-il pu en arriver là ?
Je les plains, tous, ils ont besoin d'aide.

Écrit par : Praline | lundi, 30 novembre 2020

Répondre à ce commentaire

Heure-Bleue donne libre cours à ses penchants assassins.
J'aime.
Tant que ça reste dans le domaine de la fiction.
C'est là :

http://heure-bleue.blogspirit.com/archive/2020/11/29/devoir-de-lakevio-du-gout-n-59-3157485.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 30 novembre 2020

Répondre à ce commentaire

Vague de honte, tu peux ! Je n'aurais jamais cru que de tels fils puissent exister. (Heureusement, nous savons tous que c'est une fiction, et que ta générosité est l'égale de ta bienveillance).
J'ai essayé moi aussi ma plume, c'est ici
http://deshirondellesetdespapillons.blogspot.com/

Écrit par : delia | lundi, 30 novembre 2020

Répondre à ce commentaire

Delia nous montre que certains sont doués pour survivre quelles que soient leurs conditions d'existence.
Pour quelqu'un qui n'"avait pas d'inspiration, c'est fort...
C'est là :

http://deshirondellesetdespapillons.blogspot.com/2020/11/eu-envie-decrire-cette-semaine-malgre.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 30 novembre 2020

Répondre à ce commentaire

Jeanjacques666 réussit à faire sourire avec ce triste portrait.
En revanche, si son blog acceptait les commentaires, ce serait bien aussi...
C'est là :

http://www.jeanjacques666.eu/archives/2020/11/30/38680308.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 30 novembre 2020

Répondre à ce commentaire

Je poste mon com sur ton texte ici JJ car impossible de le faire chez toi. Le Goût ne m'en voudra pas ?
Ah, j'adore ! Enfin quelqu'un qui a écrit un texte léger malgré la grisaille et tout le reste. Et le reste est conséquent pourtant. Je dis "léger" car pleurer à cause des oignons ça vaut quand même mieux que pleurer de chagrin. Personne n'a évoqué "pleurer de bonheur" Il est vrai que la tête du bonhomme ne s'y prête guère. ;-)

Écrit par : Yvanne | lundi, 30 novembre 2020

Comment as tu pu faire ça même en fiction.

Écrit par : heure-bleue | lundi, 30 novembre 2020

Répondre à ce commentaire

Comme quoi il est possible de bien écrire des choses affreuses.

Écrit par : alainx | lundi, 30 novembre 2020

Répondre à ce commentaire

Pas un texte bien gai...Heureusement ton père n'était pas comme ça...Mais, d'un autre côté, les enfants peuvent être si cruels, sans savoir le pourquoi du comment des choses...Ca me fait penser à....!!!!
Dire que j'ai dit sur mon blog que tu nous faisais rire..Et là, voilà que tu en fais pleurer quelques unes...Pas gentil, ça ! Va falloir remédier à ça fissa..

Écrit par : julie | lundi, 30 novembre 2020

Répondre à ce commentaire

Je suis gêné de vous parler du devoir de Juliette
Vous comprendrez ici pourquoi je bois du petit lait en la lisant :

http://cearriveenfrance.over-blog.com/2020/11/devoir-du-lundi-un-homme-desabuse.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 30 novembre 2020

Répondre à ce commentaire

Heureusement c'est de la fiction ! Lemmy n'a pas eu à souffrir du mépris de son fils...

Écrit par : Gwen | lundi, 30 novembre 2020

Répondre à ce commentaire

Je fais comme Délia et pose ici mon comm puisque je ne peux le transmettre directement à Praline puisque Canalblog a ses humeurs...

Un fils plein de talent et qui a une belle ''gueule''... On peut comprendre que tu veilles au grain !

Écrit par : Gwen | lundi, 30 novembre 2020

Répondre à ce commentaire

Merci Gwen, je n'ai, de même, pas pu te répondre sur ton blog, pfff canalblog est pénible, d'ailleurs maintenant on nous demande de réinitialiser notre mot de passe :(
Je ne veille plus au grain, mon fils est marié depuis 15 ans ;)

Écrit par : Praline | lundi, 30 novembre 2020

Canalblog déconne encore !
Commentaire pour Yvanne

Ton texte fait réfléchir parce qu'on peut prendre pour de l'indifférence le fait qu'un homme ne se laisse pas aller à pleurer... parce qu'on lui a répété qu'un homme ne pleure pas !

Écrit par : Gwen | lundi, 30 novembre 2020

Répondre à ce commentaire

Merci Gwen !

Écrit par : Yvanne | lundi, 30 novembre 2020

Pour Jean-Jacques666 (Canalblog toujours malade 'covid19 ou covid20 ?)

Lorsque je portais des lentilles cornéennes dures, j'avais remarqué que je ne pleurais pas en coupant les oignoins : j'en conclus que seule la partie recouvrant l'iris est sensible

Écrit par : Gwen | lundi, 30 novembre 2020

Répondre à ce commentaire

oh! que si! un homme peut pleurer.......
Peut-être que dans ton histoire , il ferait mieux de tenter de l'aider (dans le mesure du possible) au lieu de pleurer, un jour il pourrait être trop tard et il se reprochera sa phrase ........

Écrit par : Emiliacelina | lundi, 30 novembre 2020

Répondre à ce commentaire

Emilia-Celina arrive en retard mais elle arrive avec un devoir qui nous dit qu'il ne faut jamais se laisser abattre !
C'est là :

http://emiliacelina.canalblog.com/archives/2020/11/30/38681428.html

Écrit par : le-gout-des-autres | mardi, 01 décembre 2020

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire